L'actualité de l'AFNIC http://www.afnic.fr/ Thu, 11 Mar 2021 00:00:00 +0100 fr <![CDATA[Le .FR en 2020 : accélération de la transformation numérique des entreprises et des commerces]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/12563/show/le-fr-en-2020-acceleration-de-la-transformation-numerique-des-entreprises-et-des-commerces.html
  • Le .FR affiche une croissance de 7 % en un an, soit près du double de 2019, et une part de marché de 38 % des noms de domaine en France en 2020  
  • La croissance du .FR est supérieure au marché et à ses concurrents 
  • Les régions « rattrapent » leur écart par rapport à l’Ile-de-France 
  • L’Afnic, l’association en charge des noms de domaine en .FR, publie aujourd’hui son bilan annuel du .FR, et délivre les chiffres d’une croissance remarquable qu’il convient d’analyser au regard d’un contexte exceptionnel.

    Avec 3 670 372 noms en stock au 31 décembre 2020, soit une progression de 7 % par rapport à 2019 pour un solde net de 241 421 noms, la croissance du .FR a presque doublé puisqu’elle était de 3,7 % en 2019. Il est également à noter qu’elle est supérieure à celle du marché français, qui enregistre 6,1 % de hausse, toutes extensions confondues, et à celle du marché mondial qui n’a été que de 1,4 %.

    La transformation numérique des entreprises à l’œuvre

    La part de marché du .FR s’établit en 2020 à 38 %, avec un gain de 0,3 point, tandis que le .COM a pour sa part perdu 0,6 point.

    Cette évolution du .FR est principalement corrélée à l’accélération de la transformation numérique des entreprises de toutes tailles. Toutes les créations de .FR ne sont pas le fait d’entreprises en création, mais dans un contexte globalement morose, les entreprises, commerces et artisans ont misé sur le développement de leur présence en ligne pour les aider à passer la crise. La réduction des suppressions de l’ordre de -3 % alors même que le stock a augmenté, confirme cette analyse.

    « Les titulaires de noms de domaine en .FR ont, semble-t-il et plus que d’ordinaire, mené à terme leur projet internet, ou conservé les noms déposés pour les employer à de nouveaux projets », déclare Pierre Bonis, Directeur général de l’Afnic.

     

    Flux d’activité du .FR en 2020

    Une accélération sur l’ensemble du territoire national et l’attrait renforcé du made in France

    La transformation numérique s’est accélérée sur l’ensemble du territoire, malgré quelques disparités. Ainsi, avec +9,8%, la Bretagne arrive en tête, talonnée par les Ultra-marins +9,6 %, la Normandie +8,2 % et la Nouvelle-Aquitaine +8 %. Avec ses 30 % de part de marché, l’Île-de-France reste en tête mais n’a enregistrée une croissance que de 5,5 %, arrivant en fin de classement.

    « Ces chiffres confirment les dynamiques de « rattrapage » observées les années précédentes, mais renforcées par la crise sanitaire. Les entreprises implantées sur les territoires ont plus largement investi dans leur présence en ligne que les entreprises de la région parisienne, déjà plus fortement équipées. » ajoute Pierre Bonis. « Le .FR séduit également parce qu’il est accessible, peu onéreux, et qu’il offre des garanties en termes d’usages, de maintenance et de sécurité. Le .FR est désormais une marque qui répond aux questionnements de la relocalisation et de la qualité, qui sont au cœur des préoccupations des Français », précise Pierre Bonis.

     

    Répartition par région des titulaires (en milliers)

    Perspectives 2021

    L’activité du .FR en 2021 sera conditionnée par deux facteurs :

     d’une part, l’accélération de la transformation numérique, observée lors des périodes de confinement mais dont les acquis semblent devoir se pérenniser dans le temps, instituant de fait le site internet comme un outil de premier plan pour les entreprises françaises ;

     d’autre part, le contexte économique qui, toute en jouant en faveur de cette transformation numérique, peut également induire des défaillances d’entreprises et un ralentissement des investissements et des nouveaux projets.

    Les points importants à retenir de cette année 2020 sont que les .FR ont été enregistrés dans un cadre de projets et donc d’usages réels ; et que cette extension a été plus privilégiée que ses concurrents, voyant sa part de marché s’apprécier au cours des derniers mois.

    « Dans ce contexte, les efforts de l’Afnic en direction des TPE/PME, menés depuis 2014 avec le dispositif « Réussir en .fr », ont pris tout leur sens et ont été encore renforcés avec l’initiative Je passe au numérique destinée à accompagner les artisans et les petits commerçants dans leur démarche de présence en ligne. Plus que jamais, l’Afnic est un acteur important du développement de l’internet en France et un partenaire privilégié pour les pouvoirs publics comme pour les structures privées, au premier rang desquelles les TPE/PME. » conclut Pierre Bonis.

     

     

    Téléchargez l'étude Afnic "Le .fr en 2020"

     

     

    ]]>
    12563 * (AFNIC) Thu, 11 Mar 2021 00:00:00 +0100
    <![CDATA[Rapport Internet des Objets & Souveraineté Numérique]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/12550/show/rapport-internet-des-objets-souverainete-numerique-2.html Internet des objets ISN Afnic


    L’Afnic, association qui gère et opère le .fr et l’Institut de la Souveraineté Numérique, présentent le rapport qui analyse les enjeux industriels et de régulation liés au développement de l’Internet des Objets en France et dans l’Union européenne.

    Les technologies de l’Internet des objets transforment le paysage industriel dans des domaines aussi divers que la santé, les transports, la maîtrise de l’énergie, le contrôle environnemental ou encore la banque ou l’assurance. L’Internet des objets représente un domaine de développement stratégique majeur pour les industriels français et européens et porte des défis nouveaux, tant pour les utilisateurs que pour les acteurs privés ou publics, en termes de sécurité, de protection des données personnelles, de préservation des droits fondamentaux et de protection de l’environnement.

    La publication de ce rapport intervient à un moment crucial pour le numérique au niveau européen et international. Ce rapport dresse les perspectives industrielles de ces technologies dans des domaines aussi divers que la santé, les transports, la maîtrise de l’énergie, le contrôle environnemental ou encore les banques ou les assurances. Il aborde les nouvelles formes de régulation qui pourraient s’appliquer à ces technologies. Il analyse aussi leur impact sur le fonctionnement de nos organisations, de nos administrations et plus largement de nos sociétés. Enfin, ce rapport avance des propositions sur les politiques industrielles qui permettront aux acteurs européens de l’Internet des objets de développer de nouvelles générations de services qui respecteront les principes et les valeurs démocratiques des sociétés européennes. En effet, comme le rappelle Bernard Benhamou, secrétaire général de l’Institut de la Souveraineté Numérique et coordinateur de ce rapport :

    « Développer une « troisième voie » européenne pour l’Internet des objets constitue une opportunité stratégique pour nos industries technologiques ainsi qu’un impératif en termes de souveraineté numérique. Reprendre le contrôle de sa destinée technologique pourrait en effet constituer pour l’Europe l’un des plus importants défis politiques et industriels de la décennie à venir… ».

    Et Pierre Bonis, directeur général de l’Afnic, précise :

    « L’Internet des objets par son déploiement ubiquitaire invite à penser dès à présent aux conditions du développement de ces technologies, et aussi de l’autonomie européenne dans ce domaine stratégique. L’Afnic s’est ainsi engagée depuis plusieurs années dans des projets de R&D dédiés à l’Internet des objets. L’Afnic est également active dans l’élaboration de standards qui soutiennent une innovation responsable dans le domaine de l’Internet des objets. »

    Le rapport Internet des Objets & Souveraineté Numérique, est publié en français et en anglais. Il s’adresse aux acteurs français et européens des technologies ainsi qu’aux décideurs publics. Il intéressera plus largement les citoyens qui souhaitent s’informer sur les transformations économiques, sociales et politiques liées à l’Internet des objets.

    Couverture Rapport ISN Afnic Internet des Objets

    Télécharger le Rapport Afnic / ISN "Internet des Objets & Souveraineté Numérique"

     

    À propos de l’ISN

    L’Institut de la Souveraineté Numérique (ISN) est une association loi 1901 à but non lucratif qui a pour mission de fédérer les acteurs du numérique et, au-delà, les acteurs économiques afin de créer une synergie sur les enjeux liés à la souveraineté numérique européenne. L’ISN s’est engagé depuis sa fondation en 2015 à faire la pédagogie et mobiliser les citoyens, et leurs représentants, sur les enjeux de la souveraineté numérique. L’ISN propose des actions et des mesures technologiques, juridiques et politiques qui permettent de faire valoir la souveraineté numérique sur l’ensemble de nos ressources numériques et en particulier sur nos données. Enfin, l’ISN souhaite contribuer à la transformation numérique de l’État afin de permettre de garantir la protection de notre souveraineté et de préserver dans le même temps nos libertés individuelles et collectives. Il s’agit en effet, en accord avec les principes et valeurs européennes de liberté et de transparence, de promouvoir promouvoir de nouvelles formes de souveraineté en France et plus largement en Europe.

    ]]>
    12550 * (AFNIC) Mon, 01 Mar 2021 00:00:00 +0100
    <![CDATA[Augmenter les compétences numériques des jeunes : l’Afnic et le service public Pix relèvent le défi]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/12519/show/augmenter-les-competences-numeriques-des-jeunes-l-afnic-et-le-service-public-pix-relevent-le-defi.html

     

    La pratique quotidienne, et parfois intensive, des outils numériques ne garantit pas leur maîtrise. C’est le constat de l’Afnic, association qui porte une mission de promotion des usages du numérique s’appuyant sur le .fr partout sur le territoire. Depuis plusieurs années, l’Afnic travaille auprès des TPE/PME, artisans et entreprises à la gestion de leur présence en ligne, avec le dispositif Réussir en .fr et le programme de formations Foliweb, qui a accompagné plus de 30 000 structures l’année dernière. Depuis 2019, l’Afnic met ce savoir-faire au service des jeunes via le programme Commence par réussir en .fr, en sensibilisant les 16/25 ans aux opportunités et aux pièges liés à la gestion de leur identité numérique. Aujourd’hui, l’Afnic franchit une étape supplémentaire dans ce travail indispensable en s’associant à Pix.

    Ces deux acteurs ont conçu un parcours d’auto-évaluation qui sera proposé à une large cible d‘étudiants, apprentis, jeunes actifs, bien souvent étudiants et actifs. Le principe : les jeunes sont mis face à des exercices pratiques, à la croisée du jeu de mise en situation et du questionnaire plus traditionnel. Dans cette expérience immersive et pédagogique, ils vont être amenés à réfléchir à leurs usages et à tester leurs compétences numériques sur les thématiques suivantes :

    • Connaissances d’internet, de son fonctionnement et de ses règles d’usage
    • Visibilité en ligne, noms de domaine et e-réputation
    • Protection des données et cybersécurité

    Ce parcours a trois objectifs principaux : connaître son niveau réel, mesurer les enjeux (recherche d’emploi par exemple) et monter en compétences ! L’Afnic et Pix visent les 1 000 jeunes sensibilisés d’ici le printemps 2021.

    Benjamin Marteau, Directeur de Pix, commente : « Pix a pour mission d’amener tout un chacun à cultiver ses compétences numériques tout au long de la vie. Cela concerne en particulier les plus jeunes, qui ont des usages numériques nombreux, mais également beaucoup à apprendre. En associant nos forces à celle de l’Afnic, acteur incontournable du numérique français, nous approfondissons encore notre action en vue de permettre à chacun de maîtriser sa présence en ligne, tant pour des questions professionnelles que de citoyenneté active. »

    Pierre Bonis, Directeur Général de l’Afnic, de conclure : « C’est la mission de l’Afnic de trouver des solutions concrètes qui apportent de l’autonomie aux individus sur les sujets numériques. Pix est un service public qui a une vision juste de la vie numérique et porte comme nous l’ambition de donner à chacun les moyens de son autonomie et de sa maitrise du numérique. »

     

    Testez vos compétence numériques avec Pix et Réussir en .fr (Afnic)

     

    ]]>
    12519 * (AFNIC) Thu, 11 Feb 2021 00:00:00 +0100
    <![CDATA[Marianne Georgelin intègre le Comité de direction de l’Afnic, en tant que Directrice juridique]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/12389/show/marianne-georgelin-integre-le-comite-de-direction-de-l-afnic-en-tant-que-directrice-juridique.html Photo de Marianne Georgelin 

    Marianne Georgelin, Directrice juridique de l'Afnic

     

    L’Afnic annonce une nouvelle nomination au sein de son Comité de Direction avec l’arrivée de Marianne Georgelin, Directrice juridique, abus et litiges et politiques de registre. Elle rapporte directement à Pierre Bonis, Directeur général de l’Afnic.

    À ce poste, sa mission sera de porter les dimensions juridiques et politique de registre au sein du Comité de Direction et de renforcer la lutte contre les abus en organisant la concertation de l’Afnic avec toutes ses parties prenantes sur ces questions plus que jamais d’actualité.

    Experte du droit des noms de domaine, Marianne Georgelin a intégré la direction juridique de l’Afnic dès 2007 comme juriste IP/IT.

    Tout au long de son parcours à l’Afnic, elle apporte son expertise et contribue à la mise en œuvre de projets majeurs dans l’évolution des pratiques de registre et dans la lutte contre les abus et les litiges :

    • En 2007, fraîchement nommée, elle participe à la mise en place du nouveau système de résolution des litiges.
    • En 2009, elle collabore au lancement de nouveaux TLD comme le .paris, .bzh, ou encore le .alsace en accompagnant ces extensions dans la définition de leurs stratégies, la préparation de leurs candidatures et l’élaboration de leurs politiques de registre.
    • En 2014, elle pilote les évolutions des politiques du .fr, en tant que Responsable des Politiques de registre de l’Afnic au sein de la Direction marketing.
    • Depuis janvier 2018, Marianne Georgelin occupe le poste de Responsable du service juridique, Politique de registre, Abus & Litiges de l’Afnic.

    Juriste diplômée de l’Université d’Utrecht en Droit International et Européen et de l’Université de Toulouse en Droit des médias, Marianne Georgelin, 44 ans, a débuté sa carrière en 2002 chez Cable & Wireless en tant juriste spécialisée dans les Télécommunications. Entre 2004 et 2007, elle rejoint le groupe Valeo comme juriste international.

     

    ]]>
    12389 * (AFNIC) Tue, 17 Nov 2020 00:00:00 +0100
    <![CDATA[« Je passe au numérique », l’initiative de l’Afnic pour les TPE/PME]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/12383/show/je-passe-au-numerique-l-initiative-de-l-afnic-pour-les-tpe-pme.html  Logo Afnic Label numérique

    L’Afnic, association en charge des noms de domaine en .fr, avec le soutien de ses partenaires, lance l’initiative « Je passe au numérique », pour faciliter le passage à l’action et accompagner les TPE et PME dans le développement de leur présence en ligne avec 3 offres simples, sécurisées et accessibles.

    Cette initiative s’inscrit dans la droite ligne du programme Réussir-en.fr créé par l’Afnic pour développer la présence en ligne des TPE/PME françaises. À travers cette expérience l’association, qui forme avec la PME lyonnaise Néocamino près de 20 000 entreprises par an, bénéficie de nombreuses remontées terrain sur les besoins des TPE/PME en termes de présence en ligne. « Je passe au numérique » est né de cette connaissance des besoins exprimés, et s’appuie sur un réseau de bureaux d’enregistrement du .fr qualifiés. Aujourd’hui cette initiative rassemble plus d’une dizaine de partenaires, parmi lesquels : Amen, Eproshopping, Gandi, Ionos, Infomaniak, Jimdo, LWS, Namebay, Orange Business Services, OVH, PlanetHoster, Scaleway, Shopify, Viaduc, Wix, et bien d’autres à découvrir sur le site.

    « Je passe au numérique » : des offres calibrées pour les TPE/PME, des solutions immédiates pour passer à l’acte

    L’association a mené un travail auprès du réseau de distribution du .fr pour recenser les offres existantes répondants à différents critères -prix, fonctionnalités, services- permettant de disposer d’une présence en ligne performante, maîtrisée, sûre mais aussi accessible !
    Une fois validées, ces offres estampillées « Je passe au numérique » sont intégrées dans 3 packs essentiels : email professionnel, site vitrine et site e-commerce.

    Le macaron « Je passe au numérique » permet ainsi aux TPE/PME de s’y retrouver face à une offre pléthorique qui ne cesse d’enfler et de faire un choix éclairé !

    "Le besoin de construire sa présence en ligne et sa capacité de vente sur internet est plus pressant que jamais pour les artisans, commerçants, et plus généralement l'ensemble des TPE et PME. L'accompagnement et la formation sont le premier levier dans lequel l'Afnic s'engage, mais nous avons voulu aller plus loin avec les bureaux d'enregistrement du .fr, qui ont mis sur pied des offres immédiatement accessibles qui sont autant de solutions simples, concrètes et peu onéreuses, pour permettre aux TPE/PME de passer au numérique maintenant.", déclare Pierre Bonis, Directeur général de l’Afnic.

    3 packs, 3 besoins essentiels

    Le pack e-mail professionnel

    C’est le pendant de l’identité de marque sur internet, pourtant, elle est souvent négligée alors qu’elle est essentielle pour affirmer sa présence en ligne et gagner en crédibilité. Posséder une adresse professionnelle personnalisée c’est : mettre en avant le nom de son entreprise, contribuer à renforcer sa visibilité sur internet en se faisant de la publicité à soi, plutôt qu’au nom des fournisseurs de services web !

    L’Afnic a sélectionné chez ses partenaires des offres adaptées, répondant aux exigences requises : création d’un nom de domaine en .fr, 2 adresses e-mail professionnelles, stockage de 2 Go, interface web sécurisée, antivirus et antispam, tutoriel en français, support disponible en français...

    Le pack site vitrine

    Pourquoi un site vitrine ? D’abord pour communiquer des informations simples : adresse, horaires d’ouvertures, contacts, toute information qui permet de créer un lien avec ses clients. Ensuite pour être autonome, s’affranchir des plateformes des géants du web, et se faire une place à soi sur Internet. Être trouvé, vu et être reconnu !

    Les offres les plus pertinentes ont été sélectionnées par l’Afnic, en fonction de critères minimum requis : nom de domaine en .fr, la possibilité de créer au moins 3 pages et de pouvoir en actualiser le contenu soi-même, service automatisé de référencement, hébergement de 50 Go minimum, mise à jour, protection des données….

    Le pack site e-commerce

    Le graal ultime pour assurer la continuité de son activité, quand elle le permet, en presque toutes circonstances. Pourquoi un site de e-commerce à soi plutôt qu’une market place ? Parce que l’on maîtrise sa communication, son identité, que l’on n’est pas noyé parmi une multitude d’autres, et que l’on augmente sa visibilité sur internet.

    Là encore, l’Afnic a recensé les solutions idoines chez ses partenaires : nom de domaine en .fr, au moins 2 templates disponibles responsives par défaut, création d’un nombre de page de catalogue produits illimité et actualisation, service automatisé d’aide au référencement, fonctionnalité de paiement en ligne, de promotion, de facture…, trafic illimité, certificat SSL...

    L’ensemble de ces offres ont été pensées pour être accessibles au plus grand nombre. Leur prix permet de s’inscrire dans l’aide financière proposée par le gouvernement (500 €), pour accompagner la numérisation des commerçants.

    Pour retrouver l’initiative « Je passe au numérique », c’est ici : reussir-en.fr/offres-tpe

     

    Logo Afnic Label numérique

     

     

    ]]>
    12383 * (AFNIC) Mon, 16 Nov 2020 00:00:00 +0100
    <![CDATA[La Fondation Afnic annonce ses lauréats 2020 pour un internet plus solidaire et accessible à tous ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/12377/show/la-fondation-afnic-annonce-ses-laureats-2020-pour-un-internet-plus-solidaire-et-accessible-a-tous.html

    Pour la première fois, la Fondation Afnic a réalisé cette année deux appels à projets dont un dédié aux acteurs de la médiation numérique. Sur un total de 402 dossiers reçus, et examinés, la Fondation Afnic en a retenu 68 pour une enveloppe globale allouée qui dépasse 1 million d’euros, dont 321 000 euros à destination d’ateliers pour accompagner le public dans son apprentissage du numérique.

     

    Des tendances fortes

    Parmi les 68 lauréats 2020 de la Fondation Afnic pour la solidarité numérique, des tendances fortes ont émergé cette année, visant des publics particuliers ou les projets portant sur les modes de vie, de travail et de consommation :

    • des projets visant l’accompagnement des jeunes, et notamment les collégiens, pour les sensibiliser aux médias et à l’information tel le projet Éducation aux Médias, ou les ateliers d’initiation des jeunes aux techniques du son et de l’image proposés par Ateliers du Pôle Multimédia. Citons également l’initiative Collégiens Écocitoyens en Bourgogne-Franche-Comté qui leur permet de s’ouvrir au monde et d’autres cultures et à pratiquer les langues ;
    • des projets à destination d’un public essentiellement féminin, comme Ell’Oweb qui propose de sensibiliser les lycéennes au numérique, en Auvergne-Rhône-Alpes, afin de favoriser la mixité professionnelle dans un secteur d’activité porteur d’emploi et peu mixte, E-Mujeres qui mène l’expérimentation et le développement d’un espace sécurisé et sécurisant pour les femmes victimes de prostitution et leurs enfants en Martinique, projet basé sur le développement de leurs compétences numériques pour favoriser l’insertion socio-professionnelle, ou encore Act for Mumz en Île-de-France, qui vise à développer une plateforme d’entraide entre les femmes de 4 quartiers politiques de la ville ;
    • des projets pour améliorer le quotidien : ceux inclusifs d’Apaj’Echange, qui vise à créer une plateforme coopérative d’échange de lieux de vies pour les personnes en situation de handicap afin de bénéficier de vacances, ou de Signe à l’œil, qui souhaite développer sur 3 ans un web-répertoire de chansons françaises interprétées en conjuguant Signes et Danse. Mais aussi, dans un autre genre, Une Planète dans mon assiette, qui vise à construire le « Wikipedia de l’alimentation », en décryptant l’empreinte écologique des produits à partir d’un simple scan.

    Enfin, il est important de mentionner que la Fondation Afnic a également apporté son soutien à 7 initiatives locales visant à réduire les fractures et les inégalités particulièrement révélées pendant la crise du Covid-19.

     

    Une nouvelle ressource pour les porteurs de projet

    La Fondation Afnic travaille sur un nouveau service afin d’aider les porteurs de projets dans la maturation et la structuration de leur projet : « la Ressourcerie ». Cet espace dédié, sur le site internet de la Fondation, leur permettra d’accéder à différents services :

    • la liste des formations ou prestations accessibles,
    • une rubrique qui regroupera différentes documentations, telles que les dispositions prévues par la loi, ou les nouvelles directives gouvernementales,
    • l’accès à l’ensemble des projets soutenus par la Fondation, avec une description détaillée sur l’évolution du projet par le lauréat, les obstacles rencontrés, les solutions mises en œuvre, et offrant la possibilité d’une mise en relation afin d’échanger.

    Ce service ambitieux est en cours de développement et devrait être mis en ligne d’ici la fin de l’année. 

    Depuis sa création en 2015, la Fondation Afnic a reçu près de 1 700 candidatures, et a reversé un peu plus de 4,9 millions d’euros à 244 projets. Ce soutien financier pour le développement d’un internet solidaire est possible grâce à l’Afnic qui lui reverse 90 % des bénéfices du .fr. L’ensemble des lauréats de la Fondation Afnic sont présentés ici.

     

    À propos de la Fondation Afnic

    La Fondation Afnic pour la solidarité numérique a été créée en avril 2015 par l’Afnic. Son objectif : soutenir le développement d'un internet solidaire, la formation et la sensibilisation à ses usages, par le soutien à des initiatives locales et structurantes de solidarité numérique et à des projets de recherche portant sur le thème de la solidarité numérique. Après 5 appels à projets, la Fondation Afnic a versé plus de 4,9 millions d'euros à 244 projets. Pour plus d’informations : www.fondation-afnic.fr

    ]]>
    12377 * (AFNIC) Thu, 12 Nov 2020 13:00:00 +0100
    <![CDATA[ Forum Afnic : la protection des noms de domaine contre les abus]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/12303/show/forum-afnic-la-protection-des-noms-de-domaine-contre-les-abus-6.html

     

    L’Afnic, l’association qui gère et opère les noms de domaine en .fr, lançait en juillet dernier Le Forum Afnic pour un internet de confiance, le premier cycle de débats et de sensibilisation sur la lutte contre les abus en ligne. Après une première table ronde portant sur le traitement des abus dans le contexte de la crise Covid-19, l’association propose jeudi 24 septembre un atelier en ligne sur la manière de protéger son nom de domaine et comment agir face aux abus.


    Cybersquatting, usurpation d’identité, escroquerie, phishing, contenus illicites, atteinte aux droits de la propriété intellectuelle, de la personnalité… Ces abus pénalisent, parfois gravement des personnes, des entreprises et des institutions. L’équipe juridique de l’Afnic et son invité, Matthieu Aubert, Directeur du Conseil et de la Stratégie de Safebrands présenteront l’ensemble des procédures et actions pour prévenir les abus et y faire face.

     

    Programme de l’Atelier :

    • Keynote d’introduction, présentation de l’Afnic et du Forum par Pierre Bonis, Directeur général de l'Afnic
    • « Cybersquattage : comment défendre sa marque ? », Floriane Duel, Juriste, Rapporteure Syreli de l’Afnic
    • « Les pré-requis en cas de lancement d’un produit ou de changement de nom : les pièges à éviter », Matthieu Aubert, Directeur du Conseil et de la Stratégie de Safebrands
    • « Autorités publiques : protéger les citoyens et défendre son nom », Floriane Duel, Juriste, Rapporteure Syreli de l’Afnic
    • « Agir rapidement en cas d’usurpation d’identité » et « Escroquerie et Arnaque au président : se protéger efficacement », Nathalie Boulvard, Juriste, DPO, rapporteure Syreli de l’Afnic
    • « Peut-on enregistrer un nom de domaine dans le seul but de le revendre ? », Marianne Georgelin, Responsable juridique de l’Afnic

    L'Atelier

     


     

    Les autres rendez-vous du Forum Afnic pour un Internet de Confiance

    ]]>
    12303 * (AFNIC) Thu, 10 Sep 2020 15:00:00 +0200
    <![CDATA[Le .fr souffle sa 34ème bougie !]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/12227/show/le-fr-souffle-sa-34eme-bougie-1.html Bon anniversaire au .fr pour ses 34 ans !

    • Près de 3,6 millions de noms de domaine en .fr sont enregistrés en septembre 2020, avec une part de marché de 38,07 %, son plus haut niveau historique.
    • Le .fr est en moyenne 40 % moins cher que le .com.
    • 90 % des bénéfices tirés du .fr sont reversés chaque année par l’Afnic à sa Fondation pour la solidarité numérique, celle-ci finance chaque année 1 million d’euros de projets d’inclusion numérique partout en France.
    • L’extension .fr est accessible aux personnes physiques et aux entreprises européennes mais aussi en Suisse, Norvège, Islande et au Liechtenstein.

    À la fin des années 1990, le .fr était réservé aux entreprises françaises. Depuis 2004, l’extension est beaucoup plus accessible, tout en conservant son exigence de sécurité et d’efficacité. Depuis 2006, les particuliers y ont également accès. D’où une popularité croissante : d’après l’Afnic, les dirigeants de TPE/PME privilégient désormais le .fr (52 %) au .com (40 %). Et 91 % des TPE/PME françaises trouvent qu’une adresse en .fr inspire confiance.

    L’Afnic est un acteur engagé de la transformation numérique des TPE/PME. Grâce à sa plateforme Réussir-en.fr où les entreprises et les particuliers obtiennent un diagnostic gratuit de leur présence en ligne et des conseils, aux ateliers Foliweb, qui ont attiré 17 000 participants l’an dernier et environ 70 000 depuis la création. Ces ateliers de formation à la présence en ligne ont rencontré un fort succès en ligne pendant le confinement.

    Pierre Bonis, directeur général de l’Afnic, commente : "Cet anniversaire est l’occasion de rappeler que le .fr est plus que jamais au service de la transition et de la solidarité numériques en France. C’est une extension à la fois pratique, sûre, responsable et peu onéreuse. Elle séduit des entreprises et des indépendants partout en France."

     

    ]]>
    12227 * (AFNIC) Wed, 02 Sep 2020 00:00:00 +0200
    <![CDATA[Marché des noms de domaine dans le monde en 2019 : les nouveaux TLD vont-ils créer la surprise ? ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/12095/show/marche-des-noms-de-domaine-dans-le-monde-en-2019-les-nouveaux-tld-vont-ils-creer-la-surprise.html

    Les nouveaux TLD (nTLD) continuent leur progression (+ 19 % en stock en 2019) et pourraient bien faire bouger les lignes dans les années à venir

    L’innovation, notamment en termes de services de cybersécurité appuyés sur les noms de domaine, crée de la valeur et joue désormais un rôle décisif sur le marché


    L’Afnic, association qui gère et opère plusieurs extensions parmi lesquelles le .fr, livre son étude annuelle sur le marché des noms de domaine dans le monde.

    Elle constate une légère reprise du marché qui a globalement poursuivi la hausse initiée en 2018. Ainsi, le marché mondial des noms de domaine comptait environ 346 millions de noms de domaine à fin décembre 2019, en progression de 4,7 % vs 4,0 % en 2018.

    Répartition entre les principales extensions :

    • 181 millions de « Legacy TLD », les domaines « historiques » (.com, .net, .org, etc.) ; 
    • 132 millions de ccTLD (extensions dites « géographiques », correspondant à un territoire ou un pays, tel le .fr) ; 
    • 33 millions de « nouveaux TLD » créés à partir de 2014 (les nTLD regroupent différents segments dont les geoTLD - .bzh, .paris, .alsace… - les extensions correspondant à des marques - .sncf, .mma - les extensions à caractère communautaire et les extensions génériques)


    m NDD : Données fin d’année exprimées en millions de noms de domaine.

    * Autres Legacy : extensions génériques créées avant 2012, comme les .aero, .asia, .biz, .net, .org, .info, .mobi, etc.

    ** Total gTLD : permet de mesurer l’ensemble des noms de domaine gérés dans le cadre d’un contrat avec l’ICANN.

    *** ccTLD ou « country-code Top-Level Domains », extensions correspondant à des territoires, comme par exemple le .fr pour la France. Les données présentées n’incluent plus les « Penny TLD » c’est-à-dire les ccTLD diffusés à des prix très bas sinon gratuitement. Ces ccTLD sont sujets à de très fortes variations à la hausse ou à la baisse, ne reflétant pas l’évolution réelle du marché et biaisant les données globales.

    **** Penny ccTLD : estimation du volume de noms déposés dans ces extensions « low-cost » ou gratuites.

    Les tendances globales du marché 2019 – les chiffres clés 

    • Avec 149 millions de noms, le .COM reste le leader incontesté, mais sa part de marché reste inchangée à 43,1 %. 
    • Les extensions pays (ccTLD), finissent l’année à +4,7 % de croissance, signant une meilleure performance qu’en 2018 avec ses +3,4 % de hausse.
    • Les « Autres Legacy » ont continué de souffrir en 2019, perdant à nouveau 6 % en stock (-2 millions), après les 6 % de perte accusées en 2018. 
    • Les nTLD affichent une augmentation de 19 % en stock (+6 millions), après une hausse de +15 % en 2018. Leur part de marché augmente à 9 % vs 8 % en 2018. 

    Les parts de marché des différents segments sont assez statiques dans l’ensemble, la principale évolution notable étant la baisse des « Autres Legacy TLD » au profit des nTLD.

    Les nTLD vecteur de croissance ?

    Les mêmes données exprimées en solde net mettent en évidence le poids des différents segments dans la performance globale du marché en 2019. Ainsi, le rôle de « market maker » du .COM semble s’effriter ; en 2019 il ne représente que 43 % du solde net (contre 56 % en 2018 et 156 % en 2017), tandis que les ccTLD y contribuent à hauteur de 37 % et les nTLD à hauteur de 33 %.

    Ce tableau montrant les contributions des différents TLD au solde net, la valeur est négative quand il y a perte de stock.

    Que sont plus précisément ces « nouvelles extensions » ? L’Afnic propose ici une typologie pour mieux comprendre leurs dynamiques. Génériques, géographiques, .marque ouverts, .marque « fermés » ou communautaires sont les principales catégories.

    Performances des « segments » de nouveaux TLD

    Les .marque « fermés » correspondent à l’acceptation traditionnelle de la notion de .marque (utilisation pour compte propre du titulaire). Ensuite les .marque « ouverts » dont les dynamiques sont très différentes : le titulaire utilise son .marque en l’ouvrant à des tiers, selon des modalités restant à sa discrétion. L’Afnic a identifié 8 .marque ouverts en 2019 : .app, .dev, .fun, .icu, .one, .ovh, .page, .realestate.

    Parmi les segments de nTLD, les Communautaires souffrent de l’effondrement continu du « .рус » (« russe ») en perdant 20 % en 2019. Les Géographiques enregistrent une légère perte eux aussi (-5 %) tandis que les Génériques sont globalement stables (-1 %).

    Les .marque en tête !

    Cette classification permet de montrer l’extraordinaire performance du segment des .marque ouverts (essentiellement du fait du .icu qui a gagné 4,6 millions de noms) avec une croissance de 5,6 millions de noms en valeur absolue et de 549 % en pourcentage. Autre élément notable, le taux de maintenance s’est nettement amélioré, témoignant d’une tendance à la « loyauté » chez les titulaires de ces noms de domaine.

    Les .marque classiques ont crû quant à eux de 8 % en 2019, leurs créations chutant de 34 % étant compensées par un taux de maintenance très élevé (88 %) et en légère amélioration (+1 point).

    Ce graphique illustre l’importance que les .marque ont pris depuis l’ouverture du premier round par l’Icann en 2012, en représentant plus de 50 % des extensions créées à cette époque. De nombreuses entreprises pionnières ont saisi cette opportunité, à l’instar du .sncf en France, et le second round qui se profile en 2022/23 pourrait bien voir ce segment exploser. Avec un taux de renouvellement frôlant les 90 %, le segment confirme également son succès dans la durée.

    « Ces extensions dégagent de la confiance, elles institutionnalisent les marques, elles sont créatrices de valeur. Les entreprises qui ont passé le pas en 2012 le mesurent pleinement quand elles construisent leur stratégie digitale autour de leur .marque. Celles de 2012 étaient des pionnières, aujourd’hui internet, les sites de marques, de recrutement, de e-commerce ont pris une telle ampleur que l’extension est également une partie forte du territoire de marque, en passe de devenir incontournable pour les grands groupes. » analyse Loïc Damilaville, Responsable Études et veille marché à l’Afnic.

    De nouveaux services qui dynamisent le marché

    Dans cette étude, l’Afnic livre par ailleurs une analyse des leviers de croissance du marché et présente quelques-unes des nombreuses innovations de l’année 2019. Les acteurs de l’écosystème ont en effet redoublé d’efforts pour proposer de nouveaux services à valeur ajoutée.

    La cybersécurité et la sécurité autour du DNS en particulier ont focalisé l’attention. Les attaques massives de fin 2018 ont largement contribué à cette prise de conscience. Cela a permis de communiquer et de valoriser les solutions de DNSSEC et les différents services de « locking ». À noter aussi l’apparition de nombreuses offres se situant à la croisée des problématiques de Data, de sécurité et de (brand)Monitoring.

    La recherche d’innovations sur des thématiques connexes aux noms de domaine (Data, Cybersécurité, IoT, identités numériques…) est dense. À mesure que les noms de domaine sont de plus nombreux et que leurs usages augmentent, cette tendance devrait se confirmer.

    Perspectives post Covid-19

    « La crise du Coronavirus rend la situation peu « lisible » concernant les évolutions du marché des noms de domaine à court –moyen terme, en introduisant de nombreux facteurs d’incertitudes. Elle a semble-t-il donné un coup de fouet aux créations de nombreuses extensions au cours du premier semestre, il reste à savoir si cette accélération de la transition numérique de nombreuses entreprises aura été une réaction ponctuelle, ou si elle s’inscrira dans une durée conduisant à une modification des usages des TPE/PME », conclut Pierre Bonis, Directeur général de l’Afnic.

     

    Téléchargez l'étude complète "Le marché des noms de domaine dans le monde en 2019"

     

    ]]>
    12095 * (AFNIC) Tue, 07 Jul 2020 00:00:00 +0200
    <![CDATA[L’Afnic lance un grand cycle de débats portant sur la lutte contre les abus en ligne]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/12372/show/l-afnic-lance-un-grand-cycle-de-debats-portant-sur-la-lutte-contre-les-abus-en-ligne-11.html


    L’Afnic, association qui gère et opère plusieurs extensions internet et est l’office d’enregistrement du .fr, organise le Forum Afnic pour un internet de confiance. Premier cycle de débats et de sensibilisation sur la lutte contre les abus en ligne, il se tiendra du 2 juillet au 19 novembre prochain. À travers 4 ateliers ouverts à tous, l’Afnic souhaite informer et diffuser les bonnes pratiques qui peuvent contribuer à la lutte contre les abus. Le forum s’ouvrira le 2 juillet prochain avec une table ronde en ligne logiquement consacrée au traitement des abus liés à la crise sanitaire du Covid-19.

    L’Afnic est une association ouverte à but non lucratif issue du monde académique. Désignée par l'État pour gérer les noms de domaine en .fr, l'Afnic est un centre d’expertise en prise directe avec les évolutions d’internet. Ses experts techniques, juridiques, et son pôle recherche et développement contribuent au jour le jour à construire la confiance sur internet. L’Afnic conçoit cette série d’événements comme une plateforme d’échanges et de discussions la plus large possible.

    Pierre Bonis, directeur général de l’Afnic précise son objectif : « Par son rôle de registre et d’opérateur, l’Afnic se trouve face aux formes d’abus en ligne les plus variées, et doit arbitrer des litiges qui opposent souvent des parties persuadées que c’est l’autre qui abuse. Notre conviction est qu’un internet de confiance est possible à condition de partager tous les leviers techniques, juridiques, institutionnels et toutes les expériences qui ont fait leurs preuves pour limiter les abus en s’assurant que ces actions ne pénalisent pas l’immense majorité des utilisateurs du système des noms de domaine.»

    Atelier 1 (en ligne) - Jeudi 2 juillet - 10h à 12h

    Le traitement des abus dans le contexte de la crise COVID-19

    Cette table-ronde, animée par l'Afnic, réunira des intervenants de l’Afnic, de la DGCCRF, du registre du .dk (Danemark), et de Gandi, qui partageront leurs expériences de la gestion des abus en période de crise sanitaire majeure, avec un focus sur les noms de domaine : contexte spécifique, risques identifiés, émergence de nouveaux types d’abus, mise en place de la surveillance, adaptation des moyens d’action, etc.

     

    Programme :

    - 10 h : accueil et présentation du Forum Afnic pour un internet de confiance par Pierre Bonis, Directeur général de l'Afnic

    - 10 h 15 :  .fr, traitement des abus au temps du Corona par Marianne Georgelin, Directrice juridique de l'Afnic

    - 10 h 30 : table ronde avec 

    • Jean-Marc Le Rest,  Responsable du centre de surveillance du commerce, SNE, DGCCRF 
    • Henriette Vignal- Schjøth, Directrice juridique, DK Hostmater (registre du .dk)
    • Benoît Jarno, Responsable juridique, Gandi.net
    • Alexandre Hugla,Responsable du département Abus, Gandi.net

     

    - 11 h 45 : synthèse des débats et conclusion 

     

    Atelier 2 (en ligne) - Jeudi 24 septembre -  9h30 à 12h30

    Noms de domaine : se protéger et agir face aux abus

    Cybersquatting, usurpation d’identité, escroquerie, phishing, contenus illicites, atteinte aux droits de la propriété intellectuelle, de la personnalité, etc. L’équipe juridique de l'Afnic présentera l'ensemble des procédures et actions possibles pour prévenir les abus ainsi que celles pour y faire face.

    Ateliers 3 (en ligne) - Mardi 27 octobre - Proposé dans le cadre du FGI - 14h à 15h30

    Table ronde "Abus : qui est responsable de quoi ?" Après un rappel du cadre juridique et réglementaire par le service juridique de l’Afnic, cet atelier sera le lieu d'échanges sur l'identification de la chaîne de responsabilité dans le cadre des abus. Qui est (devrait être) responsable de quoi ? Quels sont les aspects qui mériteraient d'être clarifiés ?

     

    Atelier 4 (en ligne) - Jeudi 19 novembre - 14h à 15h30

    Abus : Quelle doit être la position de l'Afnic ?

    Ce dernier atelier, animé par le service juridique de l’Afnic  viendra clore le cycle. Il sera l’occasion de proposer une synthèse des échanges des précédents atelier et de présenter des conclusions et pistes de réflexions pour l'avenir.

    ]]>
    12372 * (AFNIC) Thu, 25 Jun 2020 00:00:00 +0200
    <![CDATA[Lucien Castex nommé Représentant pour les affaires publiques et le développement des partenariats]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/12063/show/lucien-castex-nomme-representant-pour-les-affaires-publiques-et-le-developpement-des-partenariats.html

     

    L’Afnic annonce aujourd’hui la nomination de Lucien Castex au poste de Représentant pour les affaires publiques et le développement des partenariats. A ce titre, il aura pour principales missions de développer et structurer les activités partenariales de l’Afnic, de la représenter dans des groupes ou structures en France et à l’International, notamment dans le champ des politiques publiques liées au développement de l’internet et du numérique, de diffuser et valoriser l’expertise de l’association, et de participer aux activités de transfert de compétences et de connaissances de l’Afnic vers l’externe comme à l’interne. Lucien Castex rapportera directement à Benoît Ampeau, Directeur des Partenariats et de l'innovation de l’Afnic.

    Avant de rejoindre l’Afnic, Lucien Castex était Secrétaire Général de l’Internet Society (ISOC) France depuis 2017 et chercheur spécialisé en droit et politiques du numérique, depuis 2007. Il a également été Consultant à l’UNESCO sur les sujets de gouvernance de l’Internet et des impacts sociétaux des technologies émergentes. Avant d’intégrer l’université Sorbonne Nouvelle en 2014, il était de 2011 à 2013, chargé de recherche à l’Institut National de l’Audiovisuel et chercheur associé au sein du Laboratoire Techniques, Territoires et sociétés (Ecole des Ponts ParisTech, université Gustave-Eiffel, CNRS). Il a également enseigné en droit privé et sciences criminelles à l’université de Bourgogne de 2009 à 2011 et à l’université Sorbonne Paris Nord de 2007 à 2009. Chargé de Mission au CNRS de 2007 à 2009, Lucien Castex a démarré sa carrière en 2005 en tant que Consultant expert des questions de stratégie numérique.

    Formé au droit (EFB, Universités Paris II, Paris V et Paris X), Lucien Castex, 41 ans, est diplômé de l’Ecole Normale Supérieure (DEC), ainsi que de l’Université Paris IV en philosophie et sociologie.

     

    ]]>
    12063 * (AFNIC) Tue, 23 Jun 2020 00:00:00 +0200
    <![CDATA[Accélération de la transition numérique des TPE/PME : forte participation aux webinars Foliweb ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/12032/show/acceleration-de-la-transition-numerique-des-tpe-pme-forte-participation-aux-webinars-foliweb.html


    50 ateliers, 15 703 participants en 2 mois et demi, un record pour les Foliweb créés en 2013 ! A titre de comparaison, en 2019, les Foliweb ont rassemblé 17 000 personnes sur l’ensemble de l’année et quel que soit le format de l’atelier.

    Depuis le 16 mars, l’Afnic, l’association en charge des noms de domaine en .FR, et ses partenaires 1&1 Ionos et Neocamino, ont maintenu ces rendez-vous avec des sessions en ligne, totalement gratuites, pour soutenir et continuer à accompagner les TPE/PME dans leur quotidien avec les outils numériques et les former aux bonnes pratiques.

    Avec une croissance du taux de participation aux ateliers numériques de 343%, cette initiative a plus que jamais répondu aux attentes et aux besoins des entreprises, artisans et entrepreneurs.

    Des thématiques concrètes pour répondre aux enjeux de visibilité

    Apprendre à construire en quelques étapes simples un site web ou une boutique de e-commerce, utiliser à bon escient les réseaux sociaux, booster son référencement, augmenter ses ventes grâce à l’affiliation, gérer son image de marque sur internet, créer une campagne d’e-mailing tout en respectant les données personnelles de ses prospects et clients…, des thématiques concrètes pour répondre aux préoccupations quotidiennes des entreprises. Autant de sujets critiques pour aider les TPE et PME à réussir avec internet en lançant ou améliorant leur présence en ligne à l’heure où la distanciation physique est amenée à perdurer.

    Un plébiscite de la part des jeunes entreprises individuelles et des TPE

    Il est intéressant de noter le profil des entreprises, entrepreneurs et artisans qui ont participé à ces sessions, constitué pour 59% d’entreprises individuelles et de TPE :

    • pour près d’un tiers, 29%, il s’agit d’auto-entrepreneurs
    • d’indépendants pour 16%
    • de TPE pour 14%

    L’autre enseignement des Foliweb est l’intérêt marqué pour les outils numériques dans la phase de démarrage de l’activité professionnelle, puisque 74% des entreprises ayant participé ont moins de 3 ans d’activité :

    • 35% sont en cours de création
    • 24% ont moins d’un an
    • 15% ont entre 2 et 3 ans d’existence

    Un dernier chiffre à retenir est que sur l’ensemble des participants aux Foliweb, 55% n’ont pas de site Internet.

    « Depuis leur création, les Foliweb ont connu année après année un succès grandissant, mais nous étions loin d’imaginer une telle participation sur nos formats numériques. C’est aussi un autre enseignement de cette crise, elle a aussi fait prendre conscience de l’importance du numérique dans une stratégie globale d’entreprise, pour être visible, être référencé, et maintenir le lien avec sa clientèle et des prospects potentiels » déclare Pierre Bonis, Directeur général de l’Afnic.

    Ces résultats et cette participation record peuvent être rapprochés d’une étude menée par la start-up Episto* pour le compte de l’Afnic en avril 2020 pour connaître les pratiques des TPE/PME dans le contexte de confinement. Sur l’échantillonnage des répondants dont 71,8% sont des entreprises individuelles, et 21% des entreprises de 2 à 5 personnes, on notera que l’usage du numérique a été prépondérant pour garder le contact avec les clients : près de 54% ont en effet été plus présents sur les réseaux sociaux et 76% jugent qu’internet leur a été utile pendant la crise (dont 28% pensent qu’il leur a été plus utile qu’avant). A noter enfin que 40% des répondants à cette étude déclarent ne pas avoir de site internet, confirmant ainsi la tendance observée aux Foliweb.

    *enquête menée auprès de 500 propriétaires et dirigeants de petites entreprises avec un questionnaire via Messenger grâce à la solution Episto. Informations collectées du 21 au 27 avril 2020.

    À propos des Foliweb

    Les Foliweb s’inscrivent dans le programme Réussir-en.fr de l’Afnic, qui en est à l’initiative avec ses partenaires 1&1 Ionos et Neocamino. Les Foliweb ont un objectif : aider les TPE, entrepreneurs et indépendants à réussir avec internet. Les experts qui animent ces ateliers accompagnent les professionnels dans leur utilisation des réseaux sociaux et des outils numériques. Depuis leur lancement en 2013, les Foliweb ont accompagné plusieurs milliers de TPE sur l’ensemble du territoire.

    ]]>
    12032 * (AFNIC) Thu, 04 Jun 2020 00:00:00 +0200
    <![CDATA[Covid-19 : la Fondation Afnic finance de nouveaux projets pour réduire les inégalités numériques]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/11996/show/covid-19-la-fondation-afnic-finance-de-nouveaux-projets-pour-reduire-les-inegalites-numeriques-1.html

    Le contexte de crise sanitaire liée au virus Covid-19 et aux mesures de confinement a mis en lumière le rôle du numérique dans le quotidien des Français, et souligné de graves inégalités. La Fondation Afnic apporte son soutien à différentes initiatives locales visant à réduire ces fractures et rétablir le lien social, parmi lesquelles :

    • Le collège La Courtille, Saint-Denis : 

    La Fondation Afnic finance, à hauteur de 10 000 euros, l’achat d’ordinateurs pour les collégiens sans équipement pour les aider au suivi des cours à distance. Au total, 200 enfants sont concernés. Dans un premier temps, cette enveloppe servira à équiper une cinquantaine d’enfants. Une fois le matériel livré et le suivi pédagogique engagé, la Fondation pourra être à nouveau sollicitée par le collège pour poursuivre l’équipement des collégiens. 

    • Les Chemins de l'Espérance - EHPAD: 

    L’association Les Chemins de l’Espérance compte 20 EHPAD qui accueillent près de 1 600 personnes. Afin de maintenir la relation humaine qui est au cœur de leur projet d’accompagnement, chaque établissement va s’équiper de sonos, de micros et d’enceintes connectées afin que les résidents puissent suivre et participer de leur fenêtre aux animations qui seront proposées dans les cours ou les jardins des EHPAD : chant, karaoké, quizz… La Fondation Afnic participe à hauteur de 10 000 € à ce projet dont le montant global est de 70 000 €. 

    • La Cravate Solidaire : 

    La Fondation Afnic apporte un soutien de 10 000 euros pour organiser avec des bénévoles, un accompagnement dématérialisé de 7h pour 150 candidats dans leur recherche d’emploi en ligne et les préparer à leur entretien sur le mois d'avril (recherche en ligne, web entretien, utilisation des jobboards...).

     

    « La Fondation Afnic est très sollicitée pendant cette crise où le numérique a pris une place prépondérante : outil de travail, médium au cœur du dispositif éducatif, unique moyen de maintenir le lien social distendu par le confinement… Notre mission de soutenir un internet solidaire et accessible à tous est plus que jamais d’actualité : il s’agit des premiers projets que nous soutenons, mais nous examinons des centaines de dossiers ! » déclare Philippe Distler, Président de la Fondation Afnic.

     

    À propos de la Fondation Afnic

    La Fondation Afnic pour la solidarité numérique a été créée en avril 2015 par l’Afnic. Son objectif : soutenir le développement d'un Internet solidaire, la formation et la sensibilisation à ses usages, par le soutien à des initiatives locales et structurantes de solidarité numérique et à des projets de recherche portant sur le thème de la solidarité numérique. Après quatre appels à projets, la Fondation Afnic a versé 3,7 millions d'euros à 176 projets. Pour plus d’informations : www.fondation-afnic.fr

     

    ]]>
    11996 * (AFNIC) Mon, 27 Apr 2020 00:00:00 +0200
    <![CDATA[L’Afnic continue d'accompagner les TPE/PME : les ateliers Foliweb 100% webinars pendant la crise]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/11971/show/l-afnic-continue-d-accompagner-les-tpe-pme-les-ateliers-foliweb-100-webinars-pendant-la-crise.html Depuis leur création en 2013, les Foliweb ont pour objectif d’aider les TPE et PME à réussir avec internet en améliorant leur présence en ligne. Ces ateliers dispensent des formations très concrètes et pragmatiques pour guider les entrepreneurs avec les outils numériques et les former aux bonnes pratiques.

    Plus que jamais, le numérique peut être un allié des TPE/PME

    Dans le contexte de confinement, les Foliweb ont décidé de maintenir ces rendez-vous. Les TPE/PME pourront ainsi mettre à profit cette période pour se familiariser avec les outils numériques ou aller encore plus loin dans leur pratique et peaufiner leur présence : utiliser à bon escient les réseaux sociaux, apprendre à construire en quelques étapes simples un site internet ou une boutique de e-commerce, booster leur référencement, créer une campagne d’e-mailing tout en respectant les données personnelles de ses prospects et clients, et bien d’autres choses encore !

    L’objectif : anticiper et préparer dès maintenant la reprise, en permettant aux PME/TPE d’être plus résilientes parce que mieux armées. Les ateliers Foliweb participent à leur formation et les accompagne dans cette voie avec des sessions 100% en ligne, et toujours totalement gratuites.

    Proposés en webinar depuis le 16 mars, les Foliweb ont rencontré un vif succès d’audience, avec plus de 2 000 participants en ligne sur ces deux premières semaines.

    « Les webinars Foliweb fonctionnent très bien. Nous enregistrons un taux de participation record sur ces formats. Il y a une réelle appétence pour les thématiques abordées, qui restent très concrètes et qui répondent à des besoins observés. Rappelons qu’un tiers des PME/TPE n’a pas encore de présence en ligne ! Or elle est essentielle pour assurer une visibilité aux entreprises, dont elles auront plus que jamais besoin dans les semaines qui viennent » déclare Pierre Bonis, Directeur général de l’Afnic

    Les Foliweb proposent 4 webinars par semaine, le programme est consultable ici.

    En 2019, 160 ateliers Foliweb en présentiel ont été organisés dans 31 villes de France, et 60 webinars. Dans l’ensemble, les Foliweb ont compté 17 000 participants !

     

    À propos des Foliweb

    Les Foliweb s’inscrivent dans le programme Réussir-en.fr de l’Afnic, qui en est à l’initiative avec son partenaire Neocamino. Les Foliweb ont un objectif : aider les TPE, entrepreneurs et indépendants à réussir avec internet. Les experts qui animent ces ateliers accompagnent les professionnels dans leur utilisation des réseaux sociaux et des outils numériques. Depuis leur lancement en 2013, les Foliweb ont accompagné plusieurs milliers de TPE sur l’ensemble du territoire.

    ]]>
    11971 * (AFNIC) Mon, 30 Mar 2020 00:00:00 +0200
    <![CDATA[Covid-19 - 10 gestes barrières numériques pour garder un internet performant pendant la crise]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/11958/show/covid-19-10-gestes-barrieres-numeriques-pour-garder-un-internet-performant-pendant-la-crise.html

     

    Pendant l’épidémie et le confinement, l’usage d’internet va être plus que jamais indispensable pour toutes sortes de professionnels, chercheurs, médecins et soignants en tête, mais aussi pour les nombreux salariés en télétravail, les étudiants, écoliers, etc. Pour faire face à tous leurs besoins, des plus essentiels télémédecine, télétravail, aux plus secondaires, mais non moins utiles, loisirs et streaming, il faut adopter des gestes barrières numériques qui éviteront des blocages, des ralentissements et des difficultés de communication.

    • Quand cela est possible, désactiver les données (ne garder que la voix) de son smartphone quand on travaille sur son ordinateur ; ceux qui télétravaillent devant leur ordinateur ont accès à à peu près tout ce qu’ils peuvent utiliser sur leur smartphone.
    • Eteindre les tablettes et la box télévision quand celles-ci ne sont pas utilisées.
    • Ecouter la radio en fm, plutôt que via internet.
    • Télécharger les fichiers lourds, les films, les jeux vidéos le soir. 
    • Ne pas télécharger en ultra HD, un film en format standard DVD pèse autour de 2 Gigaoctet, contre 100 Go pour un film en ultra HD, et les écrans adaptés sont rares. 
    • Mettre à jour ses antivirus, et vérifier que les patchs de sécurité des éditeurs de logiciels de confiance utilisés sont bien installés et éviter ainsi les failles de sécurité qui pourraient nuire à tout le réseau d’entreprise auquel on se connecte à distance. 
    • Paramétrer l’affichage de ses mails en texte brut pour ne pas risquer de cliquer sur une URL malveillante. 
    • Quand on a le choix, préférer une connexion fixe passant par la box à une connexion 4G pour se connecter à internet. 
    • Paramétrer le débit de son site de streaming favori au moins un cran en dessous. 
    • Ne pas faire systématiquement « répondre à tous » quand ce n’est pas nécessaire pour ne pas encombrer les serveurs. 

    Ces gestes de base sont utiles en période de crise, comme hors période de crise. Mais dans la situation actuelle, chacun peut faire une différence, en adoptant une approche sobre de son utilisation des outils numériques. Cela évitera des ralentissements, des congestions, l’exploitation de failles de sécurité, et permettra à chacun de pouvoir confortablement continuer à bénéficier des outils numériques. Ces gestes ont aussi un impact à moyen terme sur la consommation énergétique du numérique. Les maitriser et prendre ces habitudes, c’est également participer à la maitrise de l’impact environnemental de nos pratiques numériques. 

    ]]>
    11958 * (AFNIC) Fri, 20 Mar 2020 00:00:00 +0100
    <![CDATA[Prévention au numérique : l’Afnic rejoint le collectif Educnum de la CNIL]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/11927/show/prevention-au-numerique-l-afnic-rejoint-le-collectif-educnum-de-la-cnil.html  

    Alors qu’elle mène depuis quelques années des actions d’accompagnement des TPE-PME à une présence en ligne maîtrisée, l’Afnic s’adresse désormais également aux jeunes, en mettant l’accent sur un usage responsable, maîtrisé et indépendant des moyens de présence en ligne. Depuis octobre 2019, elle dispense des ateliers de formation partout en France, dans les établissements d’enseignement supérieur partenaires de l’opération, et propose une déclinaison de sa plateforme Commence par Réussir-en.fr, dédiée aux jeunes.

    « Dans ce contexte, et alors que nos visions du numérique se rejoignent et que nos missions sont complémentaires, il nous paraissait naturel de vouloir rejoindre le collectif Educnum, avec qui nous avions déjà des liens étroits » explique Pierre Bonis, directeur général de l’Afnic.

    L’Afnic apportera sa connaissance d’internet (aussi bien sur le plan de sa gouvernance que sur le plan technique) lors des plénières et groupes de travail du collectif. Elle mettra également à sa disposition les contenus créés à destination des jeunes, comme ceux diffusés sur la plateforme Commence par Réussir-en.fr.
    En parallèle, l’Afnic y diffusera les contenus d’Educnum, qu’elle transmettra également aux membres de la communauté éducative qu’elle côtoie via ses ateliers mis en place dans toute la France.

    • Pour plus d’informations à propos d’Educnum : www.educnum.fr
    • Pour plus d’informations à propos de l'Afnic : www.afnic.fr
    ]]>
    11927 * (AFNIC) Mon, 09 Mar 2020 00:00:00 +0100
    <![CDATA[Le .FR atteint son plus haut niveau historique, avec une part de marché de 37,7 % en France en 2019]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/11896/show/le-fr-atteint-son-plus-haut-niveau-historique-avec-une-part-de-marche-de-37-7-en-france-en-2019.html L’Afnic, l’association en charge des noms de domaine en .fr, publie aujourd’hui son bilan annuel du .FR, et livre les performances de l’extension sur l’année 2019 ainsi que ses analyses prévisionnelles pour l’année 2020.

    La popularité du .FR se confirme en 2019

    Avec 3 428 951 noms en stock au 31 décembre 2019, le .FR a progressé de 3,7 % en 2019, pour un solde net de 123 655 noms. Légèrement orientée à la baisse par rapport à 2018 (4,4 % de hausse), cette croissance reste néanmoins bien supérieure à celle du marché français qui n’enregistre pour sa part que 2,0 % de hausse, toutes extensions confondues.

    Le .FR continue donc sa progression et gagne chaque année du terrain pour atteindre à fin 2019, son plus haut historique avec 37,7 % de parts de marché.

     

    Sources : Afnic pour .FR et ZookNIC pour les données des TLD autres que .FR

    Ce dynamisme s’explique en partie par deux leviers :

    • Les créations de noms de domaine en .FR, qui continuent d’être en hausse en 2019, avec une variation de +5 % entre 2018 et 2019.
    • Le taux de conservation* des .FR en 2019 qui, même s’il est en légère baisse par rapport à 2018 (82,7 % vs 83,9 %) reste très satisfaisant, et bien au-dessus du .COM, qui s’établit autour de 78-79 % en 2019 au niveau mondial.

    Une répartition sur l’ensemble du territoire calquée sur les bassins économiques

    Un autre indicateur intéressant que révèle l’Afnic est la répartition du .FR sur l’ensemble du territoire qui, sans en être le fidèle reflet, correspond au dynamisme économique des régions. Ainsi, l’Île-de-France concentre 30,5 % des .FR.

    Les autres régions détenant des parts de marché significatives sont :

    • l’Auvergne Rhône Alpes (12 %, croissance de 3,9 % en 2019),
    • l’Occitanie (7,7 %, croissance de 3,2 %),
    • la Provence Alpes Côte d’Azur (7,6 %, croissance de 4,1 %),
    • et la Nouvelle Aquitaine (6,8 %, croissance de 4,8 %).

    En conclusion, l’Afnic estime que si la croissance du .FR se poursuivra en 2020, elle devrait être légèrement inférieure à 3 %, si l’on se réfère à la tendance de long terme qui fait tendre le .FR vers la moyenne des ccTLDs de l’Union européenne. Le jalon symbolique du 3,5 millionième nom de domaine en .FR devrait toutefois être franchi cette année !

    « Dans un contexte de concurrence plus vive entre les différentes extensions et avec les grandes plates-formes de média sociaux, les efforts de l’Afnic en direction des TPE/PME pour une présence en ligne maîtrisée gardent toute leur importance. Des dispositifs tels que Réussir-en.fr permettent de dépasser la seule problématique du nommage internet en la replaçant à sa juste place dans une démarche plus vaste d’édification d’un dispositif performant de présence sur internet. C’est ainsi que l’Afnic reste, plus que jamais, un acteur clé du développement de l’internet en France. » déclare Pierre Bonis, Directeur général de l’Afnic.

    Le bilan du .fr en 2019

     


     

    *Le taux de conservation est calculé en soustrayant les créations de l’année au stock de fin d’année, et en rapportant ce solde au stock en début d’année



    ]]>
    11896 * (AFNIC) Thu, 27 Feb 2020 00:00:00 +0100
    <![CDATA[Le .fr inspire confiance à 89 % des jeunes]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/11856/show/le-fr-inspire-confiance-a-89-des-jeunes.html

    Cette extension internet confirme sa bonne santé (plus de 3,4 millions de titulaires) et son attractivité auprès des jeunes. Le sondage réalisé en ligne en novembre 2019 auprès d’un panel de 509 jeunes indique également :

    • qu’ils sont 58 % à avoir une « très bonne image » du .fr » ;
    • 40 % à en avoir une « assez bonne image ».

    Pierre Bonis, directeur général de l’Afnic se réjouit de ces résultats : « Les jeunes sont amenés à construire des sites dans un cadre scolaire, universitaire puis professionnel. Le .fr est une extension fiable et performante ; ils sont nos futurs utilisateurs et c’est notre rôle de leur donner toutes les informations pour avoir une présence en ligne maîtrisée et indépendante ».

    L’Afnic sensibilise chaque année plus de 17 000 TPE/PME à la présence en ligne et mène depuis le 21 octobre 2019 un programme de sensibilisation des publics jeunes à la maîtrise de leur identité numérique. En partenariat avec la Fédération Française des Bureaux des Étudiants (FFBDE), l’Afnic mène des ateliers dans des écoles comme le lycée hôtelier de Guyancourt ou l’IDRAC Lyon, et sensibilise dans un cadre qui dépasse largement celui du nom de domaine.

    Méthodologie :
    Données recueillies dans le cadre d’une étude de perception du .fr menée tous les 2 ans. 509 jeunes âgés de 16 à 25 ans ont été interrogés par MV2 Group pour l’Afnic en novembre 2019 via un questionnaire online.

     

    ]]>
    11856 * (AFNIC) Mon, 03 Feb 2020 00:00:00 +0100
    <![CDATA[Résultats de l'étude Afnic « Réussir avec le Web » sur la présence en ligne des TPE/PME]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/11749/show/resultats-de-l-etude-afnic-reussir-avec-le-web-sur-la-presence-en-ligne-des-tpe-pme.html

    L’Afnic, l’association en charge des noms de domaine en .fr, dévoile aujourd’hui les résultats de son étude « Réussir avec le web » qui analyse la présence en ligne de plus de 3 000 TPE/PME sur tout le territoire. Celle-ci fait état d’une forte volonté d’être sur internet, d’une compréhension aigüe des enjeux par ces entreprises. Dans le même temps elle met en lumière les difficultés de mise en place d’une présence en ligne, liée au manque de ressources humaines, parfois financières et à la difficulté d’évaluer le retour sur investissement, ce qui se traduit par une présence plus importante sur les réseaux sociaux que via un site internet.

     

    • 70 % des dirigeants de TPE/PME estiment qu’avoir un site internet et/ou être présent sur les réseaux sociaux est indispensable pour leur activité, et 22 % considèrent que c’est utile.
    • Près de deux tiers des TPE/PME (63 %) y consacrent moins de 300 €/an, et 24 % entre 300 et 1 000 €/an.
    • Les TPE/PME sont plus présentes sur les réseaux sociaux (76 %) que via un site internet (69 %), alors qu’un site leur permet d’être autonome et de développer leur stratégie commerciale.

     

    Être présent sur internet, un levier business connu et reconnu par les TPE/PME

    L’Afnic consacre depuis plusieurs années une partie de son activité à l’accompagnement des TPE/PME pour une présence en ligne efficace et maîtrisée (17 000 entreprises sensibilisées en 2019 via les ateliers et formations Foliweb dans 30 villes, et la plateforme de conseils Réussir-en.fr). L’occasion de collecter des données publiées ce jour. Parmi les enseignements marquants, l’importance accordée à la présence en ligne :

    Disposer d’un site internet et/ou être présent sur les réseaux sociaux est aujourd’hui un passage obligé pour les dirigeants de TPE/PME : 70 % d’entre eux estiment que c’est indispensable pour leur activité, et 22 % considèrent que c’est utile. Ils y voient 4 intérêts : présenter leur activité (63 %), être trouvé facilement (48 %), communiquer avec leurs clients et prospects (40 %) et vendre en ligne leurs produits et services (36 %). « Pour un coiffeur par exemple, être visible sur une carte en ligne et disposer d’un site internet où sont détaillés les horaires et tarifs, voire un module de prise de rendez-vous, sont des avantages indéniables pour se démarquer et attirer une nouvelle clientèle », explique Pierre Bonis, directeur général de l’Afnic.

    Les TPE/PME présentes sur les réseaux sociaux attachent une importance un peu plus forte que celles ayant un site web au fait de communiquer avec les clients (22 % contre 19 %) et d'être trouvé facilement (26 % contre 23 %). En revanche, celles qui en ont un site web ont clairement un intérêt pour la vente en ligne (26 % contre 19 % pour celles présentes sur les réseaux sociaux).

    « On constate ici les opportunités différentes qu’apportent ces deux moyens de communication : si, pour une TPE/PME, l’objectif est d’être visible, les réseaux sociaux semblent plus appropriés d'autant plus qu'ils échappent aux contraintes et aléas du référencement. En revanche, pour nouer une relation commerciale, le site web est nettement privilégié. Or dans les faits, les TPE/PME sont plus présentes sur les réseaux sociaux (76 %) que via un site internet (69 %). Contrairement aux idées reçues, les réseaux sociaux ne suffisent pas », complète Pierre Bonis.

    L’étude le démontre : beaucoup de TPE/PME qui sont présentes uniquement sur les réseaux sociaux auraient tout à gagner à disposer d’un site web, sans pour autant abandonner leur dispositif actuel. Dans le même temps, certaines TPE/PME utilisant leur site comme des réseaux sociaux, ignorant toutes les opportunités commerciales possibles.

    « Les entreprises qui ne sont présentes que via les réseaux sociaux sont dépendantes des plateformes et ce lien n’est pas sain. Or les deux ne sont pas incompatibles. Par exemple, il est difficile aujourd’hui pour un hôtel d’être visible sans Booking ; mais y être présent offre une porte d’entrée vers son propre site web qui propose des tarifs et services exclusifs. Nous sensibilisons les TPE/PME à la création de leur propre site internet pour garantir leur autonomie, via les ateliers Foliweb et la plateforme Réussir-en.fr », précise Pierre Bonis.

    Les freins et les interrogations des chefs d’entreprises

    La présence en ligne a un coût, même s’il est souvent faible eu égard à d’autres types d’investissements publicitaires. D’ailleurs, seul un tiers des TPE/PME interrogées ont recours à la publicité en ligne : via l’achat de publicité sur les réseaux sociaux (26 %), de liens sponsorisés sur les moteurs de recherche (10 %) ou de bannières sur des sites à fort trafic (3 %).

    Près de deux tiers d’entre elles (63 %), y consacrent moins de 300 €/an, et 24 % entre 300 et 1 000 €/an. Plus que le coût, c’est le manque de temps qui freine les ambitions des petites entreprises sur internet : la moitié d’entre elles y consacrent un temps réduit : une heure par semaine (33 %), une heure par mois (13 %) voire même une heure par an (3 %) ! De fait, seuls 9 % d’entre elles affirment publier du contenu sur leur site internet tous les jours, et 29 % une fois par semaine.

    Surtout, il reste difficile pour elles de déterminer le retour sur investissement de ces moyens financiers et humains engagés : près de la moitié des dirigeants de TPE/PME (46 %) estiment qu’être sur internet est utile à leur activité, mais ils ne savent pas évaluer sa rentabilité. 21 % d’entre eux estiment que c’est peu rentable, tandis qu’ils sont 10 % à penser que ce n’est même pas rentable du tout.

    Là encore, on distingue les différences entre stratégie de visibilité sur les réseaux sociaux et stratégie commerciale sur le site web. 27 % des TPE/PME indiquant être sur les réseaux sociaux disent ne pas pouvoir estimer le pourcentage de leur chiffre d’affaires réalisé grâce à internet ; ils sont 23 % chez les TPE/PME disposant d’un site internet. À l’inverse, 24 % des TPE/PME ayant un site web répondent qu’internet représente plus de 50 % de leur chiffre d’affaires, contre 19 % des TPE/PME visibles via les réseaux sociaux.

    Méthodologie : Données recueillies auprès de 3 006 dirigeants de TPE/PME via un questionnaire en ligne entre le 1er septembre 2018 et le 31 août 2019.

    Etude La présence en ligne chez les TPE-PME

    En savoir plus

    ]]>
    11749 * (AFNIC) Mon, 09 Dec 2019 00:00:00 +0100
    <![CDATA[La Fondation Afnic va financer 59 projets qui contribuent à l’inclusion numérique]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/11751/show/la-fondation-afnic-va-financer-59-projets-qui-contribuent-a-l-inclusion-numerique-2.html

    Les lauréats 2019 de la Fondation Afnic pour la solidarité numérique


    À l’occasion de son événement annuel, les Rencontres des solidarités numériques, qui se tenait aujourd’hui, la Fondation Afnic annonce avoir retenu 59 lauréats, qui obtiendront le financement de leurs projets visant à rendre le numérique accessible à tous, à hauteur de 1,1 million d’euros.


    Créée en 2015 par l’Afnic, qui lui reverse 90 % des bénéfices du .fr, la Fondation Afnic voit depuis augmenter chaque année son nombre de lauréats et son enveloppe allouée. Entre 2015 et 2018, elle a déjà contribué à hauteur de 2,8 millions d'euros à 117 projets.

    « 2019 est une année exceptionnelle pour notre Fondation qui accompagnera un nombre record de 59 lauréats. Cela démontre le dynamisme des projets pour un Internet plus solidaire et accessible à tous », se félicite Philippe Distler, président de la Fondation Afnic.

    Cette année, parmi les 390 candidatures reçues, 59 lauréats ont été retenus, parmi lesquels :

    • Des projets pour l’égalité d’accès au numérique partout sur le territoire, comme le « Wagon numérique », un projet porté par l’association Chemin de Fer de la Vallée De L’Eure, pour restaurer un wagon de 1905 et en faire un lieu itinérant d’aide aux démarches administratives et d'accès aux droits.
    • Des projets environnementaux, comme « HopHopFood », une application anti-gaspillage alimentaire permettant aux particuliers de donner de la nourriture à d'autres particuliers.
    • Des projets sanitaires, comme le projet « Prévention du VIH par voie numérique » porté par Aides Centre-Val de Loire, qui souhaite agrémenter cette initiative débutée en 2018 de consultations numériques, d’une application ou encore d’entretiens numériques.
    • Des projets innovants, comme « Eldorado », un petit robot humanoïde programmé en intelligence artificielle pour accompagner la lecture d’enfants en difficulté, que souhaite créer le Centre de promotion du livre de jeunesse.

     

    Découvrir l’ensemble des lauréats de la Fondation Afnic.

     

    L’appel à projets 2020 débutera au printemps prochain.

     

    À propos de la Fondation Afnic

    La Fondation Afnic pour la solidarité numérique a été créée en avril 2015 par l’Afnic. Son objectif : soutenir le développement d'un Internet solidaire, la formation et la sensibilisation à ses usages, par le soutien à des initiatives locales et structurantes de solidarité numérique et à des projets de recherche portant sur le thème de la solidarité numérique. Après trois appels à projets, la Fondation Afnic a versé 2,8 millions d'euros à 117 projets. Pour plus d’informations : www.fondation-afnic.fr

     

    ]]>
    11751 * (AFNIC) Fri, 29 Nov 2019 00:00:00 +0100
    <![CDATA[Décryptage : Noms de domaine spécifiques à une marque]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/11720/show/decryptage-noms-de-domaine-specifiques-a-une-marque.html

    Le .mma, le .leclerc, le .sncf…. Trois extensions internet emblématiques et pionnières des extensions dites « de marques », acquises par des grands groupes ou des services majeurs.
    Trois réussites en termes de territoire de marque, et d’articulation de la présence en ligne.
    Alors qu’un nouveau tour d’attribution à de nouvelles extensions internet se profile, l’Afnic, leader français dans la gestion des extensions internet, se prépare à accompagner de nouvelles marques qui se positionnent pour obtenir le sésame de l’identité numérique…

    Chiffres clés

    • 645 extensions « .brand » ont été attribuées par l’ICANN en 2012.
    • 28 ont été acquises par des entreprises ou institutions françaises.
    • 17 candidats, dont 8 marques, accompagnés par l’Afnic en 2012 ont pu acquérir leur extension.
    • 8 extensions de marques sont opérées par l’Afnic : le .aquarelle ; le .bostik ; le .leclerc ; le .lancaster ; le .mma ; le .ovh ; le .sncf  le .total.
    • En 2012, l’acquisition d’une extension auprès de l’ICANN s’élevait à environ 150 000 euros.

     

    28 extensions de marques achetées en France en 2012

    Les extensions de marque sont récentes dans l’histoire d’Internet. En 2012, l’ICANN, une des principales autorités de régulation mondiale d’Internet, a autorisé et commercialisé de nouvelles extensions personnalisées. Certaines, à l’instar du .paris, peuvent être proposées à toutes les personnes ou organisations ayant un lien avec la ville de Paris, leur usage étant « ouvert ». Les extensions de marque, à de rares exceptions près, sont à l’usage exclusif des marques qui ont fait leur acquisition. L’Afnic (Association française pour le nommage internet en coopération) est à ce jour le leader français dans l’offre de solutions techniques et d’accompagnement pour ces extensions. Elle accompagne depuis 2012 la majorité des marques françaises pionnières dans l’utilisation de leur extension personnalisée.

    L’identité numérique est désormais au cœur du questionnement des entreprises

    Pour Pierre Bonis, Directeur Général de l’Afnic, la situation est très différente de celle de 2012 : « Entreprises et marques ont muri sur les questions de présence en ligne et de rayonnement numérique. L’espace numérique est devenu un espace à part entière et de premier ordre, et très nombreux sont ceux qui sont à la recherche d’une présence en ligne innovante et maîtrisée. ».

    Parmi les avantages cités par les marques qui ont sauté le pas, la délimitation du territoire numérique, la sécurisation, mais aussi l’organisation cohérente de toutes ses interactions entre la marque avec ses publics : clients, usagers, futurs postulants, partenaires. Une extension personnalisée est en effet un levier clé pour renforcer durablement son espace numérique : elle permet de créer un territoire authentique et ramifiable à l’infini selon les besoins de l’entreprise, où prospects et clients se sentiront en confiance.

    La SNCF fait figure de cas d’école. Le 6 décembre 2017, la SNCF lançait sa nouvelle plateforme de réservation en ligne, www.oui.sncf, refonte complète de www.voyages-sncf.com, l'un des premiers sites de e-commerce en Europe, un succès. Le cas de MMA, également pionnier, apporte un éclairage aux entreprises en réseau et à la capacité de fédérer des acteurs variés et épars. Le réseau d’assurance dispose en effet de plus de 1 700 agences réparties sur tout le territoire. Chaque agence dispose de sa propre adresse internet en .mma avec une page web dédiée, lui conférant plus de proximité avec ses clients. Les sites de prévention des risques routiers zerotracas (www.zerotracas.mma) et le site de la Fondation MMA des Entrepreneurs du Futur (www.fondation-entrepreneurs.mma) sont également sous pavillon .mma.

    L’Afnic acteur de référence pour obtenir et gérer de nouvelles extensions de noms de domaine

    L’Afnic opère une mission de service public essentiel, la gestion du .fr qui vient de fêter ses 33 ans. Avec plus de 3 400 000 noms de domaine, c’est une des extensions européennes les plus dynamiques.

    Forte de son expérience, l’Afnic accompagne entreprises et collectivités locales dans la constitution des dossiers d’acquisition des noms de domaine auprès de l’ICANN. Elle propose ensuite de les opérer, c’est à dire d’assurer leur bon fonctionnement. Elle le fait aujourd’hui pour 8 marques : le .aquarelle ; le .bostik ; le .leclerc ; le .lancaster ; le .mma ; le .ovh ; le .sncf ; le .total, mais elle administre également le .paris, le .alsace, le .corsica, le . bzh, le .museum… Soit 21 extensions au total, et autant d’expertises.

    Pierre Bonis commente : « On est passé de quelques marques pionnières à des marques plus nombreuses et plus curieuses, avec une compréhension accrue des enjeux marketing, marque employeur, business, réseau, franchise sur leur image. Nous sommes là pour les accompagner et les épauler dans les processus de délégation, puis pour leur assurer une performance technique constante. »

    Car la mission de l’Afnic dépasse largement le conseil dans la course qui mènera à l’attribution d’une extension à partir de 2021. Une entreprise qui possède sa propre extension a en effet la responsabilité de choisir un opérateur de registre qui en assure le fonctionnement technique, et l’aide à fixer les règles d’utilisation de son extension. Choisir un opérateur français offre une proximité culturelle utile à toutes les étapes du projet et garantit une conformité totale aux exigences du cadre législatif français, au premier rang desquelles le RGPD. Par ailleurs, la gestion technique requiert de solides infrastructures pour assurer un service sécurisé et sans interruption. L’Afnic dispose de sa propre infrastructure de services DNS, gérée et hébergée en France répondant aux plus hauts standards de sécurité, et respectant les niveaux de services exigés par l’ICANN.

    L’Afnic dispose d’une excellence technique indiscutable mais elle a surtout la capacité d’accompagnement des entreprises à toutes les étapes du processus, ce sont ses équipes qui feront la différence pour les entreprises qui s’appuieront sur nous pour aborder l’échéance de 2021 et au-delà.

    ]]>
    11720 * (AFNIC) Tue, 19 Nov 2019 00:00:00 +0100
    <![CDATA[Le .museum, un gage de sérieux et une extension de choix pour rayonner hors des frontières]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/11713/show/le-museum-un-gage-de-serieux-et-une-extension-de-choix-pour-rayonner-hors-des-frontieres.html  

    Logo .museum

     

    L’Afnic est l’opérateur de registre mondial du .museum depuis 2018, avec pour mission d’en accroître l’adoption et d’accompagner les musées dans leur transformation numérique. Créé en 2001, le .museum est une extension sans égal pour les institutions muséales et apparentées.

    En facilitant la mise en lumière de l’expertise et des compétences des professionnels et des particuliers, c’est une vitrine de choix pour partager leur travail, leur passion ou leurs activités de mécénat et se démarquer visiblement. Le .museum représente une véritable opportunité dans un secteur où la visibilité est primordiale pour toucher son public.

    C’est le choix qu’ont fait le Greisinger Museum et le MIM.

    Une plongée dans l’univers de J.R.R. Tolkien et du « Seigneur des Anneaux », rendue possible par le dynamisme d’un passionné

    À Jenins, au cœur de la Suisse orientale, Bernd Greisinger a créé le musée éponyme dédié à la Terre du Milieu. Depuis 2013, il accueille les visiteurs dans un espace de 300 m², incluant la reconstitution d’une maison hobbit, avec un total de 10 pièces d’exposition. C’est là qu’est exposée sa collection privée, la plus grande du monde disponible à ce jour, d’objets d’art et de livres dérivés ou inspirés du Hobbit, du Seigneur des Anneaux et du Silmarillion écrits par J.R.R. Tolkien.

    Le site web représente aujourd’hui la vitrine du musée et le premier point de contact avec les futurs visiteurs. En effet, la particularité du Greisinger Museum est de ne pas proposer d’horaires d’ouverture. Les visiteurs doivent se rendre sur le site internet greisinger.museum pour réserver le jour et l’heure de leur visite.

    Greisinger Museum - Maison Hobbit

     Copyright Greisinger Museum - Maison Hobbit

    « Le choix de notre adresse internet en .museum a été une évidence. L’extension .museum souligne le positionnement de notre Fondation en tant que Musée auprès du grand public tout en proposant un nom de domaine court et facile à retenir. Sans conteste, l’adresse greisinger.museum est plus moderne et mémorisable que le serait greisinger-museum suivi d’une autre extension » explique Bernd Greisinger, Président de la Fondation à but non lucratif qui gère le musée. « Sans avoir à le préciser, l’extension .museum promet aux futurs visiteurs un contenu dédié au musée et disponible en plusieurs langues ! Et comme nous utilisons également cette adresse pour nos emails, cette image de modernité et de sérieux se reportent sur nos échanges avec le public et nos partenaires. » conclut-il.

    En plus du système de réservation en ligne, le site internet propose un bref aperçu de la collection et affiche les coordonnées pour être trouvé et joignable facilement. C’est aussi un relai vers le compte Facebook du musée qui compte une communauté de près de 7 000 fans.

     

    Un appel au voyage aux pays des plus beaux minéraux dans le musée Mim

    Inauguré en 2013, le musée Mim (Musée des Minéraux) de Beyrouth au Liban abrite l’une des plus importantes collections privées de minéraux au monde. Le musée tire son nom de la 24ème lettre de l’alphabet arabe (qui correspond au « M » de l’alphabet latin). C’est aussi la première lettre des mots arabes pour musée, minéraux, mines. Il en est de même en anglais et français.

    MIM Museum - Aigue-marine

     Copyright MIM Museum - Aigue-marine

    Le Mim offre à ses visiteurs la possibilité d’admirer les quelques 2 000 très beaux spécimens de minéraux de la collection de Salim Eddé, l’une des plus variées au monde (450 espèces différentes provenant de 70 pays de par le globe). Afin d’offrir toujours plus d’interactivité et d’informations pédagogiques à ses visiteurs, le Mim s’appuie beaucoup sur des outils de communication digitale avec notamment des animations visuelles et des écrans tactiles.

    Aujourd’hui, le site web du musée mim.museum, disponible en trois langues (arabe, français et anglais) permet aux visiteurs de télécharger, avant ou après la visite, des informations et des photos complémentaires directement depuis un smartphone ou une tablette. Il est indispensable pour communiquer sur les informations pratiques, mais surtout pour renforcer la visibilité des activités du musée. Il est également le point central de la stratégie d’animation et de croissance de la communauté de fans et followers sur les réseaux sociaux.

    Le musée Mim a fait d’emblée le choix du .museum, « Une adresse internet en .museum offre l’image d’un musée bien intégré au monde professionnel des musées, en accord avec la formule de l’ICOM (Conseil International des musées) : ‘Les musées n'ont pas de frontières, ils ont un réseau’. » comme l’explique Suzy Hakimian, Conservatrice du Mim.

    ]]>
    11713 * (AFNIC) Tue, 12 Nov 2019 12:00:00 +0100
    <![CDATA[L’Afnic sensibilise les 16-25 ans à la maîtrise de leur présence en ligne]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/11701/show/l-afnic-sensibilise-les-16-25-ans-a-la-maitrise-de-leur-presence-en-ligne-1.html

     

    L’Afnic, l’association en charge des noms de domaine en .fr, annonce la mise en place dès le 21 octobre d’un dispositif d’accompagnement des 16-25 ans à une présence en ligne maîtrisée, en partenariat avec la Fédération Française des Bureaux d’Étudiants (FFBDE). Le dispositif se décline en deux actions spécifiques : des ateliers de formation partout en France, dans les établissements d’enseignement supérieur partenaires de l’opération ainsi qu’une déclinaison de sa plateforme Commence par Réussir-en.fr, dédiée aux jeunes.

    Avec ce dispositif inédit, l’Afnic a pour objectif de toucher 50 000 jeunes d’ici fin 2019 en leur apportant un éclairage sur leurs usages « par défaut » du Web, partager les connaissances et réfléchir aux enjeux et bons réflexes pour mieux maîtriser leur identité numérique, personnelle et à terme professionnelle.

    Acquérir les bons réflexes pour maîtriser sa présence en ligne

    Dans le cadre de la promotion du .fr, l’Afnic consacre depuis plusieurs années une partie de son activité à accompagner les TPE/PME françaises dans leur transformation numérique : identité numérique, création de site internet, présence sur internet, cybersécurité, etc.

    Forte de cette expérience, l’association s’adresse désormais aux 16-25 ans, étudiants et/ou entrepreneurs en devenir. Cette génération, aguerrie aux outils numériques, ne perçoit pas toujours l’utilité de maîtriser son e-réputation. Or l’employabilité par la valorisation personnelle (personal branding) est un sujet en plein essor et la maîtrise des savoir-faire numériques est indispensable.

    Un dispositif décliné en deux actions

    20 ateliers de formation dans 20 écoles, dont Centrale Lille ou encore l’École Hôtelière de Saint Quentin en Yvelines. Les ateliers de 2h seront animés par des étudiants de l’école, sélectionnés et préalablement sensibilisés au sujet par des professionnels de l’Afnic. 10 ambassadeurs seront ainsi retenus pour animer les 20 ateliers prévus du 21 octobre au 6 décembre.

    Parmi les thématiques abordées :

    • La présence en ligne maîtrisée et indépendante, à l’heure des scandales liés au recueil des données personnelles par les GAFA
    • Le personal branding comme moyen de se différencier auprès des recruteurs : enregistrement d’un nom de domaine, création d’un site internet et d’une adresse email personnalisée 
    • Les avantages du .fr 

    Une déclinaison spécifique aux jeunes de la plateforme Réussir-en.fr

    L’association lance dès le 21 octobre la déclinaison Commence par Réussir-en.fr, spécifiquement dédiée aux jeunes. De nombreux contenus sont disponibles ainsi qu’un quiz de connaissances et d’usages.

    Il est également possible de :

    • Vérifier la disponibilité d’un nom de domaine en .fr 
    • Connaître les ateliers mis en place dans les écoles de sa région pour s’inscrire auprès du BDE
    • Se rendre sur le site adressé aux TPE/PME pour les personnes intéressées ou déjà dans une activité professionnelle souhaitant un accompagnement plus soutenu 

    Le dispositif est visible sur différents réseaux sociaux et sites internet fréquentés par un public jeune : Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram, stories Snapchat, Display YouTube …

    ]]>
    11701 * (AFNIC) Tue, 22 Oct 2019 00:00:00 +0200
    <![CDATA[L’Afnic renforce et simplifie .FR Lock, son système de sécurité pour les noms de domaine]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/11689/show/l-afnic-renforce-et-simplifie-fr-lock-son-systeme-de-securite-pour-les-noms-de-domaine-1.html

    Lancé en 2015 par l’Afnic, le service .FR Lock propose une sécurité contre les cyberattaques, et notamment le hijacking, attaque où un assaillant détourne un nom de domaine pour en prendre le contrôle lui permettant ainsi de modifier ou supprimer les données de son choix.

    Ce service s’adresse aux entreprises ou institutions dont le site internet et les services en ligne représentent un canal stratégique de leur activité : trafic important, récolte de données, transactions, etc. De plus en plus fréquentes, ces attaques leur portent un lourd préjudice, tant au niveau financier, qu’au niveau de leur image et de la confiance des internautes.

    Un dispositif fiable commercialisé par les bureaux d’enregistrement du .fr

    Le service .FR Lock permet de se prémunir contre différents préjudices :

    • Les attaques visant directement les institutions et les entreprises
    • Les problèmes de sécurité pouvant survenir dans la chaine des divers acteurs intervenant dans la gestion du site. 

    En effet, avec .FR Lock, le verrouillage du nom de domaine s’effectue au plus haut niveau, celui du registre, en étroite collaboration avec les bureaux d’enregistrement accrédités. Pour le .fr, il s’agit de l’Afnic. .FR Lock rend donc impossible toutes les opérations et les mises à jour pouvant affecter le bon fonctionnement du nom de domaine à l’insu de son titulaire.

    Toute modification sur le nom de domaine se fait à la demande du titulaire, sous contrôle de l’Afnic, et après vérification de la légitimité du demandeur, en étroite coordination avec le bureau d’enregistrement. .FR Lock offre donc un niveau de sécurité maximal pour les noms de domaine sensibles ou stratégiques.

    En décembre 2018, 216 noms de domaine étaient ainsi verrouillés ; ils sont aujourd’hui 350, soit une augmentation de 60 %. La fiabilité des sites internet et des autres services associés aux noms de domaine, notamment les e-mails, étant un enjeu de sécurité stratégique pour de nombreuses entreprises ou collectivités, l’Afnic fait évoluer le dispositif .FR Lock en facilitant sa gestion, pour en accélérer davantage l’adoption.

    Les quatre évolutions majeures sont :

    • Un service 24/7 encore plus simple à utiliser et un parcours d'authentification qui rend plus rapide les interactions entre les contacts. 
    • L’utilisation de la double authentification qui renforce plus encore le parcours de sécurité. 
    • Verrouillage et déverrouillage en lot : tout ou partie des noms de domaine associés au titulaire peuvent être verrouillés et déverrouillés lors d’une même demande. 
    • Inscription des contacts autorisés pour les opérations de verrouillage et déverrouillage en « annuaire ». Cette liste de référents et de contacts de confiance est vérifiée en amont par les chargés de clientèle de l’Afnic. 

    À ce jour, 20 bureaux d’enregistrement accrédités par l’Afnic ont signé le contrat les habilitant à proposer le service .FR Lock. Parmi lesquels : Alinor.net ; Com Laude ; CSC Corporate ; Domainoo ; Gandi ; Hogan Lovells ; IP Twins ; Markmonitor ; Meyer & Partenaires ; Namebay; Nameshield ; Nordnet ; Orange ; Oxyd ; Safebrands.

    Pour en savoir plus




    ]]>
    11689 * (AFNIC) Tue, 15 Oct 2019 00:00:00 +0200
    <![CDATA[Le .museum, la nouvelle alternative des musées sur internet ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/11557/show/le-museum-la-nouvelle-alternative-des-musees-sur-internet-3.html

     

    En 2016, seuls 38 % des musées ou organisations apparentées dans le monde possédaient un site internet d’après les estimations de l’Afnic.

    Créé en 2001 par le Conseil International des Musées (ICOM), le nom de domaine .museum est une extension historique dédiée aux activités muséales. Forte de sa mission d’accompagnement des entreprises pour développer leur présence en ligne, notamment avec le dispositif Réussir-en.fr, l’Afnic a été désignée en 2018 par l’ICOM comme opérateur de registre mondial du .museum pour en accroître l’usage et l’adoption, et ainsi accompagner la transformation numérique des musées.


    Trois chantiers prioritaires

    Pendant un an, l’Afnic a travaillé, en coopération étroite avec l’ICOM, afin de fixer les critères d’attribution du domaine .museum, la distribution et les conditions tarifaires pour accélérer l’accès au numérique des institutions muséales et favoriser l’adoption de cette extension, dont le terme générique a une portée internationale. Avec ces nouvelles dispositions, le .museum facilite également la mise en lumière de l’expertise et des compétences des professionnels comme des particuliers. C’est une vitrine de choix pour partager leur travail, leur passion ou leurs activités de mécénat et se démarquer visiblement.

    • Assouplissement des règles d’éligibilité

    Le grand changement opéré par l’Afnic réside dans l’assouplissement des règles d’enregistrement. Aujourd’hui, tout musée ou professionnel de musée (curateur, conservateur…) ou toute personne ayant un intérêt pour un musée peut déposer un nom de domaine avec l’extension .museum. Il n'est plus nécessaire d’être membre de l’ICOM, comme c’était le cas auparavant. Un fan du musée du Prado pourra par exemple créer un site web avec une adresse internet en .museum. Et les opportunités sont grandes si l’on se réfère à l’étude Artprice de 2017 qui révèle que 700 musées de niveau international ouvrent chaque année !

    • Ouverture du réseau de distribution

    L’Afnic s’attache également à développer le réseau de distribution. Si une grande majorité de bureaux d’enregistrement se situent en Europe, le maillage de l’Amérique du Nord et de l’Asie est en développement pour pénétrer ces marchés à fort potentiel. Le .museum peut s’appuyer aujourd’hui sur 23 bureaux d’enregistrement à travers le monde (vs. 3 seulement jusqu’en 2019).

    • Baisse du prix

    L’autre point clé pour faciliter l’adhésion est le prix. S’il peut varier d’un fournisseur à l’autre en raison des services additionnels proposés (hébergement, sécurité…), le prix moyen est de 60 € pour un an, alors qu’il était de l’ordre de 200 € précédemment.

     

    « Cette extension possède de nombreux avantages pour les musées, les professionnels et le public ayant un attrait marqué pour une institution. Le .museum permet un rayonnement à l’international, et plus que n’importe quelle autre extension, elle permet d’affirmer son appartenance à la communauté en étant très facilement indentifiable par les internautes » déclare Pierre Bonis, directeur général de l’Afnic. « Avec plus de 115 000 organismes pouvant déposer un nom de domaine en .museum, l’extension pourrait connaître un fort développement dans les prochaines années, dans un secteur où la visibilité, et donc la présence en ligne, est désormais primordiale pour toucher son public. »

     

    Plus d’informations sur welcome.museum

     

    Á propos de l’ICOM

    L’ICOM est l’organisation internationale des musées et des professionnels de musée vouée à la recherche, à la conservation, à la pérennité et à la transmission, à la société, du patrimoine naturel et culturel mondial, présent et futur, matériel et immatériel L’ICOM est une association de membres et une organisation non gouvernementale qui établit des normes professionnelles et éthiques pour les activités des musées. En tant que forum d’experts, l’ICOM formule des recommandations sur des questions liées au patrimoine culturel, promeut le renforcement des capacités professionnelles et fait progresser la connaissance dans le domaine. L’ICOM est le porte-parole des professionnels des musées sur la scène internationale et sensibilise le grand public à la culture par le biais de réseaux mondiaux et de programmes de coopération. icom.museum/fr

    ]]>
    11557 * (AFNIC) Mon, 01 Jul 2019 11:00:00 +0200
    <![CDATA[Pierre Bonis élu Président du comité Gouvernance Internet du ccNSO de l’ICANN]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/11542/show/pierre-bonis-elu-president-du-comite-gouvernance-internet-du-ccnso-de-l-icann-1.html  

     

    L’Afnic, office d’enregistrement des noms de domaine en .fr, se réjouit de l’élection de Pierre Bonis à la présidence du tout nouveau comité de liaison Gouvernance de l’Internet (IGLC) du ccNSO (country-code Names Supporting Organization), assemblée consultative de l'ICANN réunissant des registres de domaine géographique de 1er niveau (ccTLD), comme le .fr.

     

    Á l’occasion de sa rencontre de Barcelone en novembre 2018, le ccNSO a décidé la création d’un comité de liaison Gouvernance de l’Internet (IGLC pour Internet Governance Liaison Committee). Ce comité réunit dix membres et sera présidé dès juin 2019 par Pierre Bonis, directeur général de l’Afnic depuis 2017.

    L’Afnic est en effet membre de longue date du ccNSO, qui a pour mission d'élaborer et de proposer au conseil d'administration de l'ICANN une politique de gestion commune adaptée aux besoins des ccTLD.

     

    Pierre Bonis commente : « Ce rôle, au sein de la communauté des registres nationaux du monde entier, illustre l’implication de l’Afnic dans les instances internationales pour faire rayonner le dynamisme de l’internet français. »

     

    Le comité de liaison Gouvernance Internet a pour objectif de coordonner, de faciliter et d’accroître la participation des gestionnaires de ccTLD aux discussions et aux processus relatifs à la gouvernance de l'internet. Le comité contribue ainsi à partager des informations sur les problématiques et événements relatifs à la gouvernance de l'Internet et s’assure que les contributions sur cette thématique se reflètent dans les activités du ccNSO et dans les discussions et les processus à l'ICANN.

     

    Pierre Bonis, 45 ans, évolue depuis 15 ans dans le secteur des nouvelles technologies, de la gouvernance technique de l’internet et des noms de domaine. Il a tout d’abord exercé des responsabilités au sein de l’administration - ministère des Affaires étrangères, cabinets ministériels en charge de l’économie numérique puis du développement durable - avant de rejoindre l’Afnic en 2012 en tant que Directeur général adjoint. Spécialiste des questions de coopération internationale, Pierre Bonis est également membre du conseil d’administration du CENTR, association européenne des registres nationaux de noms de domaine, depuis 2016.

     

     

    ]]>
    11542 * (AFNIC) Tue, 25 Jun 2019 00:00:00 +0200
    <![CDATA[Godefroy Beauvallet est élu Président de l’Afnic]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/11531/show/godefroy-beauvallet-est-elu-president-de-l-afnic-1.html Godefroy Beauvallet

    Godefroy Beauvallet, Président de l'Afnic

     

    Godefroy Beauvallet succède à Emmanuel Sartorius, Président depuis 2013. À ce titre, M. Beauvallet veillera à faire rayonner l’Afnic et à orienter son action au service d’un internet sûr et stable, ouvert aux innovations et où la communauté internet française joue un rôle de premier plan.

    Fort de son expérience dans la haute fonction publique et de son expertise numérique, il dirigera l’Association avec le Conseil d’administration et en s’appuyant sur l’action de Pierre Bonis, directeur général de l’Afnic depuis 2017.

     

    « L’Afnic est une organisation unique dans le paysage numérique français. Elle relève à la fois de l’économie sociale et solidaire, comme son statut l’exige et sa fondation le démontre ; elle porte une responsabilité publique majeure, à travers sa délégation de service public sur le .fr ; et elle est un acteur de la transformation numérique et de l’innovation, de par sa filiation avec l’INRIA et ses liens avec les acteurs de la recherche en numérique, ses activités commerciales autour du DNS et sa proximité avec les PME de l’écosystème du numérique. Avec le Conseil d’administration et le directeur général, je suis impatient de poursuivre cette belle aventure et d’y contribuer avec enthousiasme. » déclare Godefroy Beauvallet.

     

    Godefroy Beauvallet, 47 ans, est chef de service du Conseil général de l’économie depuis 2017. Il a occupé plusieurs postes dans la fonction publique, notamment comme directeur du cabinet du secrétaire d’État chargé de l’industrie, du numérique et de l’innovation ou comme directeur de l’Innovation de l’Institut Mines-Télécom entre 2016 et 2017.
    Professeur associé à Télécom ParisTech, où il a été cinq ans chercheur à temps plein entre 2002 et 2007, il a également été vice-président du Conseil national du numérique de 2013 à 2016. Godefroy Beauvallet a également occupé des postes dans le secteur privé, notamment comme Directeur du Fonds AXA pour la recherche. Membre du conseil d’administration de l’INA et co-fondateur de l’Institut Lean France, il est ingénieur général des mines, diplômé de l’École Polytechnique et de Télécom ParisTech.

     

    « Godefroy Beauvallet prend la tête de notre Conseil d’administration à un moment crucial pour l’Afnic, alors que nous travaillons sur une nouvelle stratégie à 5 ans. Je me réjouis que l’Afnic puisse s’appuyer sur son expérience et son dynamisme. La qualité et l’expérience de nos présidents, tout au long de notre histoire, montrent bien le rôle essentiel de l’Afnic au sein de l’écosystème français du numérique. » ajoute Pierre Bonis.

     

    ]]>
    11531 * (AFNIC) Mon, 17 Jun 2019 00:00:00 +0200
    <![CDATA[L’Afnic révèle les résultats de son étude du marché des noms de domaine dans le monde en 2018]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/11493/show/l-afnic-revele-les-resultats-de-son-etude-du-marche-des-noms-de-domaine-dans-le-monde-en-2018-3.html S’il parait hégémonique, le .COM est en réalité minoritaire dans toutes les régions du monde, hormis en Amérique du Nord.


    Le marché mondial des noms de domaine représentait à fin décembre 2018 environ 330 millions de noms de domaine, en progression de 4,0 % vs 1,2 % en 2017.


    La répartition entre les principales extensions s’établit comme suit :

    • 176 millions de « Legacy TLD », les domaines « historiques » (COM, NET, ORG etc.) ;
    • 126 millions de ccTLD (extensions dites « géographiques », correspondant à un territoire ou un pays) ;
    • 7 millions de « nouveaux TLD » créés à partir de 2014 (les nTLD regroupent différents segments dont les geoTLD - .BZH, .PARIS, …- les extensions correspondant à des marques -.SNCF - les extensions à caractère communautaire et les extensions génériques).

    Les grandes tendances du marché 2018

    • Avec 142 millions de noms, le .COM reste le poids lourd. Sa part de marché augmente de 0,5 point en 2018, passant de 42,6 % à 43,1 %, conséquence d’un taux de croissance en nette progression en 2018 (5,2 % contre 2,8 % en 2017).
    • Les « Autres Legacy » ont particulièrement souffert en 2018, perdant 6 % en stock après les 2 % de 2017.
    • Les nTLD renouent avec la croissance en 2018, avec une augmentation de 15 % en stock, même si leur part de marché reste encore faible (8 %), comparée à celles des .COM (43 %) et ccTLD (38 %).
    • Les extensions pays (ccTLD), qui avaient connu un ralentissement significatif en 2017, affichent à nouveau une croissance en 2018, même si elle reste modérée : +3,4 % en stock vs +2,9 % en 2017. Elles représentent 38 % de part de marché mondial.

     

    L’étude révèle toutefois des dynamiques contrastées entre les différentes régions du globe : les plus fortes croissances sont observées en Afrique (+9 %), en Amérique latine (+6 %), et en Asie-pacifique qui affiche la plus forte hausse (+12 % vs 2 % en 2017), ce qui témoigne d’une dynamique de développement rapide de l’internet dans ces 3 zones.

    L’Europe, quant à elle, est la seule région à perdre du stock, même si cette baisse reste limitée (-1 %). À noter la belle performance du .FR qui a gagné 139 000 noms en 2018, et celle du .PT (Portugal) +111 000 noms, tandis que le .DE (Allemagne) a perdu 110 000 noms, et le .RU (Russie) 350 000.

    Malgré une baisse de 2,4 points de parts de marché, le marché européen reste encore dominant avec 57 % des noms de domaine déposés dans des ccTLD, suivi par la région Asie-Pacifique (31 %).

    Les trois autres régions ne représentent pas plus de 12 % à elles trois, ce qui montre leur faible équipement en ccTLD et leur fort potentiel de croissance dans les prochaines années.


    Le .COM : un leader contesté

    Cette nouvelle analyse de l’Afnic met surtout en lumière des disparités flagrantes dans l’utilisation du .COM. En effet, s’il est leader mondial, avec 43 % de parts de marché, il apparaît exclusivement majoritaire en Amérique du Nord où il représente 76 % des noms de domaine, région qui pèse 33 % du marché mondial (contre 36 % pour l’Europe).

    L’avenir appartient-il aux ccTLD ?

    Au-delà de l’évolution des grands segments du marché des noms de domaine (Legacy, ccTLD, nTLD), l’intérêt de cette nouvelle édition publiée par l’Afnic réside dans l’analyse de la répartition des noms de domaine dans le monde. Né en Amérique du Nord, le .COM s’est développé avec internet, jusqu’à en être l’incarnation pour les utilisateurs notamment états-uniens. Mais dans les autres régions, ce sont bien les extensions dites géographiques, les ccTLD, qui sont plébiscitées.

    « Ces extensions dites géographiques font sens pour les régions dont les populations sont attachées aux notions d’origine et de traçabilité. », explique Pierre Bonis, Directeur Général de l’Afnic.

    En 2018, le .COM était le leader du marché avec 43 % de parts de marché, suivi par les ccTLD (hors pennies*) avec 42 %. Les deux autres segments, les « Autres Legacy » et les nTLD, représentaient respectivement 10 % et 5 % des noms déposés dans le monde.

    Plus que jamais, les noms de domaine se situent au cœur des problématiques d’identité sur internet. Ils ne sont manifestement pas choisis au hasard. L’un des principaux enseignements des nouvelles extensions créées à partir de 2014 est que le marché met du temps à les adopter, car on touche à des notions complexes de reconnaissance et de confiance qui se construisent dans le temps.

    « Si l’évolution du taux d’utilisation des nTLD pris dans leur ensemble continue d’être encourageante, étant en amélioration continue depuis 2015, la part de noms inutilisés et renouvelés tend à se réduire. Cette analyse souligne la difficulté pour les nouveaux entrants de s’imposer face à des « prismes culturels » privilégiant dans un cas les notions de territoire et de proximité, et dans l’autre cas une approche globale se défiant de toute spécificité « réductrice » induite par l’extension choisie. » conclut Pierre Bonis.

    Téléchargez l'étude complète

     

    La marché des noms de domaine dans le monde en 2018

     

    *extension gratuite ou vendue à un prix très bas

    ]]>
    11493 * (AFNIC) Thu, 06 Jun 2019 00:00:00 +0200
    <![CDATA[Afnic Forum 2019 : Le numérique au service des entreprises et des territoires]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/11450/show/afnic-forum-2019-le-numerique-au-service-des-entreprises-et-des-territoires-2.html  

     

    Cette journée de débats et d’échanges aura lieu le 16 mai prochain à la Cité internationale universitaire de Paris de 9h à 16h30. A travers cet événement, l’Afnic confirme sa mission d’intérêt général qui consiste au développement d’un internet plus sûr, stable et ouvert aux innovations. Trois tables rondes rythmeront la journée et les produits et services de l’Afnic au service des entrepreneurs pour développer leur présence en ligne, comme la plateforme Réussir-en.fr, feront l’objet d’interventions spécifiques au cours de la journée.


    Découvrez ci-dessous le programme de la journée :

     

    9h30 : Ouverture par Pierre Bonis, directeur général de l’Afnic


    9h45 : Keynote "Le numérique au service des transformations à l'œuvre" par Dominique Mockly, PDG de Teréga


    10h15 : Table ronde « Le numérique et les jeunes publics : comment faire de l'éducation au numérique une priorité ? »

    Les enfants et adolescents d’aujourd’hui sont de gros consommateurs d’outils numériques. Il est primordial de les sensibiliser aux bonnes pratiques à adopter, notamment en matière de protection des données personnelles.

    Modérateur : Nicolas Chagny, Président de l’Internet Society France
    Intervenants :

    • Philippe Ajuelos, Adjoint au chef de service du développement du numérique éducatif, Ministère de l'Education nationale
    • Carina Chatain Marcel, Responsable de l’éducation au numérique de la CNIL
    • Benjamin Marteau, Directeur de la Startup d'Etat Pix
    • Tristan Nitot, vice-président advocacy de Qwant


    11h00 : .FR Performance : piloter son activité gràce à la data par Marie Berthelot, Responsable Marketing Produits et Mickaël Vigreux, Responsable Commercial de l'Afnic

     

    11h45 : Table ronde « Le numérique au service du développement des territoires »

    Les initiatives locales se multiplient pour améliorer l’attractivité des territoires en tirant parti des outils numériques. Le succès des extensions territoriales, créées à l’initiative de collectivités locales, en témoigne : le .paris compte 21 000 noms de domaine, tandis que le .bzh est arboré par 9 000 sites internet.

    Modérateur : Pierre Bonis, directeur général de l’Afnic
    Intervenants :

    • Didier Celisse, Responsable marketing & animation territoriale à la Banque des Territoires (groupe Caisse des Dépôts)
    • Céline Lanfranchi-Signol Responsable innovation & transformation numérique de la Communauté d'agglomération de St Quentin en Yvelines
    • Benjamin Louis, Manager du .alsace de l’Agence d’Attractivité de l’Alsace
    • Laurent Riéra, Directeur de la communication et de l’information de Rennes Métropole
    • Florence Tornare-Durand, Fondatrice et déléguée générale de Villes-Internet

     

    12h30 : L'Expérience par Sandrine Andro, Directrice du planning stratégique et du département médias sociaux et Nicolas Prévot, Directeur de pôle de Makheia Group


    12h45 : Dejeuner et networking


    14h30  : Table ronde « Le numérique au service de la performance des entreprises »

    Si 94% des TPE/PME considèrent leur présence en ligne indispensable ou utile à leur activité*, l’Afnic estime qu’encore une sur trois n’a aucune présence en ligne. Cette table ronde a pour objectif de démontrer les opportunités du numérique pour les entreprises et l’éventail d’outils qui s’offrent à eux pour se développer en ligne.

    Modérateur : Edouard Rencker, PDG de Makheia group
    Intervenants :

    • Alain Assouline, Président de CINOV-IT et du réseau des écoles Webforce3
    • Patrick Cocquet, Délégué général de Cap Digital
    • Laurent Dechaux, Vice-président exécutif Southern Europe de SAGE et administrateur du Syntec Numérique
    • Laura Hiel, Adjointe à la cheffe du bureau des usages du numérique à la Direction Générale des Entreprises (DGE) / Ministère de l’Economie et des Finances
    • Lucile Ravasse, Responsable marketing de l’Afnic


    15h15 : « Cybersécurité : comment se protéger contres les principales attaques » par Régis Massé, DSI et Directeur Technique de l’Afnic


    15h45 :.FR Lock : sécuriser ses noms de domaine stratégiques par Marie Berthelot, Responsable Marketing Produits de l’Afnic


    16h : Mot de clôture par Pierre Bonis, directeur général de l’Afnic

     

    16h15 : Cocktail de clôture et networking

     

    * Résultats de l’étude Réussir avec le Web, décembre 2018

    ]]>
    11450 * (AFNIC) Mon, 06 May 2019 00:00:00 +0200
    <![CDATA[La France rattrape son retard sur les extensions territoriales de sites internet]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/11410/show/la-france-rattrape-son-retard-sur-les-extensions-territoriales-de-sites-internet.html

    Les adresses internet en .paris, .bzh, .alsace et .corsica connaissent un beau succès. L’Afnic, l’Association française qui opère ces extensions, observe qu’elles séduisent des entreprises, associations et entités de toute taille.

     

    Chiffres clefs :

    • Les extensions .paris, .bzh, .corsica et .alsace rassemblent près de 35 000 entreprises, associations et institutions françaises.
    • Le .paris emporte le morceau avec 21 000 noms de domaine.
    • Ces extensions existantes depuis 2014/5 voient leur croissance décoller après un démarrage timide.

    Le contexte 

    L’extension .london concerne 66 000 noms de domaine. La ville de New York séduit également avec 68 000 noms de domaine en .nyc contre 20 628 noms de domaine à date pour le .paris. La capitale française est donc en retard en termes de volume d’enregistrements mais les écarts se resserrent grâce à un engouement récent et à une très grande fidélité des utilisateurs.

    Les extensions territoriales racontent une histoire toute particulière

    L’Afnic opère aujourd’hui le .paris lancé en 2014, le .bzh (9 000 noms de domaine) lancé en 2014, le .alsace (2 100 noms de domaine depuis 2015), et le .corsica (1 400 noms de domaine depuis 2015). Ces extensions, un peu plus chères à l’achat, connaissent depuis quelques temps un engouement. Entreprises, associations, et institutions y voient un moyen d’afficher un ancrage régional en termes de présence en ligne. Un ancrage souvent synonyme de savoir-faire, de production régionale à l’heure où la provenance des produits et les circuits courts rencontrent les préoccupations des consommateurs. Ces extensions sont donc à la fois un moyen de revendiquer un mode de production ancré en régions ; mais aussi de rayonner, en particulier dans le domaine du tourisme où la quête d’authenticité est elle aussi croissante.

    Pierre Bonis, directeur général de l’Afnic se réjouit de ce succès : « Les entreprises françaises de toute taille sont de plus en plus sensibilisées aux enjeux de leur identité numérique. Elles sont nombreuses à solliciter un .fr, et quelques-unes choisissent d’exprimer un ancrage territorial via ces extensions. Cela prouve qu’elles montent en compétence sur le sujet, et qu’elles n’hésitent pas à faire preuve de créativité en ligne également. »

    Le rôle de l’Afnic

    L’Association Française pour le Nommage Internet en Coopération opère une mission de service public essentiel, la gestion du .fr qui avec plus de 3 300 000 noms de domaine est une des extensions européennes les plus dynamiques. L’Afnic est l’office d’enregistrement délégué par l’Etat pour la gestion des noms de domaine en .fr. Elle gère  aussi les extensions ultramarines .re (Ile de la Réunion), .pm (Saint-Pierre et Miquelon), .tf (Terres australes et antarctiques Françaises), .wf (Wallis et Futuna) et .yt (Mayotte).

    C’est forte de ce savoir-faire que l’Afnic est devenu l’opérateur technique d’entreprises et collectivités ayant choisi d’avoir leur propre extension. Le .paris, le .bzh, le .corsica et le .alsace sont ouverts à tous les citoyens. L’Afnic opère également le .leclerc ou le .sncf, réservé à ces entreprises.

    Villes, régions, AOC, demain l’identité numérique à la portée de tous

    L’ICANN, une des principales autorités de régulation mondiale d’internet, devrait ouvrir la possibilité de candidater à la création de nouvelles extensions à l’horizon 2020/2021.

    Pierre Bonis conclut « Il s’agit de nouvelles opportunités business et culturelles qui séduisent ; la France comble son retard et inscrit ses identités dans une démarche de communication en ligne globale qui devrait contribuer à son rayonnement. »

     

     

    ]]>
    11410 * (AFNIC) Tue, 26 Mar 2019 00:00:00 +0100
    <![CDATA[Grâce à sa croissance soutenue, le .fr a continué de gagner des parts de marché en France en 2018 ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/11390/show/grace-a-sa-croissance-soutenue-le-fr-a-continue-de-gagner-des-parts-de-marche-en-france-en-2018.html

     

    Avec plus de 3,3 millions de noms de domaine en .fr enregistrés à fin 2018, soit 4,4  % de croissance en 1 an, l’extension française confirme sa popularité et gagne des parts de marché en France. L’Afnic, office d’enregistrement désigné par l’État pour la gestion des noms de domaine en .fr, revient sur l’année 2018 en chiffres et livre ses perspectives pour l’avenir.

    Le .fr, une croissance nette supérieure à la moyenne des pays européens en 2018

    Le .fr comptait 3 305 296 noms en stock au 31 décembre 2018, contre 3 166 105 au 31 décembre 2017. Il a crû de 4,4 % en 2018, ce qui le situe à la première place des noms de domaine des pays de l’Union européenne en termes de performance nette avec ses 139 000 noms supplémentaires.

    L’Afnic estime que 8,9 millions de noms de domaine étaient déposés en France à fin 2018, toutes extensions confondues (.com, .fr, mais aussi par exemple .paris ou .sncf), soit +2,1 % en un an.

    Avec une croissance de 4,4 %, le .fr a augmenté sa part de marché de 0,8 point en 2018, pour atteindre 37,2 %, son plus haut niveau historique. « Nous constatons la popularité croissante du .fr ces dernières années, et une de nos études récentes a démontré que les dirigeants de TPE/PME privilégiaient le .fr (52 %) au .com (40 %) » précise Pierre Bonis, directeur général de l’Afnic.

    Ce succès du .fr est notamment dû à un faible taux de suppression, permettant au taux de conservation d’atteindre 83,9 %, contre 83 % en 2017. Cela traduit une loyauté des titulaires en progression constante. D’après Pierre Bonis, « Le .fr conquiert et il fidélise ; sa fiabilité et l’accompagnement de ses détenteurs jouent sans doute sur ces bons résultats ».

    Une marge de progression importante dans les années à venir

    L’Afnic prévoit une croissance du .fr qui restera soutenue en 2019. Au rythme actuel, les 3,5 millions de .fr pourraient être dépassés dans le 2nd semestre 2020 ou au tout début de 2021.

    « On estime qu’encore un quart des TPE/PME en France n’a pas de site internet[1] ; il y a donc une forte marge de progression pour le .fr dans les années à venir » estime Pierre Bonis.

    La France est l’un des pays les plus connectés du monde : 84 % des Français sont internautes[2], contre 54 % de la population mondiale. Il reste pourtant de nombreux progrès à accomplir pour aider entreprises et particuliers à s’approprier les opportunités offertes par internet. L’Afnic est partie prenante dans ce processus de long terme, fortement créateur de richesse pour la France. L’association, partenaire de l’initiative gouvernementale France Num, accompagne ainsi les dirigeants de TPE/PME pour améliorer leur visibilité en ligne, notamment via son dispositif Réussir-en.fr et les ateliers de formation Foliweb, qui ont attiré 14 000 participants en 2018.

     

    Téléchargez le bilan complet : « Le .fr en 2018 ».

     

     



    [1] L’étude menée par l’Afnic sur la présence en ligne des TPE/PME françaises en décembre 2018 a révélé que 94 % des dirigeants de TPE/PME considèrent leur présence sur internet indispensable ou utile à leur activité, mais 24 % d’entre elles ne disposent pas de site internet.

    [2] D’après Médiamétrie, on compte 52,8 millions d'internautes en France en décembre 2018, soit 84 % des Français de deux ans et plus.

    ]]>
    11390 * (AFNIC) Mon, 11 Mar 2019 00:00:00 +0100
    <![CDATA[L’Afnic et l’INPI annoncent leur partenariat à l’occasion du Salon des Entrepreneurs]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/11353/show/l-afnic-et-l-inpi-annoncent-leur-partenariat-a-l-occasion-du-salon-des-entrepreneurs-1.html  

    Présents tous deux au Salon des Entrepreneurs, Pierre Bonis, directeur général de l’Afnic (Association Française pour le Nommage Internet en Coopération) et Pascal Faure, directeur général de l’INPI (Institut National de la Propriété Industrielle) ont signé aujourd’hui une convention de partenariat entre leurs deux entités. Les problématiques de marque et de nom de domaine sont en effet limitrophes et présentent des enjeux communs pour les entrepreneurs : quelles démarches et pourquoi ? Comment protéger son nom de domaine et sa marque ? Que faire en cas de conflit entre nom de domaine et marque ? etc.

    Des démarches sous-estimées mais essentielles

    Concrètement, ce partenariat a pour objectif de sensibiliser les entrepreneurs à l’importance de protéger son entreprise en déposant, dès sa création, à la fois marque et nom de domaine. Il renforce les initiatives conjointes de l’Afnic et de l’INPI autour de la pédagogie marque/nom de domaine à travers la mise à disposition de contenus et l’organisation de formations communes. Cet accord prévoit notamment la mise à disposition du questionnaire Réussir avec le web de l’Afnic, que l’INPI pourra diffuser auprès de ses différents publics, en l’enrichissant. Cette plateforme de conseils pratiques à destination des TPE/PME propose aux entrepreneurs une évaluation gratuite de leur présence en ligne pour booster leur activité, pour les aider à tirer le meilleur parti du web.

    De nombreuses initiatives seront par ailleurs proposées aux entrepreneurs afin de les informer sur leurs droits, leurs recours et la défense de leur propriété intellectuelle. Citons par exemple une formation de l’INPI organisée le 10 avril prochain à Lille sur le sujet « Défendre les noms de domaine », animée par un collaborateur de l’Afnic.

    « Nous sommes ravis de nous associer à l’Afnic, car nos actions s’articulent autour d’une dynamique commune au service des entrepreneurs » indique Pascal Faure, directeur général de l’INPI.

    Pour Pierre Bonis, directeur général de l’Afnic, « L’Afnic est attentive à ce que le .fr protège et encourage la propriété intellectuelle. L’association avec L’INPI illustre cette conviction ».

     

    Pascal Faure (INPI) et Pierre Bonis (Afnic) signent l'accord lors du Salon des Entrepreneurs de Paris, le 6 février 2019

     

    Les dispositifs de l’Afnic et de l’INPI au Salon des Entrepreneurs

    L’Afnic et l’INPI coaniment un atelier le 6 et le 7 février à 16h sur le thème : « Votre activité sur internet : dénomination sociale, nom commercial, enseigne, nom de domaine ou choix d'une marque… quelles sont les questions à se poser ? ».

    Le stand de l’Afnic (stand n°417, village 4 – Small Business Tech), aux couleurs de « Réussir-en.fr », accompagne les entrepreneurs et les sensibilise à l’importance d’une présence en ligne.

    Le stand de l’INPI (stand n°245 – village 2 - Institutions, Réseaux d'Accompagnement & Territoire), accueille et accompagne les innovateurs dans leurs démarches de protection et sensibilise les PME innovantes à l'importance de la propriété industrielle comme levier de compétitivité.

    A propos de l’INPI

    Au-delà de son action d’enregistrement et de délivrance de titres (brevets, marques, dessins et modèles), l’Institut national de la propriété industrielle (INPI) agit en faveur du développement économique par ses actions de sensibilisation et de valorisation de l’innovation et de ses enjeux. L'institut accompagne tous les innovateurs pour qu'ils transforment leurs projets en réalisations concrètes, leurs innovations en valeur. Établissement public autofinancé et placé sous la tutelle du ministère en charge de la propriété industrielle, l’INPI participe également activement à l'élaboration et la mise en œuvre des politiques publiques dans le domaine de la propriété intellectuelle, du soutien à l’innovation et à la compétitivité des entreprises tout comme de la lutte anti-contrefaçon. Dépositaire de tous les titres de propriété industrielle déposés en France et des données du Registre National du Commerce et des Sociétés, l’INPI diffuse plus de 14 millions de données ouvertes, libres et réutilisables.

     

    ]]>
    11353 * (AFNIC) Wed, 06 Feb 2019 00:00:00 +0100
    <![CDATA[Réussir avec le Web dresse le portrait-robot de la présence en ligne des TPE/PME françaises]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/11276/show/reussir-avec-le-web-dresse-le-portrait-robot-de-la-presence-en-ligne-des-tpe-pme-francaises-5.html

    Comment les TPE/PME évaluent-elles leur présence en ligne ? Quels moyens y consacrent-elles ? Quels sont les bénéfices perçus et les attentes ? La 1ère édition de Réussir avec le Web décrypte la maturité numérique des microentreprises et des TPE/PME françaises*.

    Pourquoi cette étude ?

    L’Afnic s’est engagée dès 2014 à accompagner les entreprises dans le développement de leur présence en ligne. Un enjeu de taille puisqu’aujourd’hui 11% seulement des PME françaises utilisent des outils numériques au quotidien**. En septembre 2017, l’Afnic via son site Réussir avec le Web lançait une grande étude à destination des microentreprises, des TPE et des PME afin d’évaluer leur maturité sur internet et leur appropriation des différentes dimensions de la présence en ligne.

    « En charge de la gestion et du développement du .fr, l’Afnic s’est donné pour mission d’accompagner les TPE et PME françaises dans leur présence en ligne, et ainsi de rattraper un retard qui a un impact sur leur chiffre d’affaires. Au-delà des conseils pratiques et pédagogiques qu’elles peuvent trouver sur reussir-en.fr, nous avons lancé il y a un an un outil d’autodiagnostic de la présence en ligne, afin de mieux connaitre les freins et les attentes des entreprises françaises en la matière. », explique Pierre Bonis, Directeur général de l’Afnic.

    La présence sur internet est devenue incontournable pour les entreprises aujourd’hui

    La très grande majorité des répondants a intégré la nécessité d’être sur internet puisqu’ils sont 94% à considérer cette présence comme indispensable ou utile à leur activité.

    Les 3 principales attentes liées à la présence en ligne des répondants sont :

    • De pouvoir présenter leur activité à 68%
    • D’être trouvé facilement à 49%
    • De communiquer avec leurs clients et prospects à 39%

    À noter que pour les PME, la possibilité de communiquer avec ses clients et prospects arrive en 2ème position avec 55%.

    La possibilité de vendre en ligne est également citée par 32% des répondants.

    « Se faire connaitre reste la principale motivation, devant être trouvé rapidement et communiquer avec ses clients. Or les bénéfices de la présence en ligne, notamment en termes de développement de l’activité, résident essentiellement sur le développement de la relation client et la simplicité du contact avec l’entreprise. Il y a de vraies pistes de progrès ici. », ajoute Pierre Bonis.

    Sites web et réseaux sociaux à égalité 

    La présence sur internet combine à égalité les sites web - 76% - et les réseaux sociaux - 74% - mais elle varie selon la taille de l’entreprise. Les PME ont tendance à se doter plus fréquemment d’un site web (86%) et à se référencer sur des sites tiers (33%).

    En revanche la présence sur les réseaux sociaux ne varie pas en fonction de la taille, pas plus que la volonté de vendre en ligne : 25% des entreprises répondantes déclarent vendre des produits et des services sur leurs sites web.

    Les moyens humains et financiers consacrés restent globalement modestes et le retour sur investissement est faiblement perçu

    Pour les chefs d’entreprise, le problème consiste souvent à trouver un compromis entre les moyens financiers ou humains à affecter à leur présence en ligne et les bénéfices attendus :

    • La majorité des répondants - 61% - déclare y consacrer moins de 300 euros par an
    • Ils sont 22% à investir entre 300 euros et 1 000 euros
    • 7% seulement d’entre eux consacrent plus de 5 000 euros à leur dispositif Internet

    Là encore, la taille de l’entreprise joue beaucoup. Seulement 4% des microentreprises investissent plus de 5 000 euros par an contre 28% pour les PME.

    « Le budget consacré à la présence en ligne reste encore faible. Mais si un investissement supplémentaire est peut-être nécessaire, il est également primordial que l’offre s’adapte à la demande, avec des solutions simples et peu onéreuses pour les TPE », commente Pierre Bonis.

    Concernant le temps passé à gérer leur présence en ligne, 59% des répondants affirment ne pas y consacrer plus d’une heure par semaine. Ils sont 26% à le faire moins d’une heure par mois.

    Ces pourcentages passent respectivement à 60% et 26% pour les microentreprises et 40% et 22% pour les PME. Là encore, l’effet de taille est visible surtout dans le contexte d’une activité quotidienne sur internet.

    « Le temps consacré à la présence en ligne est également modeste. Pour un entrepreneur, ce temps doit être directement lié à un développement du chiffre d’affaires et à une meilleure relation client. » précise Pierre Bonis.

    Quant au chiffre d’affaires, près de 60% des répondants ne savent pas quelle en est la part réalisée grâce à internet ou pensent qu’il n’y contribue que de manière marginale. Cette proportion est de 55% pour les microentreprises et de 76% pour les PME.

    On peut penser que les PME dépendent beaucoup moins d’internet dans la réalisation de leur chiffre d’affaires. Seulement 10% d’entre elles déclarent faire plus de 30% de leur CA grâce à leur présence en ligne. Ce qui n’est pas le cas pour 26 % des entreprises.

    Une majorité de noms de domaine personnalisés

    • 91% des répondants affirment disposer de leur propre nom de domaine.
    • Parmi les extensions choisies pour leur site internet, le .FR - 52% - et le .COM - 40% - sont les deux leaders incontestés.
    • Les autres extensions - .NET, .ORG…sont très marginales  - 8% -
    • Le .FR est l’extension la plus plébiscitée, quelle que soit la taille de l’entreprise.

    Réseaux sociaux : Facebook indétrônable

    Les réseaux sociaux les plus utilisés par les entreprises sont Facebook (90%) et LinkedIn (51%).

    Cependant les pratiques sont assez liées à la taille : 90% des microentreprises sont sur Facebook contre 83% des PME, et 49% des microentreprises sont sur LinkedIn contre 70% des PME.

    Ces contrastes se retrouvent aussi sur Twitter (respectivement 34% et 64%) et YouTube (20% et 53%). On peut toutefois noter une plus large utilisation d’Instagram par les microentreprises (35%) que par les PME (20%).

    « Les réseaux sociaux sont des partenaires des entrepreneurs, mais la maitrise de la présence en ligne passe par une maitrise du site web. C’est pourquoi les deux approches sont complémentaires, et non concurrentes. », précise Pierre Bonis.

    En conclusion : continuer à accompagner la transformation numérique des entreprises en France

     « Cette première étude issue de l’analyse des réponses de 3 250 microentreprises, TPE et PME, à travers un réseau de partenaires en qui elles ont confiance et qui leur ont fait connaitre ce dispositif, nous permet de tirer des enseignements forts, et d’approfondir notre travail à leur service, pour faire du .FR l’outil majeur d’une présence en ligne simple, efficace et pérenne pour l’ensemble du tissu économique français », conclut Pierre Bonis.

     


     

    Téléchargez l’intégralité de l’étude Réussir Avec le Web

     

     


     

    *Réussir avec le Web est une étude de l’Afnic, menée sur la base d’un autodiagnostic (https://comment.reussiravecleweb.fr) entre septembre 2017 et août 2018 auprès de 3 249 entreprises, réparties dans toute la France et issues de tous les secteurs d'activités.

    **source : rapport Deloitte « Économie numérique : le digital, une opportunité pour les PME françaises », décembre 2016

     

    ]]>
    11276 * (AFNIC) Tue, 18 Dec 2018 00:00:00 +0100
    <![CDATA[L'Afnic lance la 1ère édition de ses "Coaching Days"]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/11820/show/l-afnic-lance-la-1ere-edition-de-ses-coaching-days-1.html


    Afnic Conseil, le partenaire des extensions internet innovantes

    Qu’une organisation soit déjà registre d’un TLD ou qu’elle ait l’ambition de disposer de sa propre extension, Afnic Conseil propose un accompagnement 360° pour développer ou lancer son extension internet.

    Opérateur de solutions de registre n°1 en France, l’Afnic est un partenaire privilégié pour alimenter et formaliser les réflexions sur les stratégies numériques et accompagner opérationnellement leur déploiement.

    La gamme d’expertises proposée reflète les différentes étapes d’un projet d’extension internet : 

    • Devenir registre pour lancer sa propre extension
    • Renforcer son registre pour adapter une infrastructure existante à ses objectifs de développement
    • Développer son activité pour dynamiser l’usage d’une extension existante auprès de ses cibles

    Les « Coaching Days », pour développer son territoire numérique

    Les « Coaching Days » sont l’opportunité pour les marques, territoires et communautés de remporter un accompagnement sur-mesure pour développer leur stratégie digitale.

    3 types d’accompagnement au choix à gagner :

    En fonction de ses besoins, l’organisation dont le projet aura été sélectionné pourra bénéficier d’une prestation réalisée par les experts de l’Afnic :

    Une étude d’opportunité

    Première étape pour les organisations qui souhaitent développer un nouvel espace numérique pour leur communauté ou leur marque sur internet et qui envisagent d’avoir une extension à leur nom, cette étude a pour but d’évaluer leur projet - benchmark, analyse de la cible, identification de la valeur ajoutée d’une extension personnalisée dans leur stratégie digitale… - et de construire une feuille de route.

    Une étude technique

    Cette étude, destinée aux organisations déjà détentrices d’une extension internet, permet d’identifier les axes d’amélioration technique et de les accompagner sur la mise en œuvre et l’optimisation de leur infrastructure, parmi notamment les problématiques suivantes : gestion du DNS, renforcement de la sécurité avec DNSSEC, déploiement d’IPv6, d’un VPN, analyse de la sécurité d’un site web, d’un réseau…

    Une analyse de l’existant

    Cette dernière prestation s’adresse aux organisations disposant déjà de leur extension internet et souhaitant développer son usage. Une analyse des forces et faiblesses de leur extension est réalisée parmi les thématiques suivantes : politique de registre, réseau de distribution, mix marketing…

    Qui peut participer ?

    Toute entreprise, association type loi 1901 ou fédération et groupement d’associations.

    Comment participer ?

    Les candidats ont jusqu’au 28 février 2019 pour soumettre un ou plusieurs projets pour l’un des 3 types d’accompagnement cités ci-dessus, en complétant le formulaire disponible à l’adresse : www.afnic-coachingdays.fr/soumettre-votre-projet

    Quels sont les critères de sélection ?

    Un jury étudiera les dossiers reçus et procédera à la sélection du gagnant sur la base de 4 critères :

    • Soumettre un projet en adéquation avec les compétences de l’Afnic et sa capacité à le réaliser dans les conditions du Règlement
    • Exprimer un besoin pérenne
    • Proposer un sujet à caractère innovant
    • Réaliser un dossier de candidature de qualité

     

    L’Afnic annoncera le projet retenu le 5 avril 2019

    Plus d’informations : www.afnic-coachingdays.fr



     

     

    ]]>
    11820 * (AFNIC) Tue, 27 Nov 2018 00:00:00 +0100
    <![CDATA[L’Agence France Entrepreneur, partenaire officiel de Réussir en .fr !]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/11135/show/l-agence-france-entrepreneur-partenaire-officiel-de-reussir-en-fr-1.html

    Grâce à ce partenariat exclusif, l’AFE met à disposition des visiteurs de son site web l’ensemble des ressources de Réussir en .fr et leur permet d’évaluer leur présence en ligne grâce à l’outil d’autodiagnostic Réussir avec le Web.

    L’Afnic, au service de la présence en ligne des entreprises

    Gestionnaire historique du .fr, l’Afnic est également un acteur précurseur au service de la présence en ligne des entreprises françaises. Depuis 2014, l’association a développé à destination du million de TPE/PME encore absentes sur internet, des dispositifs gratuits d’accompagnement et de conseil autour de la question de la présence en ligne :

    • Réussir en .fr (www.reussir-en.fr), une plateforme gratuite d’accompagnement et de services dédiée au lancement d’une activité en ligne, proposant des conseils pratiques, des formations en ligne, des webinars, et toute l’information nécessaire pour lancer et développer son activité sur internet. Réussir en .fr regroupe aujourd’hui  près de 6 000 abonnés.
    • Réussir avec le Web (www.reussiravecleweb.fr), un service d’autodiagnostic simple et gratuit qui permet aux entreprises d’évaluer leur niveau de maturité sur le web et d’obtenir un plan d’action personnalisé en moins de 10 mn. Réussir avec le Web compte déjà plus de 3 300 entreprises diagnostiquées.

    L’Agence France Entrepreneur : une place centrale dans l’information aux entreprises

    L'Agence France Entrepreneur (AFE) est une agence gouvernementale qui a pour mission de favoriser l'entrepreneuriat en France et d'assurer les missions d'information, d’orientation et de préparation à la création, reprise et cession d'entreprise. Elle diffuse auprès des porteurs de projets son expertise dans des domaines divers à chacune des étapes de leur parcours.

    Pour cela, l’AFE s’appuie sur son site internet qui représente près de 10 000 pages grâce auxquelles les internautes peuvent accéder à de nombreuses informations - aspects juridiques / réglementaires, marketing / étude de marché, informations sectorielles, fiches pratiques - et à une large palette d'outils tels que statuts types ou business plan.

    L'AFE apporte également aux professionnels les services dont ils ont besoin pour accompagner les porteurs de projets (formation, information en ligne, dossiers sectoriels, etc.) et réalise des études statistiques et analyses sur la création d'entreprise.

    L’AFE et l’Afnic, un partenariat qui coule de source !

    Pour sensibiliser toujours plus de professionnels sur la nécessité de développer leur présence en ligne, l’Afnic noue des partenariats auprès d’acteurs clés du numérique et du conseil aux entreprises. Aujourd’hui ce sont près de 100 entités qui ont rejoint l’association dans sa démarche d’accompagnement des professionnels dans leur développement numérique. C’est pour amplifier cette démarche que l’association s’est rapprochée de l’AFE, qui touche de très nombreux porteurs de projets.

    En donnant l’accès aux visiteurs de son site aux conseils personnalisés de Réussir en .fr, et à l’outil d’autodiagnostic Réussir avec le Web, l’AFE participe à la prise de conscience des chefs d’entreprise qui éprouvent des difficultés à prendre le virage du numérique qu’ils jugent trop complexe, trop cher, trop chronophage à implémenter, etc. Ces freins démontrent le besoin d’accompagnement des TPE/PME et expliquent les actions mises en place par l’Afnic et ses partenaires.

     

    « Le développement des entreprises ne peut être imaginé sans intégrer le numérique dans les stratégies marketing et commerciales. L’AFE a souhaité, grâce à ce partenariat avec le site de l’Afnic, Réussir-en.fr , donner toutes les clés aux entrepreneurs, pour saisir les opportunités d’accroître leur activité en utilisant au mieux internet et les réseaux sociaux. Favoriser le succès des entreprises : c’est le sens de notre action au quotidien ! », Yannick HOCHE, Directeur général par intérim de l’AFE.

     

    « En réunissant autour de nous des prescripteurs et des acteurs clés de l’accompagnement du conseil et de services aux entreprises, nous continuons à faire grandir chaque jour la communauté Réussir avec le Web et les perspectives d’une analyse précise de la présence en ligne des TPE/PME. La présence de l’AFE à nos côtés est essentielle, car elle nous permet de toucher les décideurs et porteurs de projets à toutes les étapes de leur parcours entrepreneurial, ce qui est essentiel pour nous », ajoute Pierre BONIS, Directeur général de l’Afnic.

    À propos de l'Agence France Entrepreneur (AFE)

    L’Agence France Entrepreneur a pour objet de renforcer et mieux coordonner l'action nationale et locale en faveur de l'entrepreneuriat, prioritairement en faveur des territoires fragiles. Son action vise à :

    • favoriser les créations et les reprises d'entreprises plus pérennes et créatrices d'emploi ;
    • aider au développement des très petites entreprises (TPE) et des petites et moyennes entreprises (PME) qui créent de l'emploi ;
    • innover pour créer un cadre plus favorable à l'initiative économique.

    L'AFE a pour membres fondateurs, l'État, la Caisse des Dépôts (CDC), Régions de France, le Conseil supérieur de l'Ordre des experts-comptables (CSOEC), CCI France et l'Assemblée permanente des Chambres des métiers et de l'artisanat (APCMA). www.afecreation.fr




    ]]>
    11135 * (AFNIC) Tue, 04 Sep 2018 00:00:00 +0200
    <![CDATA[L'Afnic renforce son comité de direction]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/11109/show/l-afnic-renforce-son-comite-de-direction.html Benoit Ampeau et Hervé Martin renforcent le CODIR Afnic


    L’Afnic annonce la nomination de Benoît AMPEAU comme nouveau Directeur Partenariats et Innovation et le recrutement d’Hervé MARTIN, en tant que Directeur des Ressources Humaines, Qualité de Vie au travail et Juridique.

    Ces deux annonces font suite à l’évolution de l’organisation de l’Afnic et son objectif de renforcer ses actions sur deux thématiques majeures par la création de deux nouvelles directions - partenariats et innovation et ressources humaines, Qualité de Vie au travail et Juridique

    Benoît AMPEAU, nouveau Directeur Partenariats et Innovation

    Benoit Ampeau renforce le CODIR AfnicBenoît AMPEAU (42 ans) est ingénieur diplômé de l’Université de Technologie de Troyes en gestion des systèmes d’information. Il débute sa carrière chez Thomson Multimedia entre 2001 et 2004 en tant qu’expert technique dans l’équipe Intranet Groupe. Après une expérience au sein du groupe pharmaceutique Eli Lilly and Company entre 2004 et 2005 comme responsable de projet pour des directions métiers, il rejoint le cabinet de conseil en transformation numérique DYADEO, comme associé et manager Pôle Pilotage en 2005. Il intègre en 2013 la direction technique de l’Afnic au sein du service Études et Développement comme gestionnaire de projets MOA puis comme architecte métier, avant de prendre en charge le pilotage des Afnic Labs et la coordination du Conseil Scientifique de l’Afnic en 2016.

    Il est nommé au printemps 2018 à la tête de la Direction Partenariats et Innovation. Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, Benoit Ampeau a en charge le développement de nouveaux services et solutions ainsi que le développement de l’écosystème de partenaires sur les axes stratégiques d’innovation R&D et transfert d’expertise de l’Afnic.

    Pour Benoit Ampeau : « Le développement et la fourniture de services numériques ainsi que le transfert, au plan national et international, des connaissances et des savoir-faire sont au coeur des missions de l'Afnic. Cette nouvelle direction a pour vocation d’accompagner l’ensemble des collaborateurs déjà impliqués de longue date dans ces activités et les étendre à de nouveaux métiers et domaines technologiques ».

    Hervé MARTIN, nouveau Directeur des Ressources Humaines, Qualité de Vie au travail et Juridique

    Hervé Martin renforce le CODIR AfnicHervé MARTIN (53 ans) est diplômé de NEOMA Business School à Rouen, d’un Master en économie du développement et du CAFDES (diplôme de direction des établissements médico-sociaux). Après une période de coopération à l’international, il débute sa carrière en 1991 en tant qu’Adjoint au Responsable Ressources Humaines dans un important établissement de la SNCF de 700 salariés, de 1991 à 1995. Il occupe ensuite successivement, et depuis plus de 20 ans, des postes de Direction des Ressources Humaines, dans l’Assurance Chômage, de 1996 à 2005, et dans l’Association ANAIS, importante association de 1900 salariés dans le secteur médico-social, du handicap et des personnes âgées, de 2005 à 2017, connaissant ainsi des environnements en changement (fusions d’établissements) et développement.

    Il rejoint l’Afnic en mai 2018 comme Directeur des Ressources Humaines, Qualité de Vie au Travail et Juridique à la création de cette nouvelle direction.

    Hervé Martin explique que « L’Afnic est de très longue date impliquée dans le développement de la qualité de vie au travail de ses collaborateurs et la création de cette nouvelle fonction se veut le renforcement, la formalisation et la pérennisation de son attachement à la « ressource humaine », principale ressource contributive à son activité d’expertise technique et de conseil et à sa capacité d’innovation ».

     

    ]]>
    11109 * (AFNIC) Tue, 24 Jul 2018 00:00:00 +0200
    <![CDATA[L’Afnic et Muse Doma donnent un nouvel élan au .museum]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/10946/show/l-afnic-et-muse-doma-donnent-un-nouvel-elan-au-museum.html


    Le .museum, une extension historique au fort potentiel de développement

    Lancée en 2001 par l’Association Muse Doma créée par l’ICOM - the International Council of Museums : organisation non gouvernementale mondiale représentant un réseau de 37 000 professionnels et experts de musées membres dans 141 pays - le .museum est une extension de nom de domaine destiné à tous les musées mais également aux personnes ayant un intérêt ou un lien avec la profession et l’activité muséale. Le .museum conserve un fort potentiel de développement puisque 700 musées d’envergure internationale ouvrent leurs portes chaque année et que seuls 38% des musées sont équipés d’un nom de domaine.

     

    Un .museum plus simple et plus attractif

    L’Afnic a mis en place de nouvelles dispositions pour rendre l'extension accessible à un plus large public. L’enregistrement est facilité et désormais entièrement automatisé. Ainsi, l’Afnic espère attirer de nouveaux distributeurs pour permettre l’enregistrement du .museum. Le tarif de registre d’un .museum a également été revu à la baisse, avec un prix fixé à 35 euros contre 60 dollars auparavant.

    Ces nouvelles dispositions ont pour vocation de valoriser le .museum auprès de nombreux bureaux d’enregistrement dont l'accréditation auprès de l’Afnic est ouverte depuis le 17 avril 2018.

     

    Enfin, pour développer et animer une communauté d'ambassadeurs du .museum, l'Afnic a créé et administrera le site d'information et d'enregistrement welcome.museum et animera les pages réseaux sociaux du .museum sur Twitter @dot_museum, et sur Facebook @dotmuseum.

     

    « Les musées bougent, la communauté muséale est tournée vers l’avenir et la modernité. Pour l’Afnic, le défi consiste à faire du .museum une extension à leur image : dynamique, moderne, qualitative et qui apporte une vraie plus-value à l’ensemble de cette communauté, partout dans le monde », ajoute Pierre Bonis, Directeur général de l’Afnic.

    ]]>
    10946 * (AFNIC) Thu, 19 Apr 2018 00:00:00 +0200
    <![CDATA[L’Afnic publie le guide pédagogique « 50 conseils pour construire sa présence en ligne »]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/10963/show/l-afnic-publie-le-guide-pedagogique-50-conseils-pour-construire-sa-presence-en-ligne-1.html Afnic guide Présence en ligne



    À travers 3 étapes déterminantes - se lancer, communiquer, faire le bilan - ce guide propose aux dirigeants de TPE/PME 50 conseils pour construire et développer leur présence en ligne. L’outil idéal pour faire le plein de recommandations pratiques et stratégiques et booster son activité sur Internet.

     

     Etre sur Internet, plus qu’un atout, une nécessité.

     Le numérique est une chance à saisir et un formidable levier de croissance pour toutes les TPE et PME françaises. L’Afnic œuvre pour le développement de la présence en ligne des entreprises hexagonales de petites tailles depuis 2014 notamment à travers sa plateforme Réussir avec en .fr (www.réussir-en.fr).  

    En multipliant les initiatives de proximité et de conseils - animations d’ateliers Foliweb, présence sur de nombreux salons et évènements dédiés à l’entrepreneuriat, création de l’outil d’autodiagnostic et de conseil Réussir avec le web (www.reussiravecleweb.fr) - l’Afnic s’engage pour accompagner les entreprises dans le développement de leur activité grâce à Internet.

     

    Ce guide pédagogique est le fruit d’un travail de terrain et propose, en 3 étapes distinctes et 50 conseils, une méthode efficace pour construire pas à pas une  présence en ligne performante :

    1. Se lancer sur Internet

    Des conseils pour réfléchir aux objectifs et aux moyens à sa disposition, pour identifier les priorités et débuter sur des bases solides.

    2. Communiquer sur son activité

    Des astuces pour valoriser son activité et échanger avec ses clients et fournisseurs, et ainsi devenir de plus en plus visible sur le web.

    3. Faire le bilan de ses actions

    Des suggestions pour constater l’efficacité des actions entreprises grâce aux chiffres et aux retours clients et comprendre ainsi ce qui fonctionne dans une stratégie et ce qui doit être redéfini.

     

    « Les 50 conseils pour construire sa présence en ligne sont issus du dialogue quotidien que l’Afnic entretien avec les professionnels du web depuis des années, et ils sont mis aujourd’hui à la disposition de tous de manière synthétique et accessible. Le .fr, que l’Afnic a la mission de gérer, est ainsi plus concrètement que jamais mis au service du développement économique de notre pays. Car la présence en ligne des artisans, commerçants, TPE et PME est un enjeu majeur pour notre économie ! Ce guide est une invitation à passer à l’acte en s’appuyant sur l’expertise des centaines d’hébergeurs et de pros du web qui distribuent aujourd’hui le .fr. Il y en a forcément un près chez vous »,  précise Pierre BONIS, Directeur général de l’Afnic.

     

    Pour télécharger le guide « 50 conseils pour construire sa présence en ligne » Cliquez-ici

     

    ]]>
    10963 * (AFNIC) Tue, 03 Apr 2018 00:00:00 +0200
    <![CDATA[Réussir avec le Web fédère les acteurs économiques au service de la présence en ligne des TPE/PME]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/10895/show/reussir-avec-le-web-federe-les-acteurs-economiques-au-service-de-la-presence-en-ligne-des-tpe-pme.html


    En réunissant de plus en plus de partenaires, tous investis dans la transformation numérique et l’accompagnement aux entreprises, Réussir avec le Web tisse sa toile au service de la présence en ligne des TPE/PME.

    Répondre à un enjeu stratégique fort 

    Réussir avec le Web est né d’un constat simple fait par les équipes de l’Afnic : bien que les moyens de développer une activité sur Internet soient de plus en plus accessibles (site web, réseaux sociaux, newsletter, etc.), 1 million de TPE/PME françaises ne sont toujours pas présentes en ligne.  Afin de répondre à cette problématique, l’Afnic a lancé à l’automne 2017 Réussir avec le Web, un service d’autodiagnostic simple et gratuit qui permet aux entreprises d’évaluer leur niveau de maturité sur le web et d’obtenir un plan d’action personnalisé en moins de 10 mn.

    Grâce à une présence forte sur des évènements dédiés à l’entrepreneuriat, Réussir avec le Web compte déjà plus de 2 000 entreprises diagnostiquées. Ce succès démontre que la demande des TPE/PME sur le sujet est grande (compréhension des enjeux du numérique, conseils concrets pour passer à l’action efficacement, besoin d’accompagnement) et qu’il n’existe aucun outil comparable aussi complet, que ce soit pour ces entreprises ou les partenaires du dispositif.

    Dresser une cartographie inédite de la « vie numérique » des petites entreprises françaises

    Grâce à la data agrégée par Réussir avec le Web, l’Afnic a pour ambition de dresser une véritable cartographie de la présence en ligne des petites entreprises françaises. Basée sur des critères précis (zone géographique, taille de l’entreprise, secteur d’activité, ressources allouées…), celle-ci offrira un éclairage déterminant sur l’état des lieux de leur présence en ligne, permettra de faciliter les diagnostics à des échelles plus larges comme les fédérations professionnelles, les départements ou les régions, et fournira un levier supplémentaire d’actions envers les TPE/PME.

    « Il n’existe aujourd’hui aucun outil de référence sur la mesure de la présence en ligne des petites et moyennes entreprises françaises. Pourtant elles sont le cœur du tissu économique national et leur maitrise des enjeux numériques représente un facteur de développement déterminant.  La récolte de ces données et leur analyse va nous permettre de combler ce vide et de remettre au centre des débats cet enjeu hautement stratégique », précise Pierre BONIS, Directeur Général de l’Afnic.

    Fédérer des partenaires variés pour toucher un maximum d’entrepreneurs

    Afin d’assurer l’exhaustivité de son étude de la présence en ligne des TPE/PME, Réussir avec le Web a lancé depuis sa création une politique ambitieuse de partenariats stratégiques. À ce jour, ce sont 17 acteurs clés, tous référents dans leur domaine, qui ont rejoint Réussir avec le Web : syndicat et fédération professionnelle, chambre de métiers et de commerce, start-up, bureau d'enregistrement, agence de communication, créateur de site web, média.

    En offrant à leurs clients et adhérents l’accès à l’autodiagnostic et aux conseils personnalisés de Réussir avec le Web, nos partenaires participent à la prise de conscience des chefs d’entreprises  Aujourd’hui, de nombreuses TPE/PME éprouvent des difficultés à prendre le virage du numérique et sont réticentes face au changement et aux idées reçues : trop complexe, trop cher, prend trop de temps à implémenter, etc. Ces freins démontrent le besoin d’accompagnement des TPE/PME et expliquent nos actions.

    « En réunissant autour de nous des prescripteurs et des acteurs clés de l’accompagnement du conseil et de services aux entreprises, nous continuons à faire grandir chaque jour la communauté Réussir avec le Web et les perspectives d’une analyse précise de la présence en ligne des TPE/PME. Les profils variés de nos partenaires nous permettent aussi de toucher les décideurs et porteurs de projets à différentes étapes de leur parcours entrepreneurial, ce qui est essentiel pour nous », ajoute Pierre BONIS.

    Les 17 premiers partenaires de Réussir avec le Web

    ]]>
    10895 * (AFNIC) Tue, 27 Feb 2018 00:00:00 +0100
    <![CDATA[Une croissance de 5,2% des noms de domaine en .fr en 2017]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/10866/show/une-croissance-de-5-2-des-noms-de-domaine-en-fr-en-2017-2.html

    Croissance du .fr et de ses parts de marché

    Le .FR a crû de 5.2% en 2017, retrouvant son niveau de 2014 et marquant une rupture par rapport au ralentissement constaté de 2012 à 2016. Cette croissance a été en adéquation avec celle des 28 ccTLD de l’Union européenne (+5% en moyenne) qui renouent globalement avec une dynamique supérieure à celle des quatre dernières années. Les parts de marché du .fr ont augmenté de 0,7 points en 2017 pour atteindre 36,4%, soit son plus haut niveau historique.

    On peut aussi noter que le marché du .fr a crû plus vite en 2017 que le marché français des noms de domaine (5,2% contre 3,2%) renouant avec la dynamique constatée avant 2014.

    Activité et solde net du .fr

    L’année 2017 a été exceptionnelle pour le .fr, en combinant un accroissement significatif du nombre de créations de +6% (668 000 en 2017 contre 627 000 en 2016) confirmant et amplifiant la reprise déjà amorcée en 2016, et une baisse marquée du nombre de suppressions (-9% en 2017), retrouvant le niveau de 2015.  Le taux de renouvellement du .fr en 2017 bondit mécaniquement à 83%, un niveau qu’il n’avait pas atteint même en 2011 (82.5%).

    La variation du solde net du .fr, qui était essentiellement composée de la variation positive des renouvellements, se trouve donc stimulée en 2016 et 2017 par la variation positive des créations.

    Paramètres clés du .fr : taux de création et taux de conservation

    Le taux de création (ou dynamique commerciale), représente le pourcentage de noms de domaine créés dans l’année dans le stock en fin d’année. Du fait de l’augmentation des créations de 6% (et une croissance du stock de 5.2%) le taux de création du .fr s’est amélioré en 2017, pour atteindre 21%.

    Le taux de conservation mesure la proportion de noms existant en portefeuille en début d’année, qui n’ont pas été supprimés en fin d’année. Depuis 2011, le .fr bénéficie d’un taux de conservation très stable et toujours supérieur à 80%.

    Différences avec les ccTLD européens

    Il est important de noter que les paramètres clés du .fr ont jusqu’à présent été légèrement décalés par rapport à ceux de ses homologues de l’Union européenne. Son taux de création tend à être supérieur, alors que son taux de conservation, reste en-deçà de ceux de ses homologues.  Cette situation peut s’expliquer par le fait que les « ouvertures » du .fr - abandon du système du « droit au nom » en mai 2004, ouverture aux personnes physiques en juin 2006 et aux ressortissants de l’Union européenne en décembre 2011 - ont été notablement plus tardives que celles d’autres ccTLD comme le .de ou le .nl.

    On constate que si l’assouplissement du « droit au nom », a été le premier facteur d’accélération de la croissance, c’est l’ouverture aux particuliers qui en a été le facteur déterminant, les deux cumulant leurs effets jusqu’en 2013 sans effet notoire de l’ouverture à l’Union européenne. A partir de 2013, la croissance se ralentit et il faut attendre la fin 2016 pour franchir les trois millions de .fr.

    Titulaires du .fr en France et en Europe

    Au 31 décembre 2017, 31% des titulaires de .FR étaient situés en Ile-de-France. Les autres régions possédant le plus de titulaires étaient l’Auvergne-Rhône-Alpes (12%), le Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées (8%), l’Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes (7%) et la Provence Alpes Côte d’Azur (7%). Les dynamiques de croissance semblent être assez équitablement réparties, l’Ile-de-France étant notablement en dessous de la moyenne avec ses 3%.

    En Europe, depuis l’ouverture du .fr en 2011, le pourcentage de .fr déposés par des étrangers n’a pas cessé d’augmenter, passant de 5% en 2013 à 8.5% en 2017 (+1 point en 1 an). Les titulaires étrangers sont toujours principalement situés en Allemagne (85 000 .FR contre 64 000 en 2016), aux Pays-Bas (36 000 contre 30 000), en Grande-Bretagne (33 000 contre 30 000), en Belgique (31 000 contre 27 000).

    DNSSEC et Dépôts en mode multi-années

    La proportion de .fr signés au moyen de DNSSEC a triplé entre 2013 et 2017, passant de 4% à 13% soit de 103 000 à 411 000 noms. Cette progression spectaculaire et continue reste malgré tout encore modeste par rapport à celles d’autres registres européens, montrant que l’adoption de cette technique de sécurisation du DNS n’est toujours pas suffisamment déployée en France.

    Concernant les dépôts et renouvellements de .fr pour des durées supérieures à 1 an (et pouvant aller jusqu’à 10 ans), ceux-ci sont possibles depuis le 30 mars 2015, pourtant leur progression reste lente avec seulement 7.9% de .fr enregistrés ou renouvelés pour des durées supérieures à 1 an. Les échéances les plus fréquentes sont 2 ans, puis 3 ans, puis 4 ans, l’échéance des 10 ans n’étant plus que symbolique

    Enseignements et perspectives 2018

    L’année 2017 a confirmé la solidité de la position du .fr sur le marché national, avec les 58% qu’il représente dans la variation globale de ce marché. La reprise des créations, assise sur ce socle solide et combinée à un taux de renouvellement témoignant de l’attachement des titulaires à leurs .fr, permet d’aborder l’année 2018 avec une certaine confiance.

    L’Afnic n’entend cependant pas se reposer sur des tendances de fond pour assurer le développement de l’extension qui lui a été confiée par les pouvoirs publics. Elle a un rôle à jouer dans le développement des usages de l’Internet, notamment au niveau des TPE-PME qui accusent encore un retard significatif en matière de présence sur internet. Par ses initiatives, dont Réussir en .fr (www.reussir-en.fr) et Réussir avec le Web (www.reussiravecleweb.fr) sont des exemples saillants, l’Afnic s’efforce de contribuer au développement harmonieux du .fr et de l’Internet en France.

     

    Télécharger Le .fr en 2017



    ]]>
    10866 * (AFNIC) Tue, 30 Jan 2018 00:00:00 +0100
    <![CDATA[Les experts du .fr au Salon des Entrepreneurs de Paris les 7 et 8 février]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/10848/show/les-experts-du-fr-au-salon-des-entrepreneurs-de-paris-les-7-et-8-fevrier.html


    Après les salons de Lyon, Marseille et Nantes, les experts du .fr continuent leur tournée et seront présents lors de la 25ème édition parisienne des 7 et 8 février. Leurs missions ?  Conseiller les dirigeants de TPE/PME sur le développement de leur activité sur Internet et leur faire tester Réussir avec le Web, un outil unique de mesure de la présence en ligne des entreprises.

    Réussir avec le Web : évaluer la présence en ligne des TPE/PME

    Lancé fin 2017, Réussir avec le Web est un service d’autodiagnostic simple et gratuit qui permet aux entreprises d’évaluer leur présence en ligne et d’obtenir un plan d’action personnalisé en moins de 10 mn. Pendant les deux jours du Salon, les experts du .fr accueilleront tous les professionnels sur leur stand - n°417 - Village 4 - Small Business Tech – pour leur présenter l’outil et leur permettre de s’évaluer. Avec plus de 1 500 entreprises déjà diagnostiquées à ce jour, l’Afnic a la volonté de dresser une cartographie inédite de la présence numérique des TPE/PME françaises.

    Des ateliers concrets pour booster son activité sur internet

    Afin de répondre de façon claire et pragmatique aux interrogations des entrepreneurs sur la présence en ligne, les experts du .fr animeront deux ateliers par jour dédiés à des thématiques clés du digital :

     

    • 10 conseils d'experts pour réussir avec le web : Site Internet, réseaux sociaux, référencement, communication, par où commencer quand on sait qu'une présence en ligne maîtrisée et efficace peut rapporter gros ? Cet atelier est l'occasion pour les professionnels de glaner de précieux conseils pour développer leur activité sur internet !

     

    Le mercredi 7 février de 10h à 10h30

    Le jeudi 8 février de 16h45 à 17h15

    S’inscrire gratuitement

    • Les bonnes questions à se poser pour choisir son adresse sur Internet : Une adresse internet, c'est une identité numérique. Bien choisie, elle rend les professionnels plus visibles et plus crédibles auprès de leurs prospects, investisseurs ou fournisseurs. Cet atelier dispensera des conseils et astuces pour choisir un nom de domaine à leur image et les aider à faire décoller leur projet.

     

    Le mercredi 7 février de 17h30 à 18h

    Le jeudi 8 février de 13h à 13h30

    S’inscrire gratuitement

    Le Salon des Entrepreneurs de Paris en chiffres

    25 ans au service des entrepreneurs

    65 000 entrepreneurs attendus

    400 partenaires & exposants

    200 conférences & workshops

    150 personnalités emblématiques

    Informations pratiques

    Mercredi 7 et Jeudi 8 février 2018

    Palais des Congrès - 2, Place de la Porte Maillot 75017 Paris – plan d’accès

    Ouverture de 9h à 19h le mercredi et de 9h à 18h30 le jeudi

     

    ]]>
    10848 * (AFNIC) Mon, 29 Jan 2018 00:00:00 +0100
    <![CDATA[La CCISM de Polynésie française, NAMEBAY, Botners et FranceTPE rejoignent Réussir avec le Web !]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/10808/show/la-ccism-de-polynesie-francaise-namebay-botners-et-francetpe-rejoignent-reussir-avec-le-web.html

    Réussir avec le Web, le service gratuit d’évaluation de la maturité numérique lancé par l'Afnic, enregistre l’arrivée de ses 4 premiers partenaires : la CCISM de Polynésie française, le registrar NAMEBAY, la start-up Botners, et l’organisation FranceTPE, qui s’engagent en faveur de la présence en ligne des TPE/PME.

    Réussir avec le web, un outil unique de mesure de la présence en ligne des TPE/PME

    Lancé à l’automne, Réussir avec le Web est un outil simple, gratuit et rapide - 10 minutes et moins de 30 questions - qui permet aux entreprises de savoir à quel stade de développement se situent leurs pratiques digitales, de se comparer aux acteurs de leur secteur d’activité et de bénéficier d’un plan d’action personnalisé pour développer leur activité en ligne.

    Basé sur 3 thématiques - présence en ligne, visibilité et e-réputation, développement commercial -  Réussir avec le Web, est à ce jour l’outil le plus complet en France pour évaluer la maturité numérique des petites et moyennes entreprises. Avec l’ambition de devenir une référence, Réussir avec le Web souhaite fédérer des acteurs au service de la présence en ligne des TPE/PME, et vient d’annoncer ses 4 premiers partenaires :

     

     

     « Nous avons créé avec le Ministère en charge du Numérique polynésien le Passeport Digital, un parcours de 5 jours de formation et de coaching conçu spécifiquement pour les chefs d’entreprise de TPE/PME non-salariés qui exercent une activité commerciale en Polynésie. Dans le cadre de cette initiative, nous proposons désormais Réussir avec le Web comme outil d'autodiagnostic de la maturité digitale des TPE/PME de Polynésie française, pour les aider à mettre le cap sur la croissance connectée », explique Muriel PONTAROLLO, Experte en solutions digitales à la CCISM de Polynésie française.

     

     

    • Registrar - entreprise autorisée à vendre des noms de domaine - accrédité par l’ICANN, et par l’ensemble des grands Opérateurs de Registre, Namebay propose un large éventail de prestations d’enregistrement et de gestion de noms de domaine génériques (gTLD) et nationaux (ccTLD), une gamme de services et produits complémentaires (redirection d’URL, gestion des DNS, emails et certificats SSL) et des prestations de conseil (négociation et rachat, transfert de parc, surveillance de propriété intellectuelle, surveillance thématique). L’ensemble de ses clients a désormais accès à Réussir avec Le Web.

    « En proposant à ses clients Réussir avec le Web, l’outil de diagnostic créé par l’Afnic, Namebay souhaite aider les TPE/PME à exploiter pleinement leur potentiel numérique. Namebay est le partenaire privilégié de nombreuses TPE/PME grâce à son offre qui regroupe l’intégralité des besoins en ligne d’une entreprise. », précise Éric LANTONNET, Directeur Général de Namebay.

     

     

    • Créée en 2017, FranceTPE est une organisation patronale regroupant des dirigeants de TPE de moins de 20 salariés, soucieux de développer leur entreprise dans un environnement économique fiable et stable. FranceTPE entend défendre les intérêts des TPE envers les principaux acteurs privés et institutionnels et participe aux négociations nationales. L’organisation crée des dispositifs d’aide pour la gestion et le développement des TPE.

    « C’est pour les accompagner dans la croissance de leur présence en ligne que FranceTPE rejoint les partenaires de Réussir avec le Web et propose l’outil d’autodiagnostic sur son site. », indique Joël VITTMAN, Président de FranceTPE

     

    • Botners est une start-up dédiée à la création de Bots (agents conversationnels) évolutifs, disposant d'une expertise métier et accessibles sur les principales messageries. Les Bots de Botners simplifient l’ensemble des éléments nécessaires au démarrage de la présence en ligne - réservation d’un nom de domaine, choix d’un hébergement, configuration de mails, installation de CMS - et permettent de gagner du temps et de se concentrer sur le développement de son activité. 

    « Comme Réussir avec le Web, nous pensons que tout entrepreneur doit pouvoir exister en ligne, pour soutenir le développement de son activité. Botners simplifie la création et la configuration de son hébergement web. Une fois en ligne, nos clients bénéficieront des recommandations de Réussir avec le Web pour optimiser leur présence en ligne. », Tiago DUPERRAY & Julien LECOURT, co-fondateurs de BOTNERS.

     

     

     

     

    ]]>
    10808 * (AFNIC) Tue, 19 Dec 2017 00:00:00 +0100
    <![CDATA[Réussir avec le Web, un diagnostic simple et gratuit pour tirer le meilleur parti du web]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/10676/show/reussir-avec-le-web-un-diagnostic-simple-et-gratuit-pour-tirer-le-meilleur-parti-du-web-1.html

    En seulement 10 minutes, ce nouveau service évalue la maturité numérique des participants et leur propose un bilan et un plan d’actions personnalisés pour booster leur présence en ligne.

    La présence en ligne des TPE-PME françaises : un potentiel à exploiter

    En 2017, alors que 85% des Français ont accès au net*, et que 80% des internautes français se renseignent sur le web avant d’acheter un produit ou un service**, près d’1 million de TPE/PME françaises ne sont pas encore présentes en ligne. Bien que les moyens de développer une activité sur Internet soient de plus en plus accessibles - site web, réseaux sociaux, newsletter - et sont très efficaces s’ils sont combinés, plus de 6 dirigeants de TPE/ PME sur 10 déclarent encore manquer d'informations pour se lancer. Pour l’Afnic, il est temps de changer la donne. 

    Un outil simple, gratuit, rapide et exhaustif

    Afin de mieux répondre aux attentes des TPE/PME, de leur permettre de comprendre tous les enjeux du numérique et les aider à passer à l’action, l’Afnic a développé avec Réussir avec le Web un outil d’auto-diagnostic, gratuit, rapide, complet et personnalisé, qui permet :

    • L’ÉVALUATION : À quel stade de développement se situent leurs pratiques digitales ? 
    • LA COMPARAISON : Où en sont leurs concurrents avec leur présence en ligne ?  
    • LA PROGRESSION : Quelles sont les actions à mettre en œuvre ? 

    3 thématiques + 26 questions + 10 minutes maximum = 1 bilan personnalisé

    Pour établir un diagnostic précis de la maturité numérique et les pratiques digitales des participantsRéussir avec le Web se décline en 3 thématiques : présence en ligne, visibilité/e-réputation, développement commercial et propose des conseils pratiques destinés à faire fructifier leur activité grâce au web.

    À la fin du diagnostic, les participants reçoivent immédiatement par e-mail un bilan et un plan d'actions personnalisés, un score et une comparaison à la moyenne de leur secteur d’activité, mais aussi des conseils et des contenus pour lancer ou optimiser leur présence en ligne autour des grandes thématiques de la présence en ligne : site internet, réseaux sociaux, référencement… 

    Bientôt une référence de mesure de la présence en ligne des TPE-PME

    Grâce aux données inédites qui seront agrégées par Réussir avec le web, l’Afnic a pour ambition de mesurer la transformation numérique en France par secteur d’activité, géographique et par taille d’entreprise. Ces données faciliteront les diagnostics à des échelles plus larges comme les fédérations professionnelles, les départements ou les régions, et fourniront un levier supplémentaire d’actions envers les TPE-PME.

    L’Afnic acteur majeur de la présence en ligne

    Créée en 1997, l’Afnic est l’Association Française pour le Nommage Internet en Coopération. Gestionnaire historique du .fr avec plus de 3 1000 000 de noms de domaine à ce jour, elle se positionne également comme fournisseur de solutions techniques et de services de registre, et gère ainsi 14 nouvelles extensions dont le .paris et le .bzh. Consciente de l’enjeu que représente la présence en ligne des entreprises, l’Afnic a créé dès 2014 Réussir en .fr, plateforme gratuite de conseil et d’accompagnement pour les TPE/PME qui regroupe plusieurs milliers d’abonnés

    Un lancement officiel au Salon SME de Paris les 25 et 26 septembre

    Afin de présenter Réussir avec le Web à un public cible, l’Afnic organise son lancement officiel les 25 et 26 septembre sur le Salon SME de Paris. L’occasion pour les TPE-PME présentes de découvrir ce nouvel outil et de le tester en direct sur un stand dédié (Stand A-02 - Pavillon de la Communication Digitale).

     

    Pour tester Réussir avec le web cliquez ci-dessous

     

     

     

    * Étude CREDOC 2016

    ** IFOP 2015

     

    ]]>
    10676 * (AFNIC) Fri, 22 Sep 2017 00:00:00 +0200
    <![CDATA[Pierre Bonis nommé Directeur général de l’Afnic ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/10629/show/pierre-bonis-nomme-directeur-general-de-l-afnic.html

     Pierre Bonis, Directeur général de l'Afnic


    Sur recommandation du Conseil d’Administration de l’Afnic, son président Emmanuel Sartorius a nommé Pierre Bonis Directeur général de l’association. Il succède à Mathieu Weill à compter du 1er septembre 2017.

    Pierre Bonis, 44 ans, évolue depuis 15 ans dans le secteur des TIC, de la gouvernance technique de l’internet et des noms de domaine. Il a tout d’abord exercé des responsabilités au sein de l’administration - ministère des Affaires étrangères, cabinets ministériels en charge de l’économie numérique puis du développement durable - avant de rejoindre l’Afnic en 2012 en tant que Directeur général adjoint.

    Spécialiste des questions de coopération internationale, Pierre Bonis est également membre du conseil d’administration du CENTR, association européenne des registres nationaux de noms de domaine, depuis 2016.

    Depuis mai 2017, il assurait l’intérim du directeur général de l’Afnic conformément au plan de succession relatif au départ de Mathieu Weill - DG de l’Afnic depuis 2005 – qui a rejoint le pôle Service de l’Economie Numérique (SEN) de la Direction générale des entreprises (DGE). Pierre Bonis prendra officiellement ses fonctions le 1er septembre 2017.

    « L’Afnic, c’est à la fois la permanence et la résilience des infrastructures critiques de l’internet et un esprit d’ouverture et d’innovation qui ne s’est jamais démenti. Dans la continuité des travaux engagés par Mathieu Weill, avec le soutien d’un Conseil d’administration lui-même représentatif de la diversité de la communauté internet française, et grâce au talent formidable des équipes de l’Afnic, j’entends poursuivre dans les années à venir la recherche de l’excellence au service de l’ensemble des acteurs de l’internet français », déclare Pierre Bonis.

     

    ]]>
    10629 * (AFNIC) Thu, 31 Aug 2017 00:00:00 +0200
    <![CDATA[Le CA de l’Afnic désigne Pierre Bonis DG par Intérim, suite au départ de Mathieu Weill ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/10486/show/le-ca-de-l-afnic-designe-pierre-bonis-dg-par-interim-suite-au-depart-de-mathieu-weill-1.html  

    Afin d’assurer la continuité de l’ensemble des activités de l’association, le Conseil a décidé de nommer Pierre Bonis, actuellement directeur général adjoint, aux fonctions de directeur général par intérim à compter du 1er mai 2017. A ce titre il exercera l'ensemble des fonctions dévolues au directeur général par les statuts de l'association.

     

    Pierre Bonis

     

    Dans les semaines qui viennent, le conseil d'administration de l’Afnic lancera un appel à candidatures pour le poste de Directeur général et sélectionnera un ou des cabinets indépendants à même de l’accompagner dans cette démarche ouverte et transparente.

    Conformément à sa pratique de la transparence, l’Afnic communiquera en temps opportun les informations relatives à ces futures échéances à ses membres et à l’ensemble de la communauté internet française.

    A l’occasion du départ de Mathieu Weill, le Conseil d’administration de l'Afnic a unanimement salué le travail qu'il a accompli depuis 2005 à la tête de l’association.

    L’action de Mathieu Weill a permis à l’Afnic de croître fortement au cours de cette période, de se professionnaliser, de diversifier ses activités, de renforcer sa notoriété aussi bien au niveau français qu’à l’International.

    Mathieu Weill a su conduire cette évolution en impliquant dans ces changements majeurs aussi bien le personnel de l'association que l'ensemble des parties prenantes.

     

    ]]>
    10486 * (AFNIC) Tue, 25 Apr 2017 00:00:00 +0200
    <![CDATA[L’Afnic est reconduite comme l’Office d’enregistrement du .fr]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/10438/show/l-afnic-est-reconduite-comme-l-office-d-enregistrement-du-fr-2.html Dans un arrêté daté du 5 avril 2017 et publié au Journal Officiel de la République Française, M. Christophe Sirugue, secrétaire d’Etat chargé de l’industrie, du numérique et de l’innovation, désigne l’Afnic en tant qu’Office d’enregistrement du .fr pour un nouveau mandat de 5 ans à compter du 25 juin 2017.

    « Nous nous réjouissons de cette décision qui récompense l’implication et le travail des équipes et des membres de l'Afnic, qui nous ont permis de tenir nos engagements à faire du .fr une extension sûre, simple et compétitive. Avec une croissance proche de 30% depuis 2012, le .fr fait partie des 4 extensions européennes les plus dynamiques et du top 10 mondial des extensions de premier niveau. Le .fr c’est aujourd’hui une communauté de plus de 3 millions de réussites en ligne », déclare Mathieu Weill, Directeur général de l’Afnic.

    L'Afnic continuera à promouvoir un .fr partenaire incontournable de la présence en ligne des TPE/PME, au service de la solidarité numérique et impliqué pour faire entendre la voix de la France a l'international.

    Pour les 5 ans à venir, l’Afnic s’est fixé pour objectif d’accompagner le million de TPE/PME françaises encore absentes sur internet. Depuis 2012, le programme Réussir-en.fr les aide à amorcer leur transformation numérique et à développer leur présence en ligne grâce un diagnostic et des outils et conseils pratiques.

    Association engagée contre l’exclusion numérique, l’Afnic reverse l’essentiel des bénéfices du .fr à la Fondation Afnic pour la solidarité numérique, créée en 2015, qui a financé, dès sa première année opérationnelle en 2016, 35 projets à travers toute la France.

    L’Afnic tient tout particulièrement à remercier l’ensemble de la communauté pour son soutien, notamment ses membres et ses bureaux d’enregistrement dont l’implication contribue au développement de la compétitivité du .fr.

     

     
    ]]>
    10438 * (AFNIC) Tue, 18 Apr 2017 00:00:00 +0200
    <![CDATA[Reussir en .fr donne rendez-vous aux TPE/PME au Salon des Entrepreneurs de Paris]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/10318/show/reussir-en-fr-donne-rendez-vous-aux-tpe-pme-au-salon-des-entrepreneurs-de-paris.html

    Réussir en .fr, acteur engagé au service de la présence en ligne des entreprises

    Réussir-en.fr est la plateforme de conseils pratiques à destination des PME/TPE créée par l’Afnic, l’office d’enregistrement qui gère les plus de 3 millions d’adresses internet en.fr. Avec 87% des Français qui font confiance aux sites internet possédant une adresse en .fr, c’est l’extension idéale pour créer de la proximité et valoriser une expertise made in France.

    Depuis sa création, Réussir-en.fr accompagne les professionnels dans le développement de leur activité sur internet et leur donne chaque mois grâce à la newsletter gratuite La Box Réussir-en.fr, des conseils pratiques marketing, juridiques, commerciaux, etc, pour lancer une activité sur Internet, pour optimiser leur présence en ligne et acquérir une « culture » numérique

    Réussir en .fr s’adresse plus particulièrement au million de PME absentes d’Internet ou présentes seulement sur les réseaux sociaux pour leur montrer que posséder un site Internet et un nom de domaine personnalisé, c’est :

    • Un processus simple, rapide, et peu onéreux
    • Une étape indispensable vers une présence en ligne pertinente et maîtrisée
    • Une opportunité quelle que soit son activité en termes de notoriété et de développement commercial
    • Un gage de crédibilité et de fiabilité
    • Un levier encore plus efficace couplé à « l’outil » réseaux sociaux

    Une présence sur l’espace Foliweb du programme Small Business Tech

    À l’occasion du Salon des Entrepreneurs de Paris 2017, Réussir en .fr prendra place au sein du programme Small Business Tech, destiné aux TPE/PME pour les accompagner dans leur transition digitale, et les aider à s’approprier les outils et solutions numériques : présence et visibilité en ligne, utilisation des réseaux sociaux, acquisition de chiffre d'affaires, et fidélisation clients…

    Les équipes de Réussir en .fr seront présentes sur l’espace Foliweb (Village 4 - stand 435), LE lieu dédié à la communication et au développement commercial digital aux côtés d’autres  experts de ces questions :

    • Neocamino, solution de communication web pour TPE
    • Jimdo, outil de création de site 100% responsive et sans connaissance informatique
    • Powebco, agence digitale conseil pour les TPE et PME
    • Shop Application, Logiciel e-commerce pour gérer et dynamiser ses ventes en ligne
    • My movie UP, plateforme de montage vidéo en ligne B to B

    L’espace Foliweb proposera également un programme exceptionnel de 20 ateliers 100% concrets et didactiques, animés par experts des problématiques numériques : du choix d’un nom de domaine à la mise en place d’une stratégie digitale, de la création d’un site internet aux problématiques de référencement, le programme de l’espace des Foliweb permettra aux visiteurs d’avoir une vision concrète et pragmatique de leur présence en ligne !


    Le programme complet

    Un atelier pour bien choisir son nom de domaine

    Les 1er et 2 février de 14h15 à 15h, Lucile Ravasse et Mickaël Vigreux, coachs Réussir en .fr, animeront l’atelier - Choisir une adresse pour votre activité sur Internet, quelles sont les questions à se poser ?

    Une adresse internet, c'est une véritable identité numérique sur internet, puisque celle-ci peut en dire déjà long sur une activité. Bien choisie, elle la rend plus visible et plus crédible. Son choix est donc un véritable enjeu pour les professionnels ! Cet atelier sera l’occasion pour les participants de récolter les conseils et astuces nécessaires pour choisir le nom de domaine le plus adapté à leur activité de façon cohérente et efficace.

    À propos du Salon des Entrepreneurs de Paris

    http://www.salondesentrepreneurs.com/paris

    Destiné aux créateurs, repreneurs, startups, dirigeants de TPE/PME-ETI... le salon des Entrepreneurs de Paris est un rendez-vous unique pour créer son entreprise, développer son réseau et partager l’expérience de grands entrepreneurs. 2 jours pour capter les nouvelles tendances, bénéficier des meilleurs conseils, trouver des financements et faire décoller les projets. En 2017 le Salon des entrepreneurs de Paris c’est 68 000 visiteurs attendus, 300 stands & espaces conseils, 200 conférences & ateliers et 150 personnalités emblématiques.

     

    ]]>
    10318 * (AFNIC) Thu, 26 Jan 2017 00:00:00 +0100
    <![CDATA[Le .fr passe la barre des 3 000 000 !]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/10253/show/le-fr-passe-la-barre-des-3-000-000-2.html

    Le .fr toujours en progression

    Avec une croissance de 2,1% en 2016, le .fr, est toujours parmi les extensions les plus dynamiques d’Europe, et se classe au 4ème rang* continental en termes de volume de noms de domaine.

    La croissance du .fr : le succès de toute une communauté

    Ce dépassement du seuil des 3 millions de .fr est avant tout le résultat d’un travail collectif regroupant l’ensemble des acteurs de la communauté de l’Internet français. L’Afnic salue l’implication de tous ses partenaires, au premier rang desquels les bureaux d’enregistrement de l’Afnic, mais également l’ensemble des titulaires du .fr, professionnels comme particuliers qui, par leur confiance, contribuent à promouvoir le « made in France » sur Internet.

    Simplicité et efficacité pour favoriser le développement du .fr

    Ce travail collégial, porté par l’Afnic et basé sur l’échange et l’expérience utilisateur, a permis d’engager une simplification des démarches pour détenir une adresse en .fr. Aujourd’hui, toute personne ou entreprise possédant une adresse postale en France ou dans l’Union européenne, peut enregistrer un nom de domaine en .fr, de manière simple, rapide et abordable.

    Les titulaires du .fr participent à la solidarité numérique

    3 millions de noms de domaines en .fr, ce sont autant d’occasions de mettre l’Internet au service du plus grand nombre, et de réduire l’exclusion numérique. L’Afnic reverse en effet 90% des bénéfices générés par l’activité du .fr à la Fondation Afnic pour la solidarité numérique (www.fondation-afnic.fr), qui finance des projets de terrain sur l’ensemble du territoire français.

    3 millions de réussites en ligne !

    « Disposer d’un nom de domaine en .fr est l’une des clés d’une présence en ligne réussie, pour les entreprises comme pour les particuliers. Pour accompagner leur développement sur Internet, l’Afnic a mis en place le programme Réussir-en.fr (www.réussir-en.fr) et entend poursuivre ses initiatives pour faire de la France un leader européen de la présence en ligne », ajoute Mathieu Weill, Directeur général de l’Afnic.

     

    *Source : Centr, décembre 2016, www.centr.org

     

     

     

    ]]>
    10253 * (AFNIC) Tue, 13 Dec 2016 00:00:00 +0100
    <![CDATA[Fin de la tutelle du gouvernement américain sur la racine de l’Internet : Nous y sommes !]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/10118/show/fin-de-la-tutelle-du-gouvernement-americain-sur-la-racine-de-l-internet-nous-y-sommes-4.html

     

     

    Les Etats-Unis ont tenu leur promesse, faite en mars 2013, de transférer à la communauté Internet mondiale la supervision de la racine du système des noms de domaine Internet.

    A la suite de trois années de débats, au cours desquelles l’ensemble des parties prenantes a pu démontrer sa volonté de relever le défi d’une nouvelle organisation de la racine de l’Internet, cette transition est désormais irréversible.

    L’Afnic a participé très activement à l’ensemble de ces débats, et plus particulièrement  au sein du groupe de travail international sur la réforme de l’ICANN, dont Mathieu Weill, DG de l’Afnic, a co-présidé les travaux.

    Pour que le gouvernement américain puisse tenir sa promesse de se retirer de la supervision de la racine, et ainsi reconnaitre qu’il n’y a pas de raison qu’il détienne un pouvoir discrétionnaire et disproportionné par rapport à l’ensemble des autres états, les mécanismes et les organisations qui doivent désormais assumer cette tâche se doivent d’être exemplaires, transparentes, et surtout, pleinement internationales. L’Icann, qui sera au cœur du nouveau système de supervision de la racine, devra mettre en œuvre l’ensemble des évolutions identifiées par le groupe de travail, et notamment les contre-pouvoirs internes et externes à ses décisions.

    « Les débats houleux au Sénat auront, jusqu’au dernier moment, fait craindre que nous manquions cette occasion historique d’effectuer la transition Iana. Le vote est un immense soulagement, c’est aussi la plus belle récompense pour le travail acharné de toutes celles et ceux qui, sans être naïfs, ont cru qu’il était possible d’obtenir cette transition », déclare Mathieu Weill, directeur général de l’Afnic et co-président du CCWG.

    Elle devra également, et ce point reste à construire, faire évoluer sa culture pour qu’elle prenne en compte la diversité du monde pour lequel elle travaille. Aussi bien au sein des organes dirigeants de l’ICANN qu’au niveau des mécanismes d’appels de ses décisions, l’Afnic appelle à ce que la diversité culturelle, linguistique, de parcours professionnel, de genre, d’âge puisse s’exprimer pleinement. En effet, pour parachever la démonstration que le modèle multi-acteurs peut fonctionner sur le long terme, il faut que l’ensemble des acteurs, dans leurs diversité, puissent influer sur l’organisation.

    Cette question fera l’objet des prochains débats, mais pour l’heure, l’Afnic se félicite de la réalisation effective de cette transition, et appelle la communauté internet française a davantage s’impliquer dans les travaux d’une ICANN réformée, plus ouverte et plus transparente.

     

     

    ]]>
    10118 * (AFNIC) Mon, 03 Oct 2016 00:00:00 +0200
    <![CDATA[Découvrez comment booster votre présence en ligne lors de la prochaine étape des Foliweb]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/10107/show/decouvrez-comment-booster-votre-presence-en-ligne-lors-de-la-prochaine-etape-des-foliweb-3.html

    Réussir en .fr partenaire des Foliweb pour développer la présence en ligne des TPE

    Alors que 80% des internautes français achètent en ligne, soit 35,5 millions de consommateurs représentant 18 milliards de dépenses au 1er trimestre 2016* - près d’une PME/TPE hexagonale sur trois ne possède pas encore de site Internet ! (*Source Fevad 2016)

    Créée par l’Afnic en 2014, Réussir en .fr est une plateforme d’accompagnement et de services dédiés au lancement d’une activité en ligne. Elle s’adresse plus particulièrement aux deux millions d’entreprises absentes d’Internet ou présentes seulement sur les réseaux sociaux pour leur montrer que posséder un site Internet et un nom de domaine personnalisé c’est :

    • Un processus simple, rapide, et peu onéreux
    • Une étape indispensable vers une présence en ligne pertinente et maîtrisée
    • Une opportunité en termes de notoriété et de développement commercial
    • Un gage de crédibilité et de fiabilité
    • Un levier encore plus efficace couplé à « l’outil » réseaux sociaux 

    Afin de continuer à sensibiliser les entreprises, et faire évoluer leurs pratiques, Réussir en .fr rejoint Les Foliweb, 1er festival d’ateliers gratuits destinés à accompagner les professionnels dans leur pratique d’Internet et des outils numériques.


    « Nous sommes très heureux de rejoindre les organisateurs du festival Les Foliweb. Cette initiative gratuite et ouverte à tous, nous permet de prolonger notre action dans une démarche de proximité, au plus près des entrepreneurs en Ile-de-France et en régions. Tout au long des Foliweb nous pourrons proposer aux PME/TPE une approche complète et concrète de la présence en ligne. » Mathieu Weill, directeur général de l’Afnic.

     

    Rendez-vous le 3 octobre à 18h à la CCI de Paris pour 2 ateliers destinés aux entrepreneurs d’Ile-de-France sur le thème  "Comment booster votre référencement naturel ?"

     2 rue de Viarmes, 75001 Paris


    Cette étape permettra aux participants de comprendre comment améliorer les performances de leur site et leur référencement naturel. Ils repartiront avec des conseils concrets et pratiques, applicables tout de suite pour leur activité :

    • 18h00 : Maîtrisez toutes les bases du référencement naturel 
    • 19h00 : Faites auditer votre site en direct par des experts du référencement naturel 

     

    En présence de Camille BLAISE, Fondateur de Neocamino, première solution de communication digitale pour TPE et PME. Pour participer à l’un de ces ateliers cliquez-ici


    "L’​une des missions de la ​CCI Paris Ile-de-France ​consiste à accompagner les ​entreprises dans leur ​transition numérique. ​Dans le cadre des Foliweb, ​elle s'associe à d'autres acteurs ​engagés dans la digitalisation des TPE/PME​, en proposant des ateliers digitaux aux dirigeants dans ​le showroom de la Bourse du Commerce." Sandrine Rol, Responsable Service Formation et Mentorat de la CCI de Paris.

     

    Les Foliweb : un festival pour aider les entrepreneurs à réussir sur Internet

    Les Foliweb sont des évènements gratuits et ouverts à tous, créés en 2013 par Neocamino et Jimdo, pour aider les PME/TPE, entrepreneurs et indépendants à mieux comprendre les enjeux du numérique et acquérir les clés pour réussir sur Internet !

    Organisées chaque mois en Ile-de-France et en régions, les Foliweb se déclinent en ateliers, webinars, séances de coaching et formations, autour de thématiques comme le référencement, les réseaux sociaux, l’emailing ou la publicité en ligne. En 2016 les Foliweb c’est 5000 TPE inscrites et 120 ateliers organisés à Paris, Lyon, Grenoble, Clermont-Ferrand, Annecy, Annemasse, Nantes, Rennes et Saint-Étienne.

     

    « Les TPE et indépendants sont convaincus qu’Internet est un pilier de leur réussite, mais ils ne savent pas par où commencer et ont besoin d’un accompagnement adapté et de proximité. Animés par des experts locaux et des acteurs impliqués auprès des TPE, les Foliweb aident tous les porteurs de projet à tirer le meilleur parti du numérique. » Adrian MEASURES, directeur et fondateur de Neocamino.

     

    « Jimdo s'est donné comme mission d'apporter plus qu'une solution de création de site Internet à ses utilisateurs. Grâce à notre équipe de conseillers ou nos webinars, nous leur offrons un accompagnement personnel pour progresser en ligne. Les Foliweb s'inscrivent parfaitement dans cette démarche pédagogique et nous permettent de rencontrer les porteurs de projets, de mieux comprendre leurs besoins et leur apporter ainsi des solutions encore plus concrètes. » Ajoute Justine PERUSSEL responsable des partenariats Jimdo France.

     

    À propos de Neocamino (www.neocamino.com)

    Neocamino a pour objectif de favoriser la réussite des TPE et indépendants en leur proposant une solution parfaitement adaptée pour développer une communication digitale simple et efficace et trouver des clients par internet. Plus de 500 TPE et indépendants ont déjà choisi de faire confiance à cette solution de communication basée sur un logiciel en ligne, simple et innovant

     

    À propos de Jimdo (www.jimdo.fr)

    Avec une interface facile et intuitive, Jimdo permet à chacun de créer un site vitrine, blog ou e-boutique depuis un ordinateur, un smartphone ou une tablette. Et ce, sans aucune connaissance informatique. Créée en Allemagne en 2007 par Christian Springub, Fridtjof Detzner et Matthias Henze, la société comprend aujourd'hui plus de 200 employés passionnés, répartis dans les bureaux de Hambourg, San Francisco et Tokyo. Le système Jimdo est disponible en 8 langues et a permis la création de plus de 15 millions de sites à travers le monde.

     

     

     

     

     

    ]]>
    10107 * (AFNIC) Tue, 27 Sep 2016 00:00:00 +0200
    <![CDATA[Posséder une adresse en .fr n’a jamais été aussi simple ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/9964/show/posseder-une-adresse-en-fr-n-a-jamais-ete-aussi-simple-3.html Il y a 10 ans, l’Afnic ouvrait à tous la possibilité d’enregistrer un nom de domaine en .fr, jusque là réservée aux personnes morales. Particuliers et entreprises étaient dès lors traités sur un pied d’égalité. Cette simplification a permis de consolider l’écosystème du.fr. Aujourd’hui le .fr est un outil de référence pour celles et ceux, particuliers, entreprises, associations, qui veulent affirmer leur présence en ligne.

     

    Cliquez sur l'infographie pour suivre le Quizz "Êtes-vous fait pour le .fr"

    Un processus logique qui répondait à un changement des usages d’Internet

    L’ouverture au particulier décidée il y a 10 ans affirmait une volonté de ne plus réserver Internet qu’aux seules sociétés, et répondait au développement croissant d’usages personnels du web par les individus, comme les emails multiples ou l’utilisation des blogs, alors en pleine expansion. 10 ans plus tard, près de 40% des 2,9 millions de noms de domaines en .fr sont détenus par des particuliers !

     

    La présence en ligne pour tous, le défi du .fr

    Si cette ouverture représente une étape importante de la présence en ligne, le chantier de la présence en ligne des particuliers, mais également celui des TPE et des PME françaises reste devant nous. La France accuse un certain retard  en matière d’équipement en sites  internet, qui se paye notamment en opportunités d’affaires pour les entreprises.

    Pourtant, posséder une adresse en .fr n’a jamais été aussi simple, puisque toute personne ou entreprise possédant une adresse postale en France ou dans l’Union Européenne, peut enregistrer un nom de domaine en .fr, de manière simple et rapide, en seulement 3 clics !

    Le .fr est la première étape indispensable de la présence en ligne, qui rend un projet professionnel plus crédible, crée de la proximité avec ses clients, de la confiance avec ses partenaires, en résumé, un atout simple et efficace sur lequel l’entreprise va pouvoir capitaliser. Pour le particulier, c’est un moyen de partager ses passions, faire mieux connaître ses talents et son expertise, ou simplement, utiliser cet outil simple et pas cher pour organiser un événement important.

     

    Pour accompagner les français dans cette démarche d’affirmation en ligne, l’Afnic a créé le dispositif « Réussir-en.fr » qui permet en 3 clics, de disposer d’un nom de domaine et de rejoindre une communauté qui se construit autour de près de 3 millions de noms de domaines. Ce dispositif s’est enrichi en 2015 d’un webzine mensuel gratuit La Box Réussir en .fr, créé pour aider les entrepreneurs à découvrir et exploiter facilement les possibilités offertes par internet pour construire, développer et rendre plus performante leur activité.

     

    « L’ouverture du .fr aux particuliers en 2006 a su répondre à une demande forte des français d’être présents en ligne de manière simple et utile. C’est dans ce même esprit que nous avons créé Réussir en .fr, pour partager plus largement les bénéfices de la présence en ligne avec le .fr : simplicité, confiance et visibilité accrue, pour les particuliers comme pour les professionnels» souligne Mathieu Weill, Directeur Général de l’Afnic.


    ]]>
    9964 * (AFNIC) Thu, 23 Jun 2016 00:00:00 +0200
    <![CDATA[Consultation publique sur le .fr : l'Afnic appelle les internautes à s'exprimer ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/9899/show/consultation-publique-sur-le-fr-l-afnic-appelle-les-internautes-a-s-exprimer-2.html

    Le Ministère de l’Industrie a lancé la consultation publique sur l’Office d’enregistrement du .fr, afin d’informer la communauté internet française de la décision de la ministre quant à la prorogation de l’Afnic - désignée en juin 2012 pour 5 ans renouvelable une fois - comme Office d’enregistrement du .fr : http://www.entreprises.gouv.fr/numerique/designation-office-d-enregistrement-du-fr
     
    Cette prorogation, rendue possible par le Code des Postes et Communications électroniques, est l’occasion de faire le point sur les avancées du .fr depuis 4 ans, sur les engagements de l’Afnic vis-à-vis de l’État, et enfin, sur le rôle de l’Office d’enregistrement au sein de la communauté Internet française.

     
    Pour notre association, cette consultation publique est bien plus qu’une étape obligatoire avant une prorogation de notre convention d’office d’enregistrement du .fr. C'est une occasion unique, depuis notre désignation en juin 2012, de faire le point sur ce que nous avons accompli ensemble, avec les bureaux d’enregistrement, les titulaires, et l’ensemble des parties prenantes du .fr.

     

    Pendant trente jours, chacun pourra s’exprimer sur la manière dont est gérée notre extension nationale. Des attentes vont s’exprimer, nouvelles ou parfois anciennes, des remarques, des pistes de progrès. Mais c’est également l’occasion pour tout celles et ceux qui nous connaissent, et avec qui nous travaillons  quotidiennement, de parler aussi des trains qui arrivent à l’heure, des réussites, des progrès accomplis. L’état décidera, sur cette base, s’il convient de proroger notre désignation jusqu’au prochain appel d’offres qui devrait avoir lieu en 2022.

     
    « Le fait que l’Etat interroge les Français sur le .fr, et la manière dont il doit être géré, montre à quel point l’extension nationale est importante pour le développement de l’économie numérique. En tant qu’Office d’enregistrement du .fr depuis plus de 20 ans, l’Afnic est fière du travail accompli, et désireuse de continuer à mettre au service de tous cet outil irremplaçable pour la communauté internet française » déclare Mathieu Weill.


    L’Afnic publiera durant cette période de consultation publique un bilan aussi exhaustif que possible de l’ensemble de ses engagements et de ses réalisations. Nous rendrons publique cette contribution. Certains points méritent néanmoins selon nous d’être mis en avant alors que s’ouvre cette consultation.

     

    L’Afnic tient ses promesses pour le .fr

    Depuis 4 ans, l’Afnic publie en toute transparence l’ensemble des éléments qui permettent d’évaluer la qualité de service du .fr, consultables sur https://www.afnic.fr/fr/ressources/statistiques/tableau-de-bord-de-la-qualite-de-service-56.html

    Ces éléments montrent une performance stable et conforme aux engagements de l’Office, que ce soit en matière de disponibilité de notre chaîne d’enregistrement pour les bureaux d’enregistrement, en matière de disponibilité globale du .fr, ou en matière de support téléphonique et mail. Cette performance est le fruit des efforts d’amélioration continue des équipes de l’Afnic ainsi que d’une politique constante en matière d’investissement dans la sécurité et la résilience du .fr, qui représentent 8% du chiffre d’affaires annuel. Ces investissements ont par exemple permis de mettre en place une copie complète et en temps réel de notre chaîne d’enregistrement, afin de renforcer notre plan de reprise d’activité.

    La qualité de service est reconnue par nos bureaux d’enregistrement, qui se disent satisfaits ou très satisfaits de nos services à plus de 95%. Un plan de promotion de l’extension nationale reussir-en.fr a été lancé dès 2013. Aujourd’hui plus de 100 000 visiteurs mensuels profitent des bons plans et des conseils de reussir-en.fr pour développer leur présence en ligne.


    Avec une croissance systématiquement plus élevée que celle de ses homologues européens, le .fr a continué sa progression depuis 4 ans et devrait dépasser les trois millions d’enregistrements d’ici quelques mois. Ses tarifs ont baissé de 5% sur la même période, alors que de nouveaux services sont apparus :

    • .fr Lock, pour sécuriser son nom de domaine et se prémunir contre le détournement de site par le DNS
    • l'enregistrement multiannées pour éviter les renouvellements annuels.

     

    Côté résolution des litiges en .fr, l’Afnic a mis en place la procédure Syreli. Depuis son lancement, plus de 800 décisions ont été rendues par l’Afnic, permettant, dans le respect des droits de propriété intellectuelle, d’expression, et de la liberté d’entreprendre, de résoudre les différends entre ayant-droits et titulaires de noms de domaine.

    Le .fr, innovation et partage

    Être Office d’enregistrement du .fr, au-delà des exigences de performance opérationnelle et de relations clients, c’est également créer de la valeur avec le .fr, pour la remettre au service de la communauté internet.

    C’est ce que fait l’Afnic, tout d’abord en investissant 10% du chiffre d’affaires du .fr dans les activités de recherche et développement et de transfert de compétences, au national comme à l’international. Impliquée au sein des enceintes internationales de standardisation (notamment l’IETF), l’Afnic fait avancer la cause de la protection des données personnelles au sein même du DNS, à travers les travaux « dns &privacy ».

    Présente au cœur de projets touchant l’Internet des objets (adoption en 2013 du standard de l’ONS 2.0) et développant sa capacité de production de données ouvertes (projet opendata Afnic) ainsi que sa capacité d’analyse des données (Registry Analytics),  l'Afnic considère que le .fr doit toujours continuer d’être innovant.

     

    À travers les comités de concertations et les nombreuses manifestations auxquelles elle participe, l’Afnic transfère ses  compétences techniques et sa connaissance de la gouvernance de l’internet. Ainsi, elle a joué un rôle important dans l’élaboration de la réforme de l’ICANN, préservant l’autonomie du .fr vis-à-vis du régulateur américain, tout en proposant des évolutions qui permettent à l’ICANN d’être mieux contrôlée par ses propres parties prenantes.

    Enfin, avec la mise en place de la fondation Afnic pour la solidarité numérique, http://www.fondation-afnic.fr , ce sont près de quatre millions d’euros qui ont été reversés depuis 2012  pour financer des projets de solidarité, utilisant l’Internet pour le mettre au service du plus grand nombre. Les premiers projets financés seront d’ailleurs annoncés dès les premiers jours de juillet.  

     

     

     

     

     

     

     

    ]]>
    9899 * (AFNIC) Tue, 07 Jun 2016 00:00:00 +0200
    <![CDATA[Réussir en .fr participera au Salon SME Online, le 1er salon virtuel de conseil aux entrepreneurs]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/9865/show/reussir-en-fr-participera-au-salon-sme-online-le-1er-salon-virtuel-de-conseil-aux-entrepreneurs-1.html

    Le Salon SME Online une initiative innovante à l’heure de la digitalisation

    En France, près de 1 150 foires et salons sont organisés chaque année dans des centres de congrès et des parcs d’exposition, mais très peu existent également sur internet. En Personne expo, organisateur de salons physiques depuis 1999, innove et propose désormais des salons 100% virtuels. En 2016 le Salon SME (anciennement Salon des micro-entreprises) existera, pour la 1ère format sous 2 formats physique et virtuel !

     

    Organisé le 2 juin 2016, Le Salon SME Online proposera l’essentiel d’un salon physique sans avoir à se déplacer ! Pour y participer un ordinateur, une tablette ou un smartphone suffira.  Gratuitement et en quelques clics, les entrepreneurs pourront faire le plein de solutions nouvelles et de conseils  dans des domaines clés pour créer, gérer et développer leur activité !

    Un programme complet destiné à accompagner les professionnels dans leur activité

    Sur les stands virtuels, les exposants du Salon conseilleront toute la journée les professionnels sur des solutions et services adaptés à leurs besoins et échangeront avec eux en direct, par tchat ou skype. De la documentation, des vidéos et des guides seront également à disposition.

     

    Des conférences en ligne et des webinars de 30 minutes sont également au programme pour offrir aux participants la possibilité de se former sur des sujets essentiels pour leur activité comme le financement, la prospection commerciale, la communication, ou encore la gestion

    Réussir en .fr, un participant naturel du Salon SME Online

    Réussir en .fr est un service créé en 2014 par l’Afnic pour guider les particuliers et les professionnels dans les premières étapes de création d’une activité sur internet : achat d’un nom de domaine, création d’une adresse e-mail, d’un blog…

     

    En 3 clics, l’internaute peut disposer de son nom de domaine en .fr et rejoindre une communauté de plus de 2,9 millions de projets réunis autour d’une signature symbolisant la réussite, l’innovation, la sécurité et la confiance.

     

    Le service s’est enrichi en 2015 d’un webzine mensuel gratuit La Box Réussir en .fr, qui permet aux entrepreneurs de découvrir les possibilités offertes par le net dans 4 domaines clés de leur activité - Commercial, Juridique, Communication, Gestion – et présente aussi des bons plans, des astuces, des offres partenaires, des outils, des services et des surprises, afin d’apporter conseils et solutions aux professionnels dans leur recherche de performance de leur activité.

     

    Étant un service « tout numérique » et proposant des services adaptés au Salon SME Online, Réussir en .fr a décidé de rejoindre les participants de cet événement, « Cette participation de Réussir en .fr au Salon SME Online s’inscrit dans la dynamique que nous avons entamée depuis 2014 pour favoriser la présence en ligne des entreprises françaises. Le développement des outils et services numériques au service de la performance des entreprises fait partie intégrante de notre ADN, et nous sommes très heureux de participer à cette initiative originale, qui représente l’évolution naturelle des Salons destinés aux entrepreneurs » souligne Mathieu Weill, Directeur Général de l’Afnic.

     

    Dans le cadre du Salon, Réussir en .fr animera notamment la conférence « 4 conseils pour bien lancer votre site Internet » de 8h30 à 9h, et répondra toute la journée aux questions des entrepreneurs sur la création de leur site internet et le développement de leur présence en lige.

     

     

    ]]>
    9865 * (AFNIC) Mon, 23 May 2016 00:00:00 +0200
    <![CDATA[L’Afnic et le .fr au service de la solidarité numérique]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/9722/show/l-afnic-et-le-fr-au-service-de-la-solidarite-numerique-1.html La Fondation Afnic pour la solidarité numérique, ou une certaine idée du .fr

    Avec près de 3 millions de noms de domaine enregistrés en .fr, l’extension nationale française fait partie du top 10 mondial des extensions nationales. L’Afnic, en tant qu’Office d’enregistrement, œuvre depuis quinze ans à rendre le .fr simple d’utilisation, doté d’un tarif attractif, sécurisé, et respectueux des droits de chacun.

    Ces actions permettent de dégager un bénéfice annuel dont, en accord avec l’État, l’Afnic verse désormais 90% à la Fondation qu’elle a créée sous l’égide de la Fondation de France. Ainsi, au titre des exercices 2013 et 2014, l’Afnic dote la Fondation d’un peu plus de 2 millions d’euros. Cette initiative se donne pour mission de soutenir le développement d’un internet solidaire, la formation et la sensibilisation à ses usages, par le soutien à des initiatives locales de solidarité numérique ainsi que des projets de recherche portant sur cette thématique.

    Ainsi, le .fr instrument au service de la communauté Internet locale pour développer sa présence en ligne, permet aussi d’accompagner une dynamique d’inclusion sociale et économique rendue possible par le développement de l’Internet.

    En cela, être titulaire d’un .fr, ce n’est pas uniquement renforcer son identité numérique, c’est aussi participer au développement de l’économie sociale et solidaire en France.

    Un premier Appel à projets pour soutenir rapidement des initiatives exemplaires, et pour accompagner des projets prometteurs

    Les porteurs de projets peuvent dès aujourd’hui télécharger leur dossier en se connectant au site http://www.fondation-afnic.fr.

    La fondation Interviendra :

    • Sous forme d’accompagnement par l’organisation de rencontres réunissant des porteurs de projet et des experts, par l’apport individualisé d’expertise ou en favorisant le partage d’expertise entre pairs,
    • Sous forme financière annuelle ou pluriannuelle (en financement total ou partiel).

    Entre avril 2016 et novembre 2016, la Fondation examinera les projets, et annoncera les projets soutenus dès le mois de juin pour les projets déjà avancés et ayant un caractère exemplaire, puis en novembre pour l’essentiel des projets soutenus cette année. Les objectifs qui ont été privilégiés par le comité exécutif de la fondation Afnic pour la solidarité numérique sont les suivantes :

    • Le numérique pour renforcer la cohésion sociale,
    • Formation pour le développement d’un Internet solidaire,
    • Transformation des organisations et des lieux,
    • Le numérique au service des mutations sociétales,
    • Le numérique au cœur de la transformation des mécanismes de solidarité.

    « Ce premier appel à projets vient illustrer la volonté de l’Afnic de mettre le .fr au service de la communauté. En mettant en place la Fondation Afnic pour la solidarité numérique, nous avons voulu que ces actions de solidarité soient mises en place par des spécialistes et des acteurs engagés du secteur. Aujourd’hui, l’Afnic est fière et heureuse de pouvoir s’appuyer sur les talents de la fondation de France, de Denis Pansu, qui met en œuvre l’action de la Fondation, et de notre comité exécutif, qui œuvrent ensembles à un Internet plus solidaire et plus inclusif » précise Mathieu WEILL, directeur général de l'Afnic.



    ]]>
    9722 * (AFNIC) Thu, 03 Mar 2016 08:00:00 +0100
    <![CDATA[L’Afnic s’engage comme partenaire du Tour de France de l’Accessibilité Numérique #eAccessiTour]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/9693/show/l-afnic-s-engage-comme-partenaire-du-tour-de-france-de-l-accessibilite-numerique-eaccessitour-2.html

    Une fracture numérique touchant les populations les plus fragiles

    Le développement des technologies et des services numériques a révolutionné les moyens d'information et de communication. Leur accessibilité à l’ensemble de la société est devenue un enjeu majeur permettant de favoriser l'insertion professionnelle, l'intégration sociale et un cadre de vie autonome, notamment pour les personnes en situation de handicap et les seniors. Or, ces populations rencontrent encore de nombreuses difficultés dans l’accès aux services et outils numériques, que ce soit pour utiliser des ordinateurs et leurs logiciels, mais aussi pour consulter ou créer des ressources numériques.

    Une grande initiative portée par l’association BrailleNet

    Reconnue comme acteur majeur de l’accessibilité numérique en France, l’association BrailleNet a annoncé en juin 2015 l’organisation du 1er Tour de  France de l’Accessibilité Numérique dans le cadre d’une convention signée avec Madame Axelle LEMAIRE, Secrétaire d'Etat chargée du Numérique. Pour la première fois en France, un ensemble d’évènements sera dédié à l’accessibilité numérique « sous toutes ses formes », avec un triple objectif :

    • Sensibiliser les acteurs de l'éducation, la formation, la recherche, l'entreprise et des collectivités territoriales, pour que tous les acteurs concernés puissent se saisir de l’accessibilité numérique
    • Mettre en lumière les initiatives exemplaires
    • Favoriser le dialogue et les mises en réseau entre les acteurs

    Entre novembre 2015 et novembre 2016, le Tour de France de l’accessibilité numérique se déclinera en 12 étapes clés à travers la France autour de 6 grandes thématiques :

    • Enseignement supérieur & recherche
    • Collectivités et services publics
    • Recherche & Développement
    • Accès à la culture
    • Accessibilité au sein des entreprises
    • Accessibilité dans un monde connecté

    Selon Dominique Burger, président de BrailleNet, « l’accessibilité numérique concerne, directement ou indirectement, tous les domaines de l’activité humaine.  Pour qu’elle devienne réalité, il faut que l’expertise dans ce domaine se développe et se répande. Il faut que les décideurs et  les acteurs opérationnels soient informés de ses enjeux, de ses méthodes. Il faut susciter des relais d’opinion à tous les niveaux. Le but de ce Tour de France est de multiplier les occasions de rencontres décisives entre experts, citoyens et professionnels et pour promouvoir l’accessibilité numérique »

    L’Afnic, partenaire engagé du Tour de France de l’Accessibilité Numérique

    Travaillant depuis sa création en faveur de la présence en ligne des français et d’un Internet accessible à tous, L’Afnic soutient totalement l’initiative de BrailleNet. Considérant que les atouts du numérique doivent être ouverts au plus grand nombre et favoriser l’insertion des populations les plus fragiles, l’Afnic est fier de rejoindre les partenaires de ce Tour de France. Pour renforcer cet engagement, l’Afnic mènera également des améliorations sur ses propres plateformes afin d'en améliorer l'accessibilité au plus grand nombre.

    « Consciente que l'accessibilité numérique est une véritable enjeu citoyen, l’Afnic est fière de rejoindre ce Tour de France initié par BrailleNet. Le développement rapide des technologies numériques et les potentialités offertes par la transformation numérique ne doivent pas être synonymes d’exclusion des populations les plus fragiles. Au contraire, l’accès des personnes en situation de handicap et des seniors aux services et outils numériques est un défi que nous devons relever pour renforcer leur intégration et leur participation à la vie économique, culturelle et sociale » précise Mathieu WEILL, directeur général de l'Afnic.


    Pour connaître les prochaines étapes du Tour de France de l’Accessibilité Numérique consultez le site eaccessitour.braillenet.org

     

     

     

     

    ]]>
    9693 * (AFNIC) Tue, 23 Feb 2016 00:00:00 +0100
    <![CDATA[Afnic et Jimdo seront présents au 23ème Salon des Entrepreneurs de Paris les 3 et 4 février prochain]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/9628/show/afnic-et-jimdo-seront-presents-au-23eme-salon-des-entrepreneurs-de-paris-les-3-et-4-fevrier-prochain.html

    Le Salon des Entrepreneurs, un rendez-vous incontournable

    A la fois révélateur de tendances entrepreneuriales et véritable outil pratique pour ses visiteurs, le Salon des Entrepreneurs de Paris est un lieu de formation, d'information et d'échanges rassemblant tous les professionnels de la création et du développement des entreprises. À l’occasion de la 23ème édition du Salon, plus de 65 000 visiteurs sont attendus les 3 & 4 février au Palais des Congrès de Paris*

    Afnic et Jimdo au cœur du programme Small Business Tech

    Initié lors de la précédente édition du Salon, le programme SMALL BUSINESS TECH présente tous les outils et solutions numériques permettant d’assurer la transition numérique des TPE-PME : choisir et réserver un nom de domaine, créer ou repenser le site internet de son entreprise, augmenter sa notoriété et son chiffre d’affaires grâce au web, fidéliser ses clients en ligne, développer sa stratégie marketing grâce aux réseaux sociaux…

     

    L’occasion pour l'Afnic et Jimdo de rappeler leur engagement auprès des professionnels et de partager avec eux sur leur stand commun - n°415 Village 4 - pendant toute la durée du Salon, leur expertise en matière de noms de domaine et de présence en ligne.

     

    « Nous sommes très heureux de participer de nouveau au Salon des Entrepreneurs. Cette présence, dans la lignée de nos actions autour de Réussir-en.fr, nous permet de rencontrer et d’échanger avec de nombreux entrepreneurs, et de répondre à leurs interrogations en terme de présence en ligne. Leurs besoins sont importants et notre rôle est essentiel pour les aider à exploiter au mieux l’ensemble des possibilités de développement qui s’offrent à eux, » précise Mathieu WEILL, directeur général de l'Afnic.

    Un atelier pour accompagner la présence en ligne des entrepreneurs 

    L’Afnic animera également avec son partenaire Jimdo - système de gestion de contenu web multiplateforme permettant la création de site web - l’atelier « Votre check-list pour lancer facilement votre activité sur internet », avec pour but de guider les entrepreneurs dans le démarrage de leur activité en ligne : Contenus, adresse Internet, design, Jimdo et l’Afnic leur donneront toutes les bonnes astuces pour les aider à réaliser un site Web performant et à leur image.

    Le mercredi 3 février (10h45 – salle A117) et le jeudi 4 février (13h45 – salle A119)            

    En présence de

    • Justine PERUSSEL RP & Partenariats , Jimdo France
    • Lucile RAVASSE Responsable marketing du .fr , Afnic
    • Mickaël VIGREUX Responsable Relations Registrars, Afnic

    Pour l’occasion, l’Afnic retransmettra une session de cet atelier en direct grâce à l’application Periscope sur son compte Twitter  Réussir en .fr. L’opportunité pour l’ensemble des professionnels ne pouvant être présents de bénéficier de l’expertise de Jimdo et de l’Afnic en terme de présence en ligne !

    « Grâce à notre partenariat avec l'Afnic, nous simplifions le parcours de l’entrepreneur français dans son passage au numérique. Cette collaboration permet au porteur de projet d’accéder à une solution clé en main, incluant l’hébergement de son site et de son domaine en .fr sur une seule et même facture. Ce partenariat assure également un accompagnement complet de l'entrepreneur dans la mise en ligne de son site avec d’une part l'aide des experts Jimdo pour la création du site, et d’autre part l'aide pédagogique de Réussir-en.fr pour bien choisir son nom de domaine, » ajoute Lucas LEFÈVRE, responsable Jimdo France.

    *Informations pratiques

    Salon des Entrepreneurs de Paris 2016

    Les 3 et 4 février

    Palais des Congrès de Paris

    2, Place de la Porte Maillot

    75017 Paris

    Plan d’accès

    Horaires : 9h/19h le mercredi 3 février - 9h/8h30 le jeudi 4 février

    À propos de Jimdo (www.jimdo.fr)

    Avec une interface facile et intuitive, Jimdo permet à chacun de créer un site vitrine, blog ou e-boutique depuis un ordinateur, un smartphone ou une tablette. Et ce, sans aucune connaissance informatique. Créée en Allemagne en 2007 par Christian Springub, Fridtjof Detzner et Matthias Henze, la société comprend aujourd'hui plus de 200 employés passionnés, répartis dans les bureaux de Hambourg, San Francisco et Tokyo. Le système Jimdo est disponible en 8 langues et a permis la création de plus de 15 millions de sites à travers le monde.

     

    ]]>
    9628 * (AFNIC) Fri, 22 Jan 2016 00:00:00 +0100
    <![CDATA[OpenData : les données du .fr au service de l’innovation]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/9498/show/opendata-les-donnees-du-fr-au-service-de-l-innovation.html Sous la dénomination OpenData .fr, ces informations sont disponibles depuis le 15 décembre 2015 sur le site Internet de l’association et sur le portail Etalab.

    L’OpenData du .fr en bref

    La démarche OpenData du .fr s’inscrit dans le mouvement de libéralisation des données publiques initié par la mission Etalab.

    Grâce à la publication sur son site Internet de plusieurs millions de données organisées en trois jeux principaux, l’Afnic offre un aperçu exhaustif de l’activité du .fr:

    • les données publiques relatives aux noms de domaine ;
    • les principaux indicateurs d’activité de l’extension française ;
    • un annuaire des bureaux d’enregistrement accrédités.


    L’ensemble de ces informations est historisé et remonte sur deux ans. Il sera mis à jour chaque mois.

    Quels bénéfices pour la communauté Internet française ?

    Par cette démarche, l’Afnic entend favoriser la réutilisation de ces données à des fins d’analyse ou de toute autre activité créatrice de valeur ajoutée pour la communauté. Une meilleure connaissance de l’Internet en France par le croisement des données des noms de domaine en .fr avec celles de tiers est un facteur d’innovation qui permettra de mieux comprendre les usages du numérique sur notre territoire, d’identifier des tendances, voire des opportunités.

    L’Afnic a porté une attention particulière aux possibilités de réintégration de ces données en utilisant des formats automatisables et des règles de présentation répondant aux exigences de la plateforme data.gouv.fr.

    Pour Mathieu Weill, Directeur général de l’Afnic : « La mise à disposition des données du .fr est un axe clé dans notre stratégie d’innovation au service de la communauté Internet. Par le potentiel de connaissances qu’apporte cette démarche, elle illustre la volonté de l’Afnic de contribuer à une meilleure compréhension de la présence en ligne des Français. »

    Modalités d’accès

    L’OpenData .fr est proposé sous « Licence Ouverte / Open Licence » élaborée par Etalab. Cette licence permet une réutilisation libre et gratuite de ces données.

    Chacun peut désormais utiliser gratuitement cette ressource commune en téléchargeant les fichiers disponibles à l’adresse opendata.afnic.fr.

     

    ]]>
    9498 * (AFNIC) Tue, 15 Dec 2015 09:00:00 +0100
    <![CDATA[Les géoTLDs français dynamisent le marché des noms de domaine]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/9505/show/les-geotlds-francais-dynamisent-le-marche-des-noms-de-domaine-1.html Parce qu’elles illustrent le dynamisme économique et culturel des territoires, mais aussi l’expression des liens affectifs qui relient chacun d’entre nous avec une ville ou une région française, elles positionnent la France en tête des nations européennes en matière d’innovation sur le marché des noms de domaine.

    Les geoTLDs français

    La France, second acteur européen des nouvelles extensions géographiques

    Avec 4 projets d’ampleur à son actif (.paris, .bzh, .alsace et .corsica), la France est, avec l’Allemagne et le Royaume-Uni, un des leaders mondiaux de ces extensions. La particularité française est d’autant plus intéressante que nos géoTLDs ne sont pas issus d’une organisation fédérale comme on peut en trouver en Allemagne ou au Royaume-Uni (.wales, .ruhr, etc.). Ils sont le fruit d’une volonté politique d’affirmation d’un territoire dans le contexte d’une concurrence qui se veut aujourd’hui internationale. Ainsi, des créateurs, des associations et des entreprises se sont déjà saisis de cette opportunité pour exprimer leur attachement à ces lieux et bénéficier de leur aura sur le plan économique.

    « En tant qu’opérateur technique de registre Internet, l’Afnic a construit son offre autour de deux idées-forces : la proximité et l’accompagnement des acteurs français pour leur permettre de jouer un rôle de premier plan. Le succès des géoTLDs français illustre parfaitement notre démarche. » Mathieu Weill, Directeur général de l’Afnic.

    Les géoTLDs, une « passion française » ?

    Alors que les débats autour du .vin et du .wine ont animé la réflexion sur les nouvelles extensions depuis plus d’un an, le succès des extensions géographiques françaises peut être lu comme une expression par les Français de leur attachement à l’origine géographique des produits et services. Elles signalent le lien avec un lieu, un territoire, un terroir et utilisent cette origine comme un attribut positif et rassurant.

    Déjà des usages concrets

    La Tour Eiffel (toureiffel.paris), le chanteur Yann Tiersen (yanntiersen.bzh), la brasserie Pietra (brasseriepietra.corsica) ou encore le service innovant d’e-mails sécurisés et protégeant la vie privée @email.alsace (www.email.alsace) illustrent la diversité des acteurs qui s’emparent des nouvelles extensions Internet. C’est par les usages que ces adresses s’imposeront au fur et à mesure. Loin des volumes affichés par certaines nouvelles extensions dont l’usage effectif reste encore à démontrer, les géoTLDs français construisent, avec leurs communautés, un nouvel espace numérique français, riche de sa diversité économique, culturelle et linguistique.

    Témoignages 

    «  La Bretagne est aujourd’hui, avec 43000 emplois, la deuxième région pour le numérique en France. Elle a vu naître sur son territoire le Minitel, le mp3 et l’ADSL. Classé parmi les nouvelles extensions internet les plus qualitatives, le .bzh s’inscrit dans cette tradition d’excellence numérique et constitue un formidable outil de communication pour faire rayonner la Bretagne, ses acteurs socio-économiques ou sa culture sur la toile mondiale. Des acteurs de référence comme le Conseil régional de Bretagne, le réseau d’entreprises “Produit en Bretagne“, le Festival Interceltique de Lorient ou encore le Stade Brestois 29 communiquent ainsi naturellement avec l’extension régionale .bzh. Adopté par des acteurs de tous secteurs d’activité et de toute taille, le .bzh  devient peu à peu le point commun numérique d’une Bretagne dynamique et ouverte sur le monde. » David Lesvenan, Président de l’Association www.bzh

    « Le point Corsica est le symbole de l’attachement numérique aux valeurs économiques, sociales et culturelles de la Corse. La Collectivité Territoriale de Corse a développé un programme ambitieux afin d’accompagner pleinement le développement de l’identité numérique de la Corse grâce notamment à l’engagement de ses ‘Imbasciatori’, les pionniers de cette nouvelle extension. » déclare Eric Ferrari, Chef du Service du Développement Technologique de la Collectivité Territoriale de Corse qui pilote le .corsica

    « Nous construisons la vie numérique de demain des Alsaciens, des entreprises alsaciennes et des acteurs publics. Nous avons à cœur de développer les usages et soutenir les projets innovants, mais aussi de mettre en valeur le patrimoine, la culture, l’histoire et les traditions qui font l’Alsace. Le .alsace est soutenu par un socle de valeurs fortes. » Benjamin Louis, chef de projet .alsace

    Événement à venir 

    • 16 janvier 2016 - Ouverture générale du .corsica

    En savoir plus

     
     
     
    ]]>
    9505 * (AFNIC) Thu, 03 Dec 2015 09:00:00 +0100
    <![CDATA[ « Réussir en .fr » récompensé aux Trophées de la communication]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/9487/show/reussir-en-fr-recompense-aux-trophees-de-la-communication.html  

    La campagne « Réussir en .fr » mise en place par l’Afnic en septembre 2014 pour promouvoir le .fr auprès des professionnels et des 15/25 ans, a reçu le 1er prix récompensant la meilleure action de communication sur un thème précis lors des Trophées de la communication 2015 organisés par l’association indépendante Wexcom le 27 novembre dernier à la Grande Motte.

    Une initiative originale saluée par les internautes

    La campagne Réussir en .fr a été lancée en septembre 2014 pour soutenir les particuliers et les professionnels dans les premières étapes de création d’une activité sur Internet (achat d’un nom de domaine, création d’une adresse e-mail, d’un blog…) mais aussi contribuer à l’appropriation par la jeunesse de son identité numérique.

    Déclinée sur un ton décalé et ludique, elle rencontre un franc succès auprès des publics visés : plus de 200 000 visites sur le site Réussir-en.fr en un an et plus de 600 abonnés à La Box réussir en .fr  depuis le mois de juillet !

    Grâce au site Réussir-en.fr, l’internaute peut, en 3 clics, disposer de son nom de domaine en .fr et rejoindre une communauté de plus de 2,9 millions de projets réunis autour d’une signature symbolisant la réussite, l’innovation, la sécurité et la confiance.

     

    Site Internet Réussir en .fr

     

    Depuis la rentrée, ce dispositif s’est enrichi d’un webzine mensuel La Box réussir en .fr, pour aider les entrepreneurs à exploiter facilement les possibilités offertes par Internet pour construire, développer et rendre plus performante leur activité dans différents domaines (juridique, commercial, gestion, communication).

     

    La Box Réussir en .fr

     

    Ces initiatives complémentaires permettent de mettre en avant des outils et des services dédiés aux usages productifs du web et de faciliter le développement de nouvelles pratiques numériques en France.

     

    Julien Naillet aux Trophées de la communication 2015

     

    "Depuis sa création, l'Afnic et ses partenaires sont mobilisés dans le développement de la présence en ligne des Français. Ce prix récompense le travail accompli depuis septembre 2014 au travers de la campagne de communication Réussir-en.fr pour accompagner les entrepreneurs et les jeunes dans l'acquisition d'une identité numérique et favoriser leur développement économique. Cette belle reconnaissance couronne une campagne sans précédent pour notre association et nous encourage à redoubler d'efforts pour permettre à la communauté Internet française d'être un acteur de premier plan.", ajoute Julien Naillet, Directeur de la Communication de l’Afnic.

    Les Trophées de la communication, un  concours référence

    Depuis 2001, les Trophées de la Communication®, concours national organisé par l’association Wexcom, récompensent chaque année les meilleurs outils de communication ou les meilleures actions de communication de l’année réparties dans 32 catégories : service public ou secteur privé, de la petite entreprise au grand groupe, artisanat ou monde associatif, sphère culturelle ou monde industriel, du site Internet corporate au site de e-commerce. En 2015, le concours a reçu plus de 500 candidatures et plus de 1 000 dossiers, et a mobilisé plus de 180 membres du Jury, tous professionnels de la communication, pour statuer sur les dossiers de candidatures.

    En savoir plus sur le plamarès 2015

     

     

     

    ]]>
    9487 * (AFNIC) Mon, 30 Nov 2015 00:00:00 +0100
    <![CDATA[L’Afnic continue d’investir pour la présence en ligne des Français]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/9457/show/l-afnic-continue-d-investir-pour-la-presence-en-ligne-des-francais-5.html Son engagement se traduit au travers d’initiatives en faveur du développement des pratiques numériques en France et la mise en avant des usages productifs du web, comme la création du dispositif " Réussir en .fr ".

    Soutenir le développement du marché des noms de domaines en .fr

    L’Afnic a pour ambition de continuer à faire progresser le .fr et de contribuer à augmenter le taux de pénétration des noms de domaine en France. Notre pays, qui accuse toujours un retard important par rapport à ses grands voisins (Allemagne, Royaume-Uni, Pays-bas) dans l’utilisation des noms de domaine, a en effet les moyens de réduire sensiblement ce retard (1).

    « La croissance du .fr reste forte, avec sur les douze derniers mois 3,7% (2) alors que la moyenne européenne plafonne à 2,3% sur la même période. Cette dynamique se construit quotidiennement par le soutien, entre autres, au développement de la présence en ligne des PME/TPE, qui constituent une formidable opportunité pour l’économie française, mais sous-représentées sur Internet : seulement 1 petite entreprise sur 2 en France a un site web. Favoriser le .fr c’est aussi promouvoir le savoir-faire « made in France » et toutes les richesses du territoire français qu’on retrouve dans les valeurs du .fr : la confiance, la proximité, l’efficacité et l’innovation. L’Afnic entend donc jouer un rôle de premier plan dans cet accompagnement et promeut d’ores et déjà la réussite en .fr » ajoute Mathieu Weill, Directeur général de l’Afnic.

    Accompagner les professionnels dans leur transition numérique grâce à “Réussir en .fr”

    Dans la lignée du programme gouvernemental Transition Numérique, l’Afnic a développé pour ces entrepreneurs la plateforme numérique « Réussir-en.fr ». Lancée en septembre 2014, celle-ci les guide dans les premières étapes de création d’une activité sur Internet : achat d’un nom de domaine, création d’une adresse e-mail, d’un blog...
    Depuis la rentrée 2015, ce dispositif s’est enrichi avec « La Box Réussir-en.fr », webzine mensuel gratuit offrant aux entrepreneurs des conseils axés sur 4 thématiques indispensables au pilotage d’une entreprise (Commercial, Juridique, Communication, Gestion) et leur permettant d’exploiter des outils de développement de leur activité.

    Réduire la fracture numérique grâce à la création de la fondation pour la solidarité numérique

    Une étude menée en 2013 par le Crédoc (Centre de Recherche pour l’Étude et l’Observation des Conditions de vie) sur la présence des ordinateurs dans les foyers français a démontré que les inégalités numériques restent criantes en France : 17% de foyer ne possédaient pas de PC, 20% étaient sans Internet, et 18% des Français étaient touchés par ce qu’on appelle « l’exclusion sociale numérique ».

    En réponse à cette réalité, l’Afnic a créé en avril 2015 la fondation pour la solidarité numérique, qui œuvrera pour le développement d’un Internet solidaire et mènera des actions en faveur de l’accès à la formation numérique, et de la sensibilisation à l’utilisation d’Internet. La Fondation est également attachée à la question de l’accessibilité aux outils informatiques et à Internet pour les malvoyants. Chaque année, l’Afnic reverse 90% des bénéfices de gestion de l’extension .fr pour financer la fondation et ses actions dont les premiers appels à projet verront le jour d’ici la fin de l’année 2015.

    Nos prochains événements

    Lundi 23 novembre, l’Afnic co-organise un colloque avec l’Ifri sur le thème « Sommet mondial sur la société de l'information : quels résultats depuis dix ans? »

    Les débats de cette journée ont pour ambition d'alimenter le point de vue qui sera défendu par la délégation française en décembre prochain, à New York. Le 23 novembre de 9h00 à 17h45 - IFRI

    Vendredi 4 décembre, l’Afnic interviendra sur le thème : Choisir une adresse pour votre activité sur internet, quelles sont les questions à se poser ?

    Un petit-déjeuner pour décrypter les enjeux du choix d'un nom de domaine pour les professionnels, et répondre à leurs interrogations sur cette composante unique de reconnaissance, premier élément de contact avec leurs futurs clients sur Internet. Le 4 décembre de 8h30 à 10h30 - Pépinière d'entreprises de Versailles Grand Parc

    Mercredi 3 et jeudi 4 février 2016, l’Afnic sera présente au salon des Entrepreneurs de Paris

    Pour la quatrième année consécutive, l’Afnic conseillera sur son stand les entrepreneurs dans leur stratégie de présence sur Internet. Nous animerons également des ateliers pratiques au cours de ces deux jours.
    Les 3 et 4 février de 9h00 à 19h00 - Palais des Congrès de Paris - Porte Maillot

     

    (1) Le marché français est encore en pleine extension avec 115 noms de domaine pour 1000 habitants - toutes extensions confondues sur un marché global de 7,9 millions de noms de domaine. Par comparaison l’Allemagne pour le seul .de dispose de 181 noms de domaine pour 1000 habitants (Source DENIC).

    (2) Données au 30 septembre 2015.

     

    ]]>
    9457 * (AFNIC) Wed, 18 Nov 2015 14:00:00 +0100
    <![CDATA[Le 7 avril 2015 : Ouverture du « .alsace », un point pour tous !]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/8952/show/le-7-avril-2015-ouverture-du-alsace-un-point-pour-tous-2.html Logo de la Région Alsace   Logo Afnic Logo Point Alsace

     

    La Région Alsace est l’une des rares collectivités françaises (aux côtés de la Région Bretagne, de la Corse et de la ville de Paris) à développer son propre nom de domaine sur Internet. Le « .alsace » a comme objectif de rendre la région plus visible à un niveau international, de dynamiser l’économie numérique alsacienne et de porter l’image de l’Alsace sur Internet.

    Désormais, le « .alsace » est ouvert à tous, personne morale comme particulier, sur le mode d’enregistrement « premier arrivé, premier servi ».  Il est ainsi maintenant possible d’acquérir un nom de domaine www.mondomaine.alsace et de créer des adresses électroniques de type moi@mondomaine.alsace.

    Le « .alsace » permet aux acteurs alsaciens d’affirmer leur présence et leur identité sur Internet et d’en exploiter toutes les potentialités en ayant ainsi l’opportunité de mieux communiquer.

    Envie de « faire un point » ? Comment réserver son « .alsace » ?

    L’achat d’un « .alsace » se fait auprès des bureaux d’enregistrement (registrars) accrédités « .alsace » dont la liste se trouve sur www.mondomaine.alsace ou bien auprès de votre revendeur habituel.

    Toutes les informations : www.mondomaine.alsace

    Un « .alsace » pour partager les valeurs de l’Alsace

    Dans la continuité de la marque « imaginalsace », la Région poursuit ainsi son ambition de renforcer l’attractivité de l’Alsace en offrant à tous les possibilités de se doter d’une identité numérique grâce à l’extension Internet « .alsace ». Ce nouveau marqueur de communication, fédérateur d’un « territoire numérique alsacien », représente un vecteur important de développement, notamment pour les entreprises.

    La pertinence dans les moteurs de recherche des extensions géographiques comme le « .alsace » facilitera la recherche des produits, des savoir-faire et des services proposés en Alsace. Au-delà d’une visibilité renforcée sur Internet, le « .alsace » ouvre un nouvel espace de développement à l’économie, à la culture et aux initiatives individuelles alsaciennes. Il accentue l’identité alsacienne et contribue à son rayonnement.

    À cette occasion, le site Internet de la Région Alsace est devenu www.region.alsace (anciennement www.region-alsace.eu).

    Un point ouvert à tous

    Le lancement du « .alsace » a démarré le 19 janvier 2015 avec une période d’enregistrement prioritaire réservée aux marques, entreprises, collectivités et associations. A l’issue de cette première phase,  560 noms de domaine ont été créés.

    Jean-Marie ZOELLÉ, Maire de Saint-Louis : « Enregistrer ces noms de domaine était cohérent par rapport à notre stratégie de communication qui s’inscrit dans une démarche dynamique de plus en plus orientée vers le web. Le « .alsace » nous permet aussi d'affirmer l’intérêt porté à notre appartenance à l'Alsace ». La ville a enregistré 6 noms de domaine, dont festival-theatra.alsace foirelivre.alsace ou ville-saint-louis.alsace.

    Des entreprises de toutes tailles ont enregistré leur nom, comme Meteor, Booa ou Fortwenger, ou des noms génériques comme maison-bois.alsace, asperges.alsace ou locationdechapiteaux.alsace.

    Réactions

    Philippe RICHERT, Président du Conseil Régional d’Alsace, Ancien Ministre :
    « Le « .alsace »  est une nouvelle occasion de renforcer l’attractivité de l’Alsace en mettant en avant ses valeurs, son savoir-faire, la qualité de ses produits, son patrimoine... L’intérêt du public pour le « .alsace » est manifeste puisqu’à l’issue de la phase de lancement, achevée le 20 mars, ce sont 560 noms de domaine qui ont été enregistrés. ».

    Mathieu WEILL, directeur général de l’Afnic, opérateur technique du « .alsace » : 

    « Le « .alsace » concrétise deux valeurs chères à l’Alsace : la création de liens et la citoyenneté du monde. L’Afnic est ravie de participer à ce projet collectif et de mettre l’expérience et les compétences de ses équipes au service de ces valeurs. »


    À propos du Conseil Régional d’Alsace

    La Région Alsace agit chaque jour pour répondre aux besoins de ses habitants. Présidé par Philippe Richert, le Conseil Régional d’Alsace compte 47 conseillers, élus pour 6 ans au suffrage universel. Ensemble, ils votent une fois par an le budget qui déterminera les grands axes de la politique régionale. En 2015, le budget primitif s’élève à 765 M€, dont 235 M€ pour le transport et 300 M€ pour la formation et l’apprentissage, les deux principales missions de la Région. Chef de file pour le développement économique, la Région s’est dotée d’outils qui viennent développer son attractivité, comme la Marque Alsace ou le « .alsace ».

    www.region.alsace

    À propos de l’Afnic

    L'Afnic est le registre des noms de domaine .fr (France), .re (Île de la Réunion), .yt (Mayotte), .wf (Wallis et Futuna), .tf (Terres Australes et Antarctiques) et .pm (Saint-Pierre et Miquelon).

    L'Afnic se positionne également comme fournisseur de solutions techniques et de services de registre, elle accompagne notamment 17 projets de nouveaux gTLD auprès de l'ICANN dont le .alsace, le .paris et le .bzh.

    Opérateur technique du registre .alsace, l’Afnic assure notamment la gestion de la plateforme technique, en lien avec les bureaux d’enregistrement à l’échelle mondiale, ainsi que la mise en place et la gestion de l’infrastructure technique, selon les normes définies par l’ICANN.

    L'Afnic - Association Française pour le Nommage Internet en Coopération - est composée d'acteurs publics et privés : représentants des pouvoirs publics, utilisateurs et prestataires de services Internet (bureaux d'enregistrement). Elle est à but non lucratif.

    www.afnic.fr

    Contacts Presse

    • Gaëlle Tortil, Directrice-adjointe de la Communication - Relations Presse
      Tél : 03 88 15 69 84 / 06 78 79 93 36 - gaelle.tortil@region-alsace.eu
    • Patricia Sergent, responsable relations presse
      Tél. : 01 39 30 83 25 / 06 30 43 19 24 - presse@afnic.fr

     

    ]]>
    8952 * (AFNIC) Tue, 07 Apr 2015 15:00:00 +0200
    <![CDATA[Noms de domaine courts en .fr : deuxième phase, ouverture à tous le 16/02/2015]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/8755/show/noms-de-domaine-courts-en-fr-deuxieme-phase-ouverture-a-tous-le-16-02-2015-2.html

    Depuis le 9 décembre 2014, l’Afnic rend possible l’enregistrement de noms de domaine en .fr composés seulement d’un ou deux caractère(s).

     

    La première phase d’ouverture de ces nouveaux noms de domaine courts, dite phase de « sunrise », s’est ouverte le 9 décembre et terminée le 9 février 2015. Durant cette première période d’enregistrement, seuls les titulaires de droit ont pu demander l’enregistrement de noms de domaine courts en .fr. 111 noms de domaine courts ont été enregistrés pendant cette phase.

     

    Le 16 février 2015 s’ouvre une nouvelle période pendant laquelle toute personne intéressée peut enregistrer un nom court en .fr encore disponible et dont la liste est disponible ci-dessous. Lors de cette deuxième phase de « landrush », une tarification dégressive est appliquée en fonction des semaines du calendrier (modalités précisées dans les règles d’enregistrement). Cette tarification, élevée les trois premières semaines (elle commence à 15 000 euros le nom de domaine et se termine la quatrième semaine à 100 euros) a pour but d’éviter que la valeur (importante) des noms de domaines en 1 et 2 caractères ne soit immédiatement privatisée par des revendeurs. Sachant qu'un nom de domaine est un actif immatériel d'une entreprise, son coût d'acquisition à des niveaux en phase avec le marché est un investissement pérenne eu égard aux tarifications publicitaires.

     

    Enfin, à compter du 17 mars 2015, chacun pourra se positionner sur les noms de domaine encore disponibles au tarif en vigueur pour l'ensemble des .fr.

    Des bénéfices au service de la réduction des inégalités numériques en France

    Les bénéfices générés lors de cette ouverture seront versés, comme l'ensemble de ceux issus de la gestion du .fr, au profit de la future Fondation Afnic pour la solidarité numérique, qui a pour objet de soutenir des actions de solidarité de terrain utilisant le numérique pour améliorer le lien social et renforcer l’égalité des chances.

    La phase de "Landrush"

    Du 16 février 2015 15h00 (UTC+1, heure de Paris) au 17 mars 2015 14h59 (UTC+1, heure de Paris)

    Période pendant laquelle toute personne intéressée peut demander l’enregistrement d’un nom de domaine en 1&2 caractères, sous réserve qu’il n’ait pas été enregistré lors de la phase de Sunrise.  

    Lors de cette phase, l’Afnic appliquera une tarification dégressive.

    L’ouverture générale

    Le 17 mars 2015 15h00 (UTC+1, heure de Paris)

    Ouverture à tous des enregistrements des noms de domaine en 1&2 caractères qui n’ont pas été enregistrés lors des phases de Sunrise et de Landrush.

     

     

     

    ]]>
    8755 * (AFNIC) Tue, 10 Feb 2015 14:00:00 +0100
    <![CDATA[L’Afnic et .SE publient Zonemaster, logiciel pour améliorer la résilience du Net]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/8731/show/l-afnic-et-se-publient-zonemaster-logiciel-pour-ameliorer-la-resilience-du-net.html Après un an d’une collaboration réussie entre l’Afnic et le .SE, un  nouvel outil de vérification DNS (Domain Name System), appelé Zonemaster, est mis à disposition aujourd’hui.
    Successeur des renommés ZoneCheck et DNSCheck, respectivement créés par l’Afnic et par .SE, Zonemaster a tout pour devenir l’instrument de référence mondial de vérification DNS.

     

    Le DNS est un élément essentiel d’infrastructure pour toute communication sur Internet. Un contrôle régulier de la qualité technique des noms de domaine est donc primordial pour assurer la résilience1 du réseau au niveau global.

     

    Zonemaster by .SE and Afnic (Logo)

     

    Disponible en logiciel libre, Zonemaster peut être utilisé via une interface web http://www.zonemaster.net/ ou en environnement local en ligne de commande ou au travers d’une interface graphique après téléchargement de ses composants sur https://github.com/dotse/zonemaster et leur installation sur une machine Unix.
    Le service est disponible en anglais, en français et en suédois.

     

    Zonemaster permet de vérifier la configuration des serveurs et des zones DNS à partir d’une batterie de tests s’appuyant sur les standards et les bonnes pratiques Internet. En particulier, Zonemaster détecte, sur une zone donnée, les problèmes potentiels relatifs à de mauvaises configurations ou à des mécanismes de sécurité (tels que DNSSEC). Zonemaster permet ainsi d’éviter toute dégradation ou inaccessibilité de services Internet dont les paramètres sont publiés dans cette zone DNS.

    Témoignages

    • Pour Mathieu WEILL, directeur général de l’Afnic : 
      « Nous sommes heureux de mettre à disposition de la communauté Internet Zonemaster, un outil de vérification DNS. Nous espérons que la communauté DNS en tirera le meilleur parti afin de contribuer à renforcer la sécurité et la résilience des infrastructures Internet. »
    •  Pour Danny AERTS, directeur général de .SE : 
      « Grâce à nos connaissances capitalisées et à l’effort remarquable d’une équipe projet conjointe expérimentée de .SE et de l’Afnic, notre collaboration nous a permis de créer un logiciel d’une bien meilleure qualité et dans des délais aussi courts que possible. »

     

    (1) Résilience : capacité d’un système ou d’un réseau à continuer à fonctionner en cas de panne.

     

    À propos de .SE

    .SE (The Internet Infrastructure Foundation) est une association indépendante qui assure la promotion et le développement d’Internet en Suède.

    .SE est le gestionnaire du domaine national de premier niveau suédois .se. L’association gère l’enregistrement des noms de domaine ainsi que la gestion administrative et la maintenance technique du registre de .se.

    Les bénéfices générés par l’enregistrement des noms de domaine permettent de soutenir financièrement des projets, à l’initiative de .SE ou d’autres organisations, contribuant au développement d’Internet en Suède.

     

     

    ]]>
    8731 * (AFNIC) Tue, 03 Feb 2015 14:00:00 +0100
    <![CDATA[Ouverture du .paris et du .bzh : un succès aussi pour l’Afnic]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/8565/show/ouverture-du-paris-et-du-bzh-un-succes-aussi-pour-l-afnic.html 12 000 .paris

    Le projet .paris a débuté en 2008 et a reçu la validation de l’ICANN en 2013. Après une ouverture aux 100 premiers ambassadeurs le 4 juin 2014 et une période d’enregistrement réservée aux détenteurs de droits du 9 septembre au 11 novembre 2014, le .paris est désormais entrée dans  une nouvelle phase.

    Le 2 décembre 2014, les noms de domaine en .paris sont devenus accessibles au grand public. 12 000 noms avec cette nouvelle adresse numérique pour la capitale française ont d’ores et déjà été réservés, dont près de 6 000 la première journée de lancement.

     

    JL Missika et Mathieu Weill, Afnic, pour le lancement du .paris

    De gauche à droite : Jean-Louis MISSIKA, adjoint à la Mairie de Paris et Mathieu WEILL, DG de l'Afnic lors de la cérémonie de lancement du .paris le 2 déc. 2014

    .bzh, un succès populaire

    Deux jours plus tard, le 4 décembre 2014, le .bzh s’est également ouvert à tous. Le lancement de cette nouvelle extension Internet, dédiée aux Bretons-nes et amoureux-ses de la Bretagne, vient couronner un projet initié il y a dix ans. Réunissant les acteurs impliqués dans le dossier depuis 2004 et bénéficiant du soutien de la Région Bretagne, l’association www.bzh, porteuse du projet d’extension, avait reçu en mai 2013 l’accord de l’ICANN pour la création de cette nouvelle identité numérique.

    Quatre jours après l’ouverture générale, près de 3 000 noms de domaine en .bzh ont déjà été enregistrés par des entreprises, associations, collectivités et particuliers qui assurent une visibilité mondiale à la Bretagne et à ses acteurs à travers leur nouveau point commun, l'extension Internet .bzh.

    Ouverture à tous du .bzh le 4 décembre 2014

    De gauche à droite : Matthieu CRÉDOU, directeur marketing de l'Afnic, David LESVENAN, Président de www.bzh, Jean-Michel LE BOULANGER, vice-président de la Région Bretagne, chargé de la culture et des pratiques culturelles.

     

    Ces chiffres croissants confirment l’engouement des Français pour les nouveaux domaines Internet (gTLD) qui apportent de nouveaux espaces d’expression ciblés et répondant aux besoins d’appartenance, en faveur de la solidarité numérique.

    Qualité, expertise et fiabilité

    La semaine a donc été intense pour l’Afnic, le partenaire opérationnel choisie par la Mairie de Paris et par l’Association www.bzh pour gérer ces nouvelles extensions Internet.

    Grâce à son expérience, l’Afnic propose en effet son expertise et des services adaptés à la demande de chacun de ses partenaires. En tant qu’opérateur technique de registre, l’Afnic assure notamment la mise en place et la gestion de l’infrastructure technique, selon les normes définies par l’ICANN, ainsi que la communication avec les bureaux d’enregistrement à l’échelle mondiale.

    Partenaire depuis 2009 de la Mairie de Paris et depuis 2011 de .bzh, l’Afnic s’est impliquée depuis plusieurs années pour la réussite de ces deux nouveaux territoires numériques. Le succès de ces lancements est le reflet de ces collaborations étroites sur plusieurs années.

    Outre le .paris et le .bzh, l’Afnic accompagne depuis cinq ans le déploiement de 15 autres nouveaux registres de nouvelles extensions Internet dont .alsace, .corsica ou encore .ovh, .sncf et .leclerc.

    L’Association à but non lucratif, office d'enregistrement du .fr, gère également les extensions ultramarines .re (Ile de la Réunion), .pm (Saint-Pierre et Miquelon), .tf (Terres australes et antarctiques Françaises), .wf (Wallis et Futuna), .yt (Mayotte). Au total, ces 23 extensions représentent un portefeuille de plus de 2,8 millions de noms de domaine et font de l’Afnic le premier opérateur en France des services de registre sur Internet.

    Les prochaines ouvertures sont prévues en 2015, le .alsace ouvrant les festivités en janvier.

    Témoignages

    • Jean-Louis MISSIKA, adjoint à la Maire de Paris, chargé de toutes les questions relatives à l'urbanisme, l'architecture, aux projets du Grand Paris, au développement économique et à l'attractivité :
      « L'expertise technique et la motivation de l'équipe AFNIC ont été des facteurs de succès dans la longue gestion de projet du .paris, y compris lors de nos négociations avec l'ICANN, le régulateur mondial des noms de domaine. »
    • David LESVENAN, Président de l’Association www.bzh :
      “Nous sommes ravis aujourd'hui de pouvoir offrir aux Bretons-ne-s, à tous les amoureux-ses de la Bretagne un nouveau territoire d'expression numérique pour exprimer leur attachement à notre région. Cette belle aventure est le fruit d'un travail collectif  auquel l'Afnic a pu apporter l'expertise et la disponibilité de ses équipes depuis 2011.”



    ]]>
    8565 * (AFNIC) Thu, 11 Dec 2014 11:00:00 +0100
    <![CDATA[.bzh : ouverture générale le 4 décembre 2014]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/8548/show/bzh-ouverture-generale-le-4-decembre-2014.html Logo du .bzhLogo de la Région BretagneLogo de l'Afnic


    Depuis le 4 septembre 2014, des phases d’enregistrement prioritaires avaient été réservées aux entreprises, collectivités et associations.              


    Ce jeudi 4 décembre 2014, le .bzh, première extension régionale française, devient accessible aux particuliers. Après l'activation des premières adresses dont celles de l'association www.bzh (www.pik.bzh), de la Région Bretagne (www.region.bzh et www.rannvro.bzh et prochainement Bretagne.bzh et breizh.bzh) et de celles de grandes entreprises du territoire comme Produit en Bretagne, le Crédit Agricole, Inter Pôle ou encore Armor Lux, la possibilité est maintenant ouverte à tous de mettre le web aux couleurs de la Bretagne.

    Plus d’un millier de réservations

    Durant les deux phases prioritaires, plus d’un millier d’entreprises, collectivités et associations ont réservé des noms de domaine en .bzh. Ce chiffre place le .bzh comme l’une des nouvelles extensions internet les plus populaires et renforce l’idée du succès attendu.

    L’extension Internet de la Bretagne

    L’extension internet .bzh s’adresse à l’ensemble des Bretons-nes et aux amoureux de la Bretagne. Il est désormais possible d’utiliser le .bzh pour son site internet professionnel, son blog personnel ou tout simplement pour se créer une adresse e-mail personnalisée (prenom@nom.bzh). L’extension s’adresse en effet autant aux professionnels, aux associations qu’aux particuliers. À quelques jours de Noël, il peut être une idée cadeau à retenir…

    Un nouvel outil pour les acteurs régionaux

    Le .bzh permet aux acteurs régionaux d’être plus facilement identifiables sur Internet. En utilisant cette extension géographique, les sites en .bzh gagneront en visibilité et ressortiront en priorité dans les requêtes liées à la Bretagne. Enfin, le .bzh est un indicateur pour les internautes sur l’implantation des entreprises et la possibilité, pour les consommateurs, de les privilégier pour participer au développement économique et culturel de la Région.

    Porter l’image d’une Bretagne innovante et ouverte sur le monde

    Donnant une visibilité aux activités économiques, sociales, culturelles liées à la Bretagne, le .bzh permet de mettre en avant l’appartenance à une région innovante, ouverte, qui se crée une place sur l’Internet mondial en disposant de sa propre extension aux côtés de 65 autres territoires à travers le monde (Paris, Londres, New-York, Bavière, Ruhr, Tokyo, Québec…).

    Comment réserver son .bzh ?

    Pour réserver son nom de domaine, il faut se rapprocher d’un bureau d’enregistrement accrédité (liste disponible sur www.pik.bzh/achetervotrebzh).

    L’association www.bzh ne pouvant pas commercialiser directement les noms de domaine en « .bzh », il est nécessaire de passer par ces revendeurs agréés par l’ICANN pour obtenir son nom en .bzh.

    De son côté, l’association www.bzh se charge de vendre chaque nom de domaine aux bureaux d’enregistrement au prix de 35€ HT pour une durée d’un an auquel vient s’ajouter la marge du bureau choisi, qui varie en fonction des services complémentaires proposés (hébergement, service de messagerie…).

    Réactions

    Pierrick Massiot, Président du Conseil régional de Bretagne :                
    "Après les entreprises et les associations, je me réjouis que les citoyens puissent, d'ici la fin de l'année, réserver leur nom de domaine en .bzh. Je suis convaincu que les Bretonnes et Bretons vont suivre ce mouvement, affirmant ainsi, par le biais de ce « Gwen ha du numérique », leur attachement à leur région. La Bretagne numérique a son nom désormais, c'est le .bzh !

    Je me félicite aussi de voir que ce projet collectif, soutenu par la Région depuis 2006, ait pu aboutir, à force de travail et persévérance. Grâce à cette mobilisation, la Bretagne est aujourd'hui la première région française dotée d'une extension Internet, par définition ouverte sur le monde. Il nous appartient désormais de la faire vivre et de l'enrichir".

    David Lesvenan, Président de l’association www.bzh :  

    “Le .bzh est désormais une réalité, dix ans après le lancement du projet. S’ouvre maintenant la construction passionnante d’un nouveau territoire numérique ouvert à tous. La Bretagne est notre point commun : comme les autocollants collés à l'arrière des voitures, affichons désormais sur le web cette identité partagée !”

    Mathieu Weill, Directeur général de l’Afnic :

    “Le 4 décembre, la Bretagne s’agrandit ! C’est en effet un nouveau territoire numérique qui est désormais ouvert à tous les amoureux de la Bretagne à l’issue du travail aussi acharné qu’enthousiaste de nos deux associations, l’association www.bzh et l’Afnic. Toutes nos équipes sont très fières d’avoir apporté leur pierre à l’édification de cette Bretagne dont l’ouverture et la tradition d’accueil se conjuguent désormais aussi sur Internet.”

    Au sujet de

    L’association www.bzh est le registre de l’extension internet bretonne .bzh. À ce titre, par délégation de l’ICANN, organisme mondial de régulation d’Internet, elle assure la gestion de ce territoire numérique dédié à la Bretagne. 

    Soutenue notamment par la Région Bretagne, l’extension .bzh s’appuie sur le savoir-faire de son partenaire technique, l’Afnic, gestionnaire du .fr, pour assurer un service de qualité aux bureaux d’enregistrement qui commercialisent le .bzh et aux entreprises, collectivités, associations, et particuliers qui enregistrent leur nom en .bzh.

    L’objectif de l’association, à but non lucratif, est d’assurer son équilibre économique et de pouvoir, à terme, réinvestir ses bénéfices dans le développement de la communauté numérique bretonne, tout en étant attentive à conserver des prix attractifs pour le plus grand nombre.

    www.pik.bzh

     

    La Région Bretagne soutient de manière active et volontariste le projet d’extension .bzh depuis son vœu unanime adopté en 2006 : étude de faisabilité et invitation à l’événement Breizh Touch à Paris, en 2007, soutien à la structuration des acteurs en association en 2008, financement du dossier de candidature déposé auprès de l’ICANN en 2012, avance remboursable de 250 000 € versée en avril 2014...

    www.region.bzh

     

    L'Afnic est en charge, depuis 1998, de la gestion des extensions françaises de l’Internet (.fr, .re, .yt, .wf, .tf et .pm),  avec notamment plus de 2,8 millions de noms de domaines en .fr. L’extension .bzh s’appuie sur son savoir-faire pour assurer un service de qualité. Dans le cadre du programme des nouvelles extensions, 17 clients -dont les extensions géographiques françaises- ont choisi de lui faire confiance pour être accompagnés dans leur projet auprès de l’ICANN.

    Opérateur technique du registre .bzh, l’Afnic assure notamment la gestion de la plateforme technique, en lien avec les bureaux d’enregistrement à l’échelle mondiale, ainsi que la mise en place et la gestion de l’infrastructure technique, selon les normes définies par l’ICANN.

    www.afnic.fr

     

    Contacts presse :

     

     

    ]]>
    8548 * (AFNIC) Thu, 04 Dec 2014 14:00:00 +0100
    <![CDATA[L’Afnic consolide son offre conseil et expertise]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/8530/show/l-afnic-consolide-son-offre-conseil-et-expertise.html L’Afnic, le premier registre d’adresses Internet français, a acquis depuis plus de 15 ans une expérience unique en France dans la gestion des noms de domaine. L’Association, à but non lucratif, est l'office d'enregistrement désigné par l'État pour la gestion des noms de domaine en .fr. Elle gère également les extensions ultramarines .re (Ile de la Réunion), .pm (Saint-Pierre et Miquelon), .tf (Terres australes et antarctiques Françaises), .wf (Wallis et Futuna), .yt (Mayotte). Ces six extensions représentent un portefeuille de plus de 2,8 millions de noms de domaine et font de l’Afnic le premier opérateur en France des services de registre sur Internet.

     

    L'Afnic exerce ses missions dans le respect de l'intérêt général, en associant à ses décisions toutes les parties prenantes (scientifiques, pouvoirs publics, représentants des acteurs privés de l'Internet en France).

    Ses processus éprouvés dans la gestion de DNS et la sécurisation d’un large portefeuille de nom de domaine font également aujourd’hui leur preuve dans d’autres entreprises et organisations. L’Association accompagne en effet depuis 2011 le déploiement de 17 nouveaux registres de nouvelles extensions Internet dont le .paris et le .bzh ou encore le .sncf , le .ovh et le .leclerc.

     

    Dans cette continuité, l’Afnic enrichit à partir du 1er décembre 2014 son activité de conseil et d’expertise technique.

    Son offre comporte désormais deux volets, l’accompagnement à la mise en place et au déploiement de nouveaux registres d’une part et l’expertise technique dans le DNS et la gestion sécurisée de portefeuille de noms de domaine d’autre part.

     

    Offre Conseil et Expertise de l'Afnic

    Conseil

    Dans la première famille de prestations, les équipes de l’Afnic accompagnent une société, une marque ou une collectivité ayant la volonté de créer son extension Internet, dans toutes les phases de la mise en place d’un nouveau registre, depuis la réflexion amont jusqu’à la vie du registre après son lancement. L’accompagnement peut porter sur un seul de ces aspects ou sur l’ensemble du projet.

    Expertise

    La seconde famille de prestations s’appuie sur la maîtrise technique reconnue des ingénieurs de l’Afnic. Elle s’adresse aussi bien à des registres, des prestataires de services Internet qu’à des entreprises. Elle permet un accompagnement dans la mise en place ou l’amélioration d’une infrastructure opérationnelle et dans le déploiement des protocoles DNS, DNSSEC (DNS sécurisé) et IPv6.

     

     « L'Afnic a plus de 15 ans dexpérience dans lInternet et les noms de domaine. Nous mettons cette expérience au service des entreprises et des collectivités conformément à notre mission qui consiste à aider les acteurs français à jouer sur Internet un rôle de premier plan », déclare Mathieu Weill, directeur général de l’Afnic.

     

    •  Plus d’informations sur l’offre Conseil et Expertise de l’Afnic : conseil.afnic.fr

     

     

    ]]>
    8530 * (AFNIC) Mon, 01 Dec 2014 11:00:00 +0100
    <![CDATA[Bienvenue à l'Afnic, Madame la Ministre !]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/8495/show/bienvenue-a-l-afnic-madame-la-ministre-7.html L’Afnic, le gestionnaire des adresses Internet en .fr, a fêté le 6 novembre son installation dans ses nouveaux bureaux de Montigny-le-Bretonneux, dans l’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines.

    Après 13 années passées au 2 rue Stephenson, l’Association a déménagé depuis le 31 mars et dispose de nouveaux locaux situés au …1 rue Stephenson. Une courte distance mais un changement de taille qui permet de répondre à la réussite du .fr (de 300 000 .fr en 2001 à près de 3 millions aujourd’hui) et au nombre grandissant de salariés (de 35 en 2001 à 80 cette année). Les nouveaux locaux illustrent également l’engagement de l’Afnic dans une démarche de développement durable.

    Un espace de réflexion et de partage

    Mathieu Weill, directeur général, a réaffirmé la pertinence du modèle associatif et multipartite de l’Afnic ainsi que sa mission d’intérêt général, dans l’ouverture et la transparence : « Dès sa création, nous avons voulu que ce lieu soit non seulement un espace de travail mais aussi un espace de réflexion et de partage avec l’ensemble de nos partenaires. »


    Mathieu Weill, directeur général de l'Afnic

    Mathieu WEILL, Directeur général de l'Afnic


    La cérémonie d’inauguration s’est déroulée en présence de la secrétaire d’État chargée du numérique, Axelle Lemaire et du Dr. Steve Crocker, pionnier de l’Internet et actuel Président de l’ICANN, l’organisation en charge des noms de domaine au niveau mondial. Tous deux ont salué le travail de l’Afnic et sa contribution sur la scène de la gouvernance mondiale de l’Internet.

     

    La gouvernance de l'Internet

    Axelle Lemaire inaugure l'Afnic

    Axelle LEMAIRE - Secrétaire d’État chargée du numérique


    Axelle Lemaire a indiqué que cette « gouvernance de l’Internet était devenue ou redevenue un enjeu politique au sens noble du terme » et que l’on était arrivé « à un moment historique de l’Internet, l’âge de la multitude ». Pour la secrétaire d’État chargée du numérique, « il est hors de question que l’Europe reste en dehors de ce débat et ne fasse pas entendre sa voix ».

     

    En présence du préfet des Yvelines, les festivités ont également réuni Michel Laugier, Maire de Montigny-le-Bretonneux et Président de la communauté d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines ainsi que son premier vice-président, Jean-Michel Fourgous. Patrice Martin-Lalande, député et co-président du Groupe d’études « internet et société numérique » est également venu saluer l’Afnic et ses membres, tout comme  les 80 invités issus de l’écosystème français du numérique.

     

    Axelle Lemaire inaugure l'Afnic avec Mathieu Weill, Emmanuel Sartorius et Steve Crocker de l'ICANN De gauche à droite : Mathieu WEILL, DG de l'Afnic - Dr. Steve CROCKER, Président de l'ICANN - Axelle LEMAIRE, secrétaire d'État au numérique - Emmanuel SARTORIUS, Président de l'Afnic

     

     Reportage d'Yvelines Première - Grand angle -  07/11/2014

     

    Reportage de TV Fil 78 - Fil Eco- 13/11/2014

     

    Solidarités numériques

    L’inauguration a été précédée d’un autre moment fort, une table-ronde sur le thème « Solidarités numériques ». Animée par le journaliste Pascal Samama, elle a donné une tribune à des intervenants de qualité, passionnés et passionnants : l’universitaire engagé Jean Pouly ainsi que Dominique Burger de Braillenet, Benoît Genuini de Passerelles Numériques et Audrey-Jane Baldy d’Emmaüs Connect.

     

    Hashtag Table-ronde Solidarités Numériques - Afnic

    Pour en savoir plus

     

    ]]>
    8495 * (AFNIC) Wed, 12 Nov 2014 15:00:00 +0100
    <![CDATA[Réussir-en.fr : le .fr dynamise la France numérique]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/8324/show/reussir-en-fr-le-fr-dynamise-la-france-numerique-3.html Logo de la campagne .fr (2014)

     

    Déclinée sur Internet à partir du 29 septembre, sur un ton décalé, ludique, la campagne a pour mission de promouvoir le .fr auprès des jeunes (15-25 ans) et des entrepreneurs : start-up, TPE, PME, auto-entrepreneurs, artisans, commerçants et de les aider à faire décoller leur projet.

    Le .fr, marque de confiance de la France numérique

    Véritable marque de confiance, le .fr bénéficie d'atouts séduisants :

    •  86 % des Français font confiance au .fr (étude 2012 - TNS Sofres) ;
    • la communauté des utilisateurs du .fr : plus de 2,8 millions de noms de domaine, réunissant les Internautes autour d’une signature qui met en avant la proximité et symbolise la réussite et l’innovation ;
    • facilité d'usage à prix attractif : en 3 clics, l’internaute peut disposer de son nom de domaine .fr pour quelques euros par an ;
    • sécurité et confiance : le .fr est respectueux des données personnelles des titulaires de noms de domaine et de la propriété intellectuelle.

    Ils réussissent en .fr

    Automne 2014 : lancement du dispositif web du .fr, avec le site réussir-en.fr et de ses comptes Facebook, Twitter, LinkedIn et Youtube. Chaque visiteur du site y trouve des conseils pour choisir et réserver un nom de domaine pertinent en s’inspirant de témoignages d’entrepreneurs ("Quand on vend sur Internet, il y a un enjeu de confiance", pour Guillaume Gibault du Slip Français). L’internaute peut également participer à un concours mensuel des meilleurs sites en .fr et suivre le Mooc (e-réputation ; créer son site pour moins de 500€ ; etc.) dédié aux néophytes de l’Internet.

     

     

    Le .fr sera également présent sur le Salon des Micro-Entreprises de Paris, du 30 septembre au 2 octobre 2014 afin d’accompagner les visiteurs dans la mise en place de leur présence sur Internet.

    Le .fr aime les jeunes !

    Réussir leur CV sur Internet, avoir une adresse web qui leur ressemble, créer leur blog, ou démarrer leur start-up ? Les jeunes ont plein de projets ! Sur réussir-en.fr, ils peuvent profiter des conseils prodigués par le .fr et des cours gratuits qui leur sont dédiés (identité numérique et réseaux sociaux ; comment créer son blog, etc.).

    À propos du .fr

    Riche des atouts de la France, le .fr est une extension majeure avec ses 2 800 000 noms de domaine. Bénéficiant d'une infrastructure fiable, le .fr est la marque de confiance de la France numérique, celle qui réussit : réussir-en.fr

     

    Le .fr connaît un essor régulier : + 8 % de part de marché entre 2007 et 2013

    Nombre de .fr de 2007 à 2013

     

    De prochaines innovations sont attendues avant la fin de l’année 2014 telle que la possibilité d’enregistrer un nom de domaine .fr en 1 ou 2 caractère(s).

    À propos de l’Afnic

    Pour Mathieu Weill, directeur général de l'Afnic : "Cette campagne est sans précédent, car c'est la mobilisation de toute une communauté d'acteurs au service de l’identité numérique des jeunes et du développement économique des entrepreneurs. Pour la première fois, l'Afnic coordonne les efforts de promotion du .fr de près de 20 bureaux d’enregistrement et met à la disposition de l’ensemble de son réseau les moyens de communication de l'Association."

    L'Association Française pour le Nommage Internet en Coopération, à but non lucratif, a pour mission de contribuer au développement de l'Internet en France. Par ses efforts de promotion des noms de domaine en .fr entrepris depuis plusieurs années, elle entend accompagner le développement des usages numériques en France.

    L’Afnic choisit d’affirmer les atouts du .fr en tant qu’identifiant numérique de premier plan. En effet, développer le nombre de .fr, c'est aussi réaffirmer l’engagement de l’Afnic auprès de la communauté Internet française en contribuant, au travers de sa réussite économique, à un espace numérique innovant et ouvert à tous.  La campagne "Réussir en .fr" a pour ambition de soutenir les initiatives entrepreneuriales qui font les belles réussites françaises, mais aussi contribuer à l’appropriation par la jeunesse de son identité numérique.

     

    Espace presse (communiqué, iconographie, kit média) : réussir-en.fr/presse

    Service de Presse de la campagne réussir en .fr : France Miremont / presse@reussir-en.fr / +33 (0) 6 11 45 09 38

    Service de Presse Afnic : Patricia Sergent / presse@afnic.fr / +33 (0) 1 39 30 83 25

     

     

    ]]>
    8324 * (AFNIC) Thu, 25 Sep 2014 14:00:00 +0200
    <![CDATA[L'Observatoire de la résilience de l'Internet publie son rapport 2013]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/9515/show/l-observatoire-de-la-resilience-de-l-internet-publie-son-rapport-2013-4.html Le rapport de l’Observatoire de la résilience, rédigé par l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information avec la collaboration de l’Afnic, fournit chaque année une analyse de l’état de l’Internet français à travers une étude approfondie des protocoles BGP et DNS[1]. Ces deux protocoles sont à l’origine de la quasi-totalité des requêtes transitant sur Internet.

     

    Au regard des conclusions de l’étude, la situation de l’Internet français demeure satisfaisante. L’étude 2013 a mis en évidence qu’un AS[2] français qui possède deux fournisseurs pourra joindre le reste de l’Internet en cas de panne de n’importe quel autre AS. En ce qui concerne le DNS, la concentration des hébergeurs français est très forte, ce qui se reflète directement dans les résultats.

     

    Fort de ces résultats, l’Observatoire encourage les acteurs de l’Internet en France à s’approprier les bonnes pratiques admises pour BGP et DNS et émet les recommandations suivantes :

    • déployer IPv6 afin d’anticiper les problèmes opérationnels futurs et de faciliter la montée en compétences,
    • bien répartir les serveurs DNS faisant autorité afin d’améliorer la robustesse de l’infrastructure,
    • déployer le protocole sécurisé DNSSEC pour lutter contre les attaques par pollution de cache,
    • déclarer systématiquement les objets route, et les maintenir à jour, afin de faciliter la détection et le filtrage d’annonces BGP illégitimes,
    • utiliser la certification RPKI (Resource Public Key Infrastructure) et déclarer des ROA (Route Origin Authorizations),
    • appliquer les bonnes pratiques BGP[3] au niveau des interconnexions entre opérateurs.

    L’ANSSI encourage les acteurs de l’Internet à s’approprier ces recommandations pour les appliquer au mieux et au plus tôt.

     

     
    Rapport 2013 de l'Observatoire sur la résilience de l'Internet français - ANSSI - Afnic
     

    [1] BGP (Border Gateway Protocol) permet d’acheminer des données à l’aide d’annonces de routage. Le DNS (Domain Name System)  fournit, quant à lui, la correspondance entre un nom de domaine et une adresse IP.

    [2] Autonomous System, AS) est un réseau ou un ensemble de réseaux informatiques intégrés à Internet et gérés par une même entité (fournisseur d'accès, hébergeur, entreprise, administration).

    [3] Voir : http://www.ssi.gouv.fr/IMG/pdf/guide_configuration_BGP.pdf (ANSSI 2013).



    À propos de l'ANSSI : pour en savoir plus sur l'ANSSI et ses missions, rendez-vous sur www.ssi.gouv.fr
    Contact presse : +33 (0)1 71 75 84 04 – communication [at] ssi.gouv.fr

    À propos de l'Afnic : pour en savoir plus, rendez-vous sur www.afnic.fr
    Contact presse : +33 (0)1 39 30 83 25 – presse [at] afnic.fr

     

     

    ]]>
    9515 * (AFNIC) Mon, 22 Sep 2014 18:00:00 +0200
    <![CDATA[Le « .bzh » est lancé ! ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/8010/show/le-bzh-est-lance-2.html Logo de la Région BretagneLogo du .bzhLogo de l'Afnic


    Au terme de dix ans de travail, le « bzh » est désormais présent sur la toile. La Bretagne devient la première Région française à disposer de sa propre extension internet. L'association www.bzh, porteuse du projet, et le Conseil régional, qui l'a soutenue depuis toujours, ont présenté jeudi les différentes étapes de ce déploiement.

    Un projet de longue haleine lancé en 2004

    Après avoir construit le dossier de candidature, réuni les fonds nécessaires pour le soumettre à l’ICANN[1] et répondu à l’ensemble des conditions juridiques et techniques  exigées, l'association www.bzh a obtenu en mai 2013 l'accord de cet organisme international régulateur d’Internet pour le déploiement du « .bzh ». Mais il aura fallu attendre février 2014 pour que le projet se concrétise enfin, via la signature du contrat de registre entre l'ICANN et l'association présidée par David Lesvenan, chargée dorénavant d'assurer la fonction de registre gestionnaire de l’extension bretonne.

    Au terme de 4 mois de tests avec l'Afnic[2], destinés à valider la capacité de la plate forme technique du « .bzh » à s’insérer dans la racine mondiale de l’internet, les deux premières adresses ont été activées : celle de l’association, www.pik.bzh (« pik » signifie « point » en breton) et celle de la Région Bretagne, www.region.bzh.

    Les sites des partenaires pionniers pourront s'afficher durant l’été avec l'appui de l'Afnic. Suivra, en septembre, la commercialisation des noms de domaines en « .bzh ». La première phase sera réservée aux détenteurs de marques déposées à l'INPI, puis un deuxième temps, en novembre, sera dédié aux collectivités, associations et autres acteurs économiques régionaux.

    Pour Noël, disposer de son adresse mail en « .bzh »

    En décembre , le « .bzh » sera accessible à tous, y compris aux particuliers qui pourront acheter leur nom de domaine auprès des bureaux d’enregistrement agréés pour y héberger leur site web personnel, leur blog, ou l’utiliser tout simplement pour leur adresse e-mail. (prenom@nom.bzh, famille@nom.bzh…). Les ventes se feront sur le principe du premier arrivé, premier servi. Autre condition requise : il faudra justifier d'un lien, géographique ou culturel, avec la Bretagne. À ce jour, 30 000 pré enregistrements ont été recensés.

    Il est d’ores et déjà possible de manifester son intérêt pour un nom de domaine et d’être ainsi informé de l’ouverture des différentes phases de vente sur le site de l’association. Tous les Bretons-nes et amoureux de la Bretagne sont également invités à jouer pour tenter de gagner leur adresse e-mail en .bzh sur www.pik.bzh.

    Réactions

    David Lesvenan, président de l’association www.bzh, porteuse du projet : “C’est un moment extrêmement fort et le couronnement d’années d’efforts pour tous les membres de l’association qui portent bénévolement le projet depuis le départ. Nous tenons à remercier tous les soutiens individuels et collectifs qui nous ont permis de faire aboutir ce projet, et notamment la Région Bretagne qui nous a apporté son soutien constant. L’activation du .bzh dans la racine internet mondiale donne désormais aux acteurs régionaux, aux Breton-nes et plus généralement à tous les amoureux de la Bretagne, la possibilité de faire rayonner l’image d’un territoire, d’une culture inscrite dans la modernité en affichant leur site internet ou leur adresse email aux couleurs de la Bretagne. Les 30 000 pré enregistrements déjà connus nous font espérer un succès populaire immédiat.”

    Pierrick Massiot, président du Conseil régional de Bretagne : “La Bretagne est la première région française à bénéficier d’une extension internet et à affirmer une identité numérique ouverte, par définition, sur le monde. C’est aussi un symbole fort de notre capacité à nous mobiliser collectivement pour porter des dossiers innovants à l’échelle nationale et internationale. La Région Bretagne, engagée depuis longtemps dans ce projet, va désormais investir dans la construction de ce nouveau territoire numérique par l’activation de sites internet en .bzh”.

    Mathieu Weill, Directeur général de l’Afnic : « L’arrivée des premiers noms de domaine en .bzh concrétise un projet ambitieux auquel l’Afnic est heureuse de contribuer. Au travers de ce nouveau territoire numérique, c’est un champ d’expression, propice à l’innovation et à l’affirmation d’une culture et des richesses de son territoire qui se dessine pour les utilisateurs d’Internet. Les prochains mois seront pour l’ensemble des acteurs l’occasion de constater la ferveur des projets qui s’afficheront sous l’étendard du .bzh. »


    La Région Bretagne soutient le projet depuis 2006

     Le Conseil régional accompagne de manière active et volontariste le projet d'extension « .bzh » depuis le vœu unanime voté par l'assemblée en 2006. : étude de faisabilité en 2007, soutien à la structuration des acteurs en association en 2008, financement des frais de candidature (140 000 euros) déposé auprès de l'ICANN en 2012, dotations annuelles de fonctionnement à l'association et avance remboursable de 250 000 euros versée en avril 2013 pour permettre le démarrage effectif de l'extension en 2014.



    [1] ICANN, Internet Corporation for Assigned Names et Numbers, est l’autorité mondiale de régulation d’Internet, basée en Californie

    [2] L'Afnic (Association Française pour le Nommage Internet en Coopération) est gestionnaire national du « .fr » et partenaire technique de l’extension régionale bretonne.

     


    Contacts presse :

    Région Bretagne – Odile BRULEY ( 02.99.27.13.55 ou presse@region-bretagne.fr

    Association www.bzh  - Elodie CLOAREC - 06.18.28.58.53 ou presse@pointbzh.com

    Afnic – Séphanie PASQUET et Patricia SERGENT - 01 39 30 83 23 / 25 ou presse@afnic.fr

     

    ]]>
    8010 * (AFNIC) Thu, 26 Jun 2014 16:00:00 +0200
    <![CDATA[L’Afnic choisit ENTRECOM & DUFRESNE CORRIGAN SCARLETT pour promouvoir le .fr]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/7949/show/l-afnic-choisit-entrecom-dufresne-corrigan-scarlett-pour-promouvoir-le-fr.html  

     

    L’Afnic a choisi d’investir dans une nouvelle stratégie digitale, et une approche créative, décalée et positive. Le but est de faire du .fr une extension repère et attractive, en particulier auprès des jeunes  et des créateurs d’entreprises.

     

    Pour Julien Naillet, Directeur de la Communication de l’Afnic : « Les noms de domaine en .fr sont générateurs de confiance, car ils intègrent dans leur ADN des repères sémantique et géographique. Ils sont aussi un formidable moyen de promouvoir le savoir-faire hexagonal aussi bien auprès de nos compatriotes qu’à linternational. Aujourdhui, nous souhaitons proposer aux internautes une signature porteuse de sens, riche de son histoire et tournée vers les prochains défis de lInternet de demain. »

     

    Rendez-vous en septembre pour le lancement de la campagne.

     

    A propos de l'Afnic

    L'Afnic est le registre des noms de domaine .fr (France), .re (Île de la Réunion), .yt (Mayotte), .wf (Wallis et Futuna), .tf (Terres Australes et Antarctiques) et .pm (Saint-Pierre et Miquelon).

    L'Afnic se positionne également comme fournisseur de solutions techniques et de services de registre, elle accompagne notamment 17 projets de nouveaux gTLD auprès de l'ICANN dont le .paris et le .bzh. L'Afnic - Association Française pour le Nommage Internet en Coopération - est composée d'acteurs publics et privés : représentants des pouvoirs publics, utilisateurs et prestataires de services Internet (bureaux d'enregistrement). Elle est à but non lucratif.

     

    A propos d'ENTRECOM

    Agence de contenu experte en stratégies conversationnelles, Entrecom intervient sur deux sujets : l’engagement avec les publics et la transformation digitale. Ses principaux clients : INPI, Groupe BNP Paribas, HAS, J&J, Groupe Carrefour, Orange…


    A propos de DUFRESNE CORRIGAN SCARLETT

    Agence de communication globale et 100% indépendante, reconnue sur le marché pour son expertise en territoire de marque et en activations cross canal pour les marques : Groupe Andros (Bonne Maman, Mamie Nova, Andros), Groupe Heineken (Desperados, Affligem, Fisher), ACOOA, Mâtines, Groupe Bonduelle (Cassegrain), Midas, Groupe Hypromat (Elephant Bleu) Porsche, Laboratoires Juvamine (Juvamine, Urgo, Humex, Intimy), UNICID.  Membre du groupement de la Maison de la Communication.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ]]>
    7949 * (AFNIC) Tue, 10 Jun 2014 00:00:00 +0200
    <![CDATA[Dot Award 2014, social-bordeaux.fr, 3ème prix international du meilleur contenu]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/8146/show/dot-award-2014-social-bordeaux-fr-3eme-prix-international-du-meilleur-contenu-2.html  

    Cette quatrième édition du concours Dot Award  - ouvert à tout élève ou groupe d’élèves ayant créé son site Internet - a été marquée par la participation d’une centaine de candidats représentants la France, la Lituanie, le Salvador, le Portugal et les régions de langue catalane. Un jury international a primé les lauréats parmi les différents sites qui ont été sélectionnés à l’issue d’une première étape interne à chaque pays ou région participants. Trois prix ont ainsi été décernés dans chaque catégorie : Meilleur Contenu, Meilleur Design et Meilleure Utilisation des outils TIC. Un site français, www.social-bordeaux.fr remporte le troisième prix de la catégorie « Meilleur Contenu ». 

     

    3ème prix de la Catégorie « Meilleur Contenu » attribué  à www.social-bordeaux.fr



     

     

    C’est au site social-bordeaux.fr, créé et développé par six étudiants âgés de 20 à 26 ans, que le 3ème prix de la catégorie « Meilleur Contenu » a été décerné. Lancé en septembre 2013, ce site a vu le jour dans le cadre d’un projet scolaire, proposé par le Département Informatique de l’IUT de Bordeaux 1, dont l’objectif est la maîtrise des outils technologiques et la gestion de projets. Social-bordeaux.fr a ainsi pour vocation de recenser les différents comptes Twitter relatifs à la ville de Bordeaux, proposés par les internautes qui se sont enregistrés sur le site, et qui sont ensuite soumis à la validation des visiteurs de ce même site. Véritable outil collaboratif, ce site classe également ces sites par catégories : sorties, activités sportives,  vie économique, entreprises, technologies, cinéma, la mode ou emploi.

    Le choix du .fr, comme adresse Internet s’est imposé comme une évidence pour un site qui répertorie les comptes twitter d’une des plus grandes villes françaises.

     

    En savoir plus

     

    Découvrez tous les gagnants de la deuxième étape du concours Dot Award

    Découvrez les sites français sélectionnés pour la deuxième étape du concours

    ]]>
    8146 * (AFNIC) Mon, 19 May 2014 00:00:00 +0200
    <![CDATA[L'Afnic salue le succès de NETmundial]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/7848/show/l-afnic-salue-le-succes-de-netmundial.html

     

    Elle s'est conclue par l'adoption de la "déclaration multipartite de Sao Paulo".

    L'Afnic se félicite de cette issue positive de la conférence. Elle était représentée sur place par Mathieu Weill, directeur général, qui représentait la communauté technique dans le comité multipartite de haut niveau, comité chargé notamment d'approuver le document final.

     

    A l'issue de la conférence, Mathieu Weill déclarait : " NETmundial a permis de faire reconnaître, au niveau des discussions internationales sur la gouvernance de l'Internet, l'importance de sujets tels que la surveillance de masse des communications, la neutralité du net et le respect des droits de l'homme. Ces sujets sont déterminants pour l'avenir de l'Internet, tant du point de vue économique que citoyen."

     

    NETmundial a rassemblé environ 1200 délégués de près de 100 pays dans le monde, issus de gouvernements , de la société civile, d'entreprises, d'universitaires et de représentants de la communauté technique. Une trentaine de ministres avaient répondu à l'invitation de la présidente du Brésil, Mme Dilma Roussef.

     

    L'Afnic salue la qualité extraordinaire de l'accueil des organisateurs Brésiliens, la transparence des travaux et l'implication constructive de l'ensemble des parties prenantes impliquées.

     

    Elle rendra compte des débats de NETmundial lors d'un Comité de Concertation, ouvert à tous, consacré aux enjeux de la gouvernance de l'Internet le 26 mai prochain et tiendra la communauté informée des évolutions de ces débats dans les instances internationales auxquelles elle participe.

     

    En savoir plus sur NETmundial

    www.netmundial.br

     

    ]]>
    7848 * (AFNIC) Fri, 25 Apr 2014 00:00:00 +0200
    <![CDATA[Nouvelles extensions : les premiers clients Afnic sont dans la racine]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/7847/show/nouvelles-extensions-les-premiers-clients-afnic-sont-dans-la-racine-2.html Fruit d’un processus amorcé dès 2008 par les registres français de nouvelles extensions qui ont fait confiance à l'afnic, la délégation peut être considérée comme la naissance officielle d’une nouvelle extension sur Internet. Cette étape, opérée par l’IANA, se formalise par la déclaration du nouveau domaine de premier niveau sur les serveurs mondiaux de référence, après le passage de plusieurs tests techniques exigeants. Inscrites le 18 avril 2014, les .frogans et .paris sont désormais dans la racine et leurs activations sont le point de départ des nouvelles échéances de promotion et de commercialisation dans les mois à venir.

     

    Pour Mathieu Weill, Directeur général de l’Afnic :

    « Je voudrais tout d’abord remercier nos clients de la confiance qu’ils nous ont accordée dans la concrétisation de leurs projets d’innovation. Ces nouvelles extensions vont offrir aux utilisateurs de nouveaux modes d’expression et permettre l’émergence de nouveaux usages, signe de la pertinence des noms de domaine dans la construction d'une identité numérique fiable et pérenne. »


    Pour Amaury Grimbert, Président du Conseil d'administration de l'OP3FT :

    « L'OP3FT se réjouit d'avoir fait appel aux services de l'Afnic pour la mise en œuvre du gTLD .frogans. Le but du gTLD .frogans est de sécuriser le déploiement d'une nouvelle couche logicielle sur l'Internet : la couche Frogans. Cette couche constitue une étape nouvelle dans le développement de l'Internet : elle va permettre la publication des sites Frogans. La couche Frogans fonctionnera en parallèle des couches existantes que sont notamment le World Wide Web et l'E-mail. Nous sommes très heureux de pouvoir bénéficier de l'expertise technique et de l'expérience opérationnelle reconnues de l'Afnic sur l'Internet pour la réussite de ce grand projet né en France. »

     

    Pour Jean-Louis Missika, adjoint au maire de Paris en charge de l'urbanisme, de l'architecture, des projets du Grand Paris, du développement économique et de l’attractivité :

    « Depuis 2008, la Ville de Paris a élaboré avec ses partenaires Afnic et CORE le projet d’extension .paris, dans une démarche constructive et participative. Je suis très heureux que ce nouveau territoire numérique soit désormais une réalité technique et très bientôt une réalité d'usage, avec l'activation prochaine des 100 pionniers, puis l’ouverture au grand public dans les mois qui viennent. Ce projet permettra une nouvelle visibilité pour les acteurs parisiens, et le développement de nouveaux services numériques. »

     

    En savoir plus :

    .frogans : https://www.frogans.org

    .paris : http://mondomaine.paris.fr

     

    ]]>
    7847 * (AFNIC) Tue, 22 Apr 2014 16:00:00 +0200
    <![CDATA[Concours Dot Award 2014 : les meilleurs sites en .fr dévoilés]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/7790/show/concours-dot-award-2014-les-meilleurs-sites-en-fr-devoiles.html

     

    Ouvert à tout élève ou groupe d’élèves ayant créé son site Internet en .fr, le concours Dot Award 2014 est organisé par l’Afnic (l’Office d’enregistrement du .fr), en partenariat avec la FundatiópuntCat - l’Office d’enregistrement du .cat (Catalogne) - et certains homologues internationaux. L’objectif de ce concours : encourager les projets scolaires et éducatifs portant sur les sites web, impliquer les jeunes dans l’Internet en tant que producteurs et non simples consommateurs du web et développer aussi bien des contenus que des compétences techniques.

    L’usage de la programmation comme nouveau mode d’expression est une des particularités de ce cru 2014. Pour Mathieu Weill, Directeur général de l’Afnic :

    « Je voudrais d’abord féliciter tous les participants, qui nous ont montré un bel éventail de talents, et une grande maîtrise du Web. Et ensuite, les remercier d’avoir fait le choix du .fr pour leur projet. Toute l’Afnic souhaite bonne chance aux lauréats pour la suite de la compétition »

    • Catégorie Meilleur Design en .fr, 1er prix attribué à maximebchir.fr

    C’est au site maximebchir.fr que le 1er prix de la catégorie « Meilleur Design » a été attribué. Agé de 23 ans, Maxime B’chir est étudiant en 4ème année à l’Ecole Supérieur d’Art de Lorraine à Metz - option communication. Différentes passions artistiques l’animent dont les photomontages, le collage et la programmation, qu’il exerce simultanément sur son site Internet. Son premier site, créé il y a un an, trop chargé, trop lourd, ne le satisfait pas. Il choisit alors de le réactualiser, avec un style plus épuré, plus minimaliste, utilisant une nouvelle charte graphique et de nouveaux processus de programmation : il privilégie alors le .fr pour informer les visiteurs de son site de sa localisation géographique. Et pour évaluer son niveau en matière de programmation - après ses études, il souhaite s'orienter vers un métier en lien avec la programmation à l’instar d’une carrière de Webdesigner - il choisit de participer au concours « Dot Award ». 

    2ème prix de la catégorie Meilleur Design attribué  à http://sio.lvv.trenaud.free.fr/projet_html/

    • Catégorie  Meilleurs TICS en .fr, 1er prix attribué à www.algooo.fr

    C’est au site algooo.fr que le 1er prix de la catégorie « Meilleurs Tics » a été décerné. Créé et développé entre autres par Iliyas Jorio, 22 ans, ce site a vu le jour dans le cadre d’un projet tutoré de deuxième année de DUT informatique à l’IUT Nancy-Charlemagne (Université de Lorraine). Destiné aux élèves de première année, bien souvent néophytes en matière de  programmation, la vocation de ce site est de tester en ligne les cours d’algorithmes dispensés pendant les cours magistraux. A vocation pédagogique, algooo.fr est donc un véritable compilateur de langage algorithmique. Et c’est pour mieux faire connaître ce site, encore embryonnaire, auprès des écoles et des institutions françaises qu’Iliyas Jorio a choisi de participer au concours « Dot Award ».  Le choix du .fr, comme adresse Internet, s’inscrit dans cette démarche puisque ces instances éducatives sont réparties sur tout le territoire français.

    2ème prix de la Catégorie Meilleurs TICS attribué à http://www.social-bordeaux.fr/

     

    A noter que pour la catégorie Meilleur contenu en .fr, au regard du faible nombre de participants, le jury n’a pu se prononcer.

     

    En savoir plus :

     -       Retrouvez les lauréats 2013

     

     

    ]]>
    7790 * (AFNIC) Mon, 14 Apr 2014 00:00:00 +0200
    <![CDATA[L’Afnic fait évoluer son organisation à compter du 31 mars 2014]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/7725/show/l-afnic-fait-evoluer-son-organisation-a-compter-du-31-mars-2014-1.html Mise en place à partir du 31 mars 2014,  la nouvelle organisation de l’Afnic soutiendra et développera l’activité multi-registres dans un contexte de plus en plus concurrentiel.

    Pour Mathieu Weill, Directeur général de l’Afnic : « Près de deux cents nouvelles extensions Internet sont désormais lancées. L’Afnic est un acteur majeur de cette transformation en France. Tout en confortant notre engagement au service de la communauté Internet française, notre nouvelle organisation reflète notre propre transformation pour accompagner à la fois le .fr, les domaines ultra-marins et nos clients engagés sur ces nouvelles extensions. »

    Dans cette optique, l’organisation mise en place s’appuiera sur 6 directions:

    • La Direction Administration et Finances, pilotée par Pascale Gatti.

    Diplômée de l’IAE de Paris, Pascale Gatti, est spécialisée dans le pilotage administratif et financier de structures positionnées sur le secteur tertiaire. Elle a notamment travaillé chez Cap Gemini où elle a occupé différents postes dont celui  de Directrice Administrative et Financière ou Business Controller. Elle a été Directrice Associée chez Acceliance Consulting SA. Pascale Gatti a occupé par la suite différents postes de Directrice Administrative et Financière, consultante au Syntec Numérique, chez Marris Consulting ou chez Telintrans avant de rejoindre prochainement l’Afnic.  

    • La Direction Commerciale, pilotée par Emilie Turbat

    Diplômée de l’ESC Bordeaux, Emilie Turbat a rejoint l'Afnic début 2009 en tant que Responsable du Service Client afin d’accompagner les clients de l’Office d’enregistrement du .fr,  dans la mise en place de solutions et de veiller à l'amélioration continue de leur satisfaction. Avant d'intégrer l'Afnic, elle a eu la responsabilité de Services Clients dans les télécoms et le e-commerce, ainsi que la charge de grands comptes internationaux dans les nouvelles technologies.

    • La Direction Excellence et Sécurité, sous la responsabilité de Sylvie Lacep.

    Sylvie Lacep a rejoint l'Afnic en mars 2002 en qualité d'ingénieur et a occupé plusieurs postes à responsabilité qui lui ont permis de contribuer à tous les projets d'évolution des services de registre. En 2008, elle est nommée adjointe du responsable des opérations du registre et est chargée par le Directeur général du pilotage du projet de la démarche Qualité à l'Afnic. En janvier 2011, dans le prolongement du projet Qualité, elle est nommée Responsable de l'amélioration continue de l’Afnic

    • La Direction des Systèmes d’Information, dirigée par Régis Massé

    Ingénieur EPITA spécialisé dans les Sciences Cognitives et l’Intelligence Artificielle, Régis Massé collabore près de dix années chez ib, filiale du groupe Cegos, occupant successivement les fonctions de formateur consultant, puis de Responsable du Système d’Information. Il intègre l’Afnic en 2008 au poste de Responsable Conception et Développement avant d’être nommé Responsable Infrastructure et Technologie en 2011. Il remplace aujourd’hui Philippe Renaut - l’actuel Directeur des Systèmes d’Information - qui quitte l’Office d’enregistrement du .fr,  pour un nouveau projet professionnel.

    • La Direction Marketing, sous l’égide Matthieu Crédou

    Diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Rennes, Matthieu Crédou débute sa carrière professionnelle en Asie au sein du groupe LVMH. De retour en Bretagne, il participe au lancement du projet .bzh et devient le premier président de l'association www.bzh en 2008, puis son chargé de mission à partir de 2009. Il intègre l’Afnic en 2011, en tant que Responsable Commercial où il participe à la mise en œuvre de l’offre dédiée aux nouveaux gTLD ainsi qu’à l’élaboration de nouveaux produits et services

    • Enfin, l’actuel Directeur général adjoint, Pierre Bonis, prend en charge les fonctions transverses liées à la vie de l’association, à la Direction de la communication et à la Direction juridique, abus et litiges.

    Diplômé de lettres modernes à l’Université de Paris 3 et de philosophie à l’Université de Paris 1, Pierre Bonis débute sa carrière comme responsable de la coopération NTIC à l’Ambassade de France au Nigeria. Chef du bureau des NTIC au ministère des affaires étrangères de 2003 à 2008, il rejoint ensuite l’Afnic comme responsable des partenariats et nouveaux produits. En 2009, il rejoint le cabinet de Nathalie Kosciusko-Morizet, Secrétaire d’État au développement de l’économie numérique, comme conseiller international, contenus et innovation. Il sera son chef adjoint de cabinet au Ministère du développement durable. En 2012, il rejoint de nouveau l’Afnic comme directeur général adjoint.


    Pour information, l’Afnic, c’est aujourd’hui :

    • 80  salariés
    •  Un CA de 13,4 millions d’euros
    • 2,7 millions de noms de domaine en .fr 
    •  17 gTLD accompagnés dans le cadre de l’ouverture des nouvelles extensions
    •  Un siège social implanté à Saint-Quentin en Yvelines.

     

    Découvrez l’équipe de l’Afnic

    Découvrez nos offres d’emplois

     

     

    ]]>
    7725 * (AFNIC) Thu, 27 Mar 2014 00:00:00 +0100
    <![CDATA[Gouvernance technique de l’Internet : l’Afnic mobilise la communauté française]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/7688/show/gouvernance-technique-de-l-internet-l-afnic-mobilise-la-communaute-francaise-1.html  

    Vendredi 14 mars 2014, l’Afnic a pris note de la décision du gouvernement américain de lancer le processus de transition devant aboutir à un transfert de sa responsabilité en termes de supervision de la racine de l’Internet.

    Par cette décision, une période de consultations et de débats s’ouvre au niveau mondial, et selon les termes de l’administration américaine, l’ICANN a désormais la responsabilité de coordonner ce débat, et de construire une alternative à la supervision gouvernementale américaine sur le système des noms de domaine.

    L’Afnic entend participer activement à ces discussions et faire en sorte, dans la continuité de ses engagements vis-à-vis de la communauté Internet française, que cette voix soit entendue dans le débat.

    Alors que le premier forum français sur la Gouvernance de l’Internet vient de se tenir avec succès, au Conseil Économique, Social et Environnemental, l’Afnic entend continuer à solliciter l’ensemble de l’écosystème pour défendre une gouvernance technique de l’Internet qui respecte les principes de sécurité, de stabilité, d’ouverture, et de participation de toutes les parties prenantes.

    « Le transfert de la supervision de la racine de l’Internet par le Gouvernement des États-Unis représente un changement bienvenu, et un défi majeur pour la communauté technique de l’Internet. Le débat qui s’ouvre est de première importance. Les utilisateurs français de l’Internet, qu’ils soient issus du secteur privé ou de la société civile, auront leur mot à dire, et l’Afnic sera heureuse de les accompagner pour qu'ils jouent un rôle de premier plan, notamment à l’ICANN. », déclare Mathieu Weill, Directeur général de l’Afnic.

    À la suite de la réunion de l’ICANN à Singapour, qui se tiendra du 23 au 27 mars prochain, l’Afnic réunira de manière exceptionnelle ses comités de concertation afin de rendre compte des discussions et de solliciter l’avis de la communauté Internet française.

    Ces comités, traditionnellement accessibles aux seuls adhérents de l’Afnic, seront exceptionnellement ouverts plus largement. Les modalités de participation seront communiquées dans les prochaines semaines sur le site de l’Afnic.


    Retrouvez notre billet d'analyse dédié à cette actualité


    ]]>
    7688 * (AFNIC) Tue, 18 Mar 2014 00:00:00 +0100
    <![CDATA[Concours Dot Award 2014 - Participe avec ton site en .fr et gagne ta tablette !]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/7480/show/concours-dot-award-2014-participe-avec-ton-site-en-fr-et-gagne-ta-tablette-3.html  

     

     

    Ouvert à tout élève ou groupe d’élèves* ayant créé son site Internet en .fr  le concours Dot Award 2014 est organisé par l’Afnic (l’Office d’enregistrement du .fr), en partenariat avec la FundatiópuntCat - l’Office d’Enregistrement du .cat (Catalogne) et certains homologues internationaux.

     

    Pour l’Afnic, les objectifs de ce concours sont multiples :

    • encourager les projets scolaires et éducatifs liés aux sites Internet ;
    • impliquer les jeunes dans l’Internet en tant qu’éditeurs et non simples utilisateurs ;
    • développer aussi bien la valeur des contenus que les compétences techniques.

     

    Dans cette optique, les organisateurs gratifieront les meilleurs projets soumis, par des dotations telles que des tablettes mais aussi des bons dachats dune valeur de 750 euros !

     

    Pourquoi participer :

     

    Pour Baptise Thevelin, représentant de www.mazemag.fr et lauréat du 1er Prix de concours Dot Award 2013 dans « La catégorie meilleur contenu » 

     

    « Notre participation et notre victoire au concours Dot Award nous ont permis d'obtenir une crédibilité certaine à l'échelle nationale, de trouver de nombreux contacts et de nouveaux partenaires. Par la suite, nous avons été contactés par de nombreux médias pour présenter notre projet éditorial, considérablement appuyé et crédibilisé par ce prix européen. Le concours Dot Award a permis de développer l'application du magazine Maze sur mobiles et tablettes ainsi que de permettre à nos rédacteurs de couvrir de manière plus complète l'actualité culturelle »

     



    Pour Jean-Charles Deglesne, représentant de www.maisondescanuts.fr et lauréat du 1er prix du concours Dot Award 2013 dans « La catégorie meilleur design » 

     

    « En tant que gagnant du 1er prix dans la catégorie meilleure design de l'édition 2013 , le Concours Dot Award a donné une plus grande visibilité  à notre site, grâce notamment aux relais  des supports locaux, qui aujourd'hui encore suivent attentivement notre parcours professionnel"

     

     

     

    Déroulement du concours

    Le concours Dot Award  2014, se déroule en deux étapes :

    • Lors de la 1ère étape - du  3 décembre 2013 au 14 mars 2014 - l’Afnic reçoit les inscriptions et participations par participants français pour 3 catégories distinctes : Design, Contenu  et Technologies de l'information. Pour chaque catégorie, le jury de l'Afnic attribue 3 Prix  dans les termes et conditions du règlement, soit 9 prix au total.

    Pour chacune des 3 catégories, une tablette est à gagner ainsi que des bons d’achat de 70 et 50 euros !

    • A l'issue de cette 1ère étape, les 9  gagnants français sont inscrits à la deuxième étape du concours qui confronte l’ensemble des lauréats issus des différents pays concernés. La Fundació PuntCAT, l’Office d’enregistrement des noms de domaine en .cat - reçoit les participations gagnantes de chaque organisateur au sein du concours Dot Award 2014. Ces participations vont donc concourir chacune dans leur catégorie d'origine, à savoir Design, Contenu et Technologies de l’Information.

    Les meilleurs sites dans chaque catégorie gagnent des prix - oscillant entre 750 et 350 euros -  attribués en mai 2014 !


    En savoir plus :              

    - Découvrir les modalités de participation détaillées sur le site de l'Afnic

    - S’inscrire à la première étape du concours     

     

     

           

    ]]>
    7480 * (AFNIC) Tue, 03 Dec 2013 00:00:00 +0100
    <![CDATA[Sécuriser les communications sur Internet de bout-en-bout avec le protocole DANE]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/7450/show/securiser-les-communications-sur-internet-de-bout-en-bout-avec-le-protocole-dane-2.html

     

    Ces dernières années, des attaques de haut niveau ciblant l'infrastructure à clés publiques X.509 (PKIX) utilisée pour sécuriser les communications sur Internet, ont fait apparaître le besoin d'une technologie qui corrigerait une faille de sécurité potentielle affectant l'écosystème PKIX. C'est dans ce contexte que l’IETF a élaboré le protocole DANE, qui s’appuie sur le DNS. Intitulé  « Sécuriser les communications sur Internet de bout-en-bout avec DANE », le 12ème dossier thématique de l’Afnic explique ce qu’est DANE et comment ce protocole peut apporter la confiance nécessaire dans l’infrastructure du dernier kilomètre en s’appuyant sur DNSSEC.

     

    En une dizaine de pages et en s’appuyant sur des graphiques, ce document :

    • revient sur les conditions qui ont généré le besoin d’une technologie telle que DANE ;
    • présente cette solution permettant de déployer un dispositif de sécurisation de bout-en-bout de l’Internet ;
    • évoque les différentes fonctionnalités de DANE ;

     

    Télécharger le dossier thématique « Sécuriser les communications sur Internet de bout-en-bout avec le protocole DANE »

     

    Découvrir les autres dossiers thématiques de l’Afnic

     

    ]]>
    7450 * (AFNIC) Thu, 28 Nov 2013 00:00:00 +0100
    <![CDATA[L’Afnic s’engage dans la promotion de DNSSEC]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/7525/show/l-afnic-s-engage-dans-la-promotion-de-dnssec-3.html  

     

    Protocole visant à mieux sécuriser le DNS contre différents types d’attaques visant à détourner des sites internet, DNSSEC a été rendu disponible sur le .fr par l’Afnic dès septembre 2010. Forte de son expertise et du fait de ses missions d’Office d’enregistrement du .fr, l’Afnic se doit aujourd’hui d’encourager encore plus l’innovation sous .fr et de renforcer davantage la sécurité de l’Infrastructure Internet en France. C’est dans cette optique qu’elle a choisi de s’engager dans une  grande campagne de promotion DNSSEC, destinée aux acteurs-clés de la résolution DNS.

     

    Ce plan stratégique repose sur plusieurs leviers d’actions dont les premières initiatives sont :

    • Un plan d’incitation financière. Jusqu’au 31 décembre 2013, l’Afnic propose à ses bureaux d’enregistrement accrédités une remise de 10 % sur le tarif des créations et maintenances de noms de domaine signés par DNSSEC sous .fr ;


    Pour Mathieu Weill, Directeur Général de l’Afnic, « En s’engageant financièrement et humainement dans la promotion de DNSSEC auprès de ses bureaux d’enregistrement, l'Afnic illustre sa volonté d'accompagner les acteurs français pour placer, ensemble, l'extension nationale .fr en pointe dans le domaine de la sécurité ».

     

     

    ]]>
    7525 * (AFNIC) Thu, 07 Nov 2013 00:00:00 +0100
    <![CDATA[L’Afnic rejoint l’association Transition Numérique Plus]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/7286/show/l-afnic-rejoint-l-association-transition-numerique-plus.html  

    Totalement intégrée dans le programme gouvernemental « Transition Numérique » lancé le 13 novembre 2012 par le Ministère du redressement productif et la Direction générale de la compétitivité de l’industrie et des services (DGCIS), l’Association Transition Numérique Plus (ATN+) compte désormais parmi ses membres l’Afnic.

    L’objectif d’ATN+ est d’accompagner les TPE et  PME dans l’appropriation des nouveaux usages numériques et intégrer ces technologies pour améliorer leur compétitivité. Pour ce faire, Transition Numérique Plus s’appuiera sur les Conseillers au Numérique territoriaux.

     

    Par ce partenariat, l’Afnic continue son engagement auprès de la transition numérique des TPE/PME

    • Pour Mathieu Weill, Directeur Général de l’Afnic « L'objet de l’Afnic est d'aider les acteurs français, notamment les PME et TPE, à jouer un rôle de premier plan dans le numérique. Au service de cette ambition, le .fr est un outil formidable, c’est le marqueur de l’internet « made in France ». Nous sommes convaincus que Transition Numérique Plus donnera un nouvel élan à la présence de nos entreprises sur Internet, c’est pourquoi nous sommes heureux de rejoindre cette belle initiative”.
    • Laurent Pontegnier, délégué général d’ATN+, souligne l’importance de la présence de l’Afnic parmi les membres de l’association. « En tant qu’acteur clé d’Internet avec des valeurs proches de celles de l’association, nous nous réjouissons de la présence de l’Afnic au sein d’ATN+. Cette présence confirme également l’intérêt que suscite la transition numérique des TPE/PME. Cette collaboration s’annonce riche et productive ».

     











    En savoir plus sur ATN+ :

    Le programme Gouvernemental "Transition Numérique" a pour objectif d'aider les TPE et les PME à s’approprier les nouveaux usages numériques et intégrer ces technologies pour améliorer leur compétitivité. En tant qu'initiative du Ministère du Redressement Productif et de la DGCIS, l'Association Transition Numérique Plus regroupe les partenaires du programme Gouvernemental "Transition Numérique". Majoritairement composée d'industriels de l'IT et de partenaires institutionnels, l'association réunit ainsi les acteurs les plus concernés par la transition numérique des TPE/PME. L'objectif est d'accompagner ces entreprises dans l'apprentissage des usages numériques par le biais d'un réseau de 500 Conseillers au numérique installés localement (CCI, CMA, Caisse des dépôts...).

     

     

    ]]>
    7286 * (AFNIC) Tue, 01 Oct 2013 00:00:00 +0200
    <![CDATA[Faites-partie des premiers noms de domaine en .paris !]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/7261/show/faites-partie-des-premiers-noms-de-domaine-en-paris-3.html

    Porté par la Ville de Paris avec l’Afnic - opérateur technique de registre - & Core, le lancement du .paris s’inscrit dans le processus des nouveaux gTLD, initié par l’ICANN en 2008.

    Deux appels à projets sont lancés afin de sélectionner les premiers noms de domaine en .paris. Dans cette optique, les candidats sont invités à se déclarer sur mondomaine.paris afin de figurer parmi les 100 premiers à pouvoir disposer, pour leur site, d’une extension en .paris. Ces appels à projets sont une occasion unique, pour les candidats, de bénéficier en avant-première de la notoriété représentée par ce nouveau territoire numérique qu’est le .paris.






    •  Le premier appel à projets doit permettre aux candidats de bénéficier d’un nom de domaine correspondant à leur nom ou leur marque, avec des conditions adaptées à leur statut (grande entreprise, institution, PME, startup, association, blogueur, …). Tout en acquérant l’exclusivité de leur nom de domaine  ainsi qu’une forte visibilité, ces pionniers deviendront les ambassadeurs du .paris et participeront, avec la Ville, à la construction de ce nouveau territoire numérique.
    • Le second appel à projets doit permettre aux candidats de proposer de nouveaux services intuitifs et innovants utilisant des noms de domaine en .paris, par exemple visite.paris ou transport.paris

     

    Les candidats ont jusqu’au 16 décembre 2013 pour soumettre leur dossier, qui sera ensuite évalué selon différents critères. Les premiers noms de domaine en .paris devraient ensuite voir  le jour au cours du second semestre 2014

    Le .paris figure parmi les 17 projets gTLD que l'Afnic accompagne en tant qu'opérateur technique de registre

     

    Pour se porter candidat aux premiers noms de domaine en .paris

    Pour découvrir le communiqué de presse de la Ville de Paris

     

     

     

    ]]>
    7261 * (AFNIC) Mon, 23 Sep 2013 00:00:00 +0200
    <![CDATA[Dot Award 2013, les gagnants européens des meilleurs sites Web dévoilés ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/6944/show/dot-award-2013-les-gagnants-europeens-des-meilleurs-sites-web-devoiles-4.html  

    La troisième édition du Dot Award a été marquée par la participation de candidats de France, Belgique et des régions de langue catalane. Un jury international a sélectionné les lauréats parmi les meilleurs sites et décerné les prix du Meilleur Contenu, du Meilleur Design et de la Meilleure Utilisation des outils TIC.

     

    Les lauréats


    Meilleur Contenu : deux candidats se partagent ce prix :

    Soixante rédacteurs bénévoles fournissent un contenu gratuit et actualisé mensuellement, consacré aux actualités, au cinéma, à la mode, à la musique, à la littérature, à l'art et aux jeux vidéo.  Le site - qui revendique 20 000 visiteurs chaque mois - n'a pas de stratégie politique particulière : tous les rédacteurs peuvent exprimer librement leur opinion. Le jury a décerné à ce site le prix du Meilleur Contenu en raison de la qualité, de l'originalité et de la bonne organisation de son contenu.


     


    Tous les 14 août à Manlleu (Barcelone), on célèbre le festival traditionnel "El Serpent". Cinq jeunes étudiants de l'INS Antoni Pous i Argila de Manlleu ont conçu ce site pour expliquer leur festival et tenter d'inciter les gens à y participer.Le jury a apprécié les photos, la quantité d'information fournie, et l'apport personnel des étudiants.

     

     

    Meilleur Design :http://maisondescanuts.fr :

    Un site Web créé par des étudiants de 21 à 22 ans, et consacré à l'influence technique, sociale et créative de l'industrie lyonnaise de la soie au cours des 5 derniers siècles. Le jury a apprécié sa bonne conception et son sens artistique. Un bon site web pour promouvoir le musée de la ville de Lyon.

     

     

    Meilleure utilisation des outis TICS / http://www.lmfamily.cat 

    Ce site Web, créé pour les fans de K-pop par deux élèves catalans de 11 et 15 ans, fournit quantité d'informations sur différents chanteurs et groupes coréens. Les membres du jury ont pris en compte la jeunesse de ces élèves, l'utilisation experte des outils choisis, l'abondance des images et la musique qui rendent ce site très attractif.

     

     

    Mention spéciale : http://montsiasud.cat

    Trois étudiants de l'IES Sòl de Riu d'Alcanar ont construit un site très complet sur l'histoire, la culture, la cuisine et les actualités de chacune des villes de la région de Montsià, au sud de la Catalogne. Les membres du jury ont décidé d'accorder une mention spéciale à ce site, en raison de sa grande facilité de navigation, de la qualité de son architecture et intégration, et de la très grande qualité de son contenu.

     

     

    Dot Award tient à remercier tous les membres du jury.

    Site web du concours : www.dot-award.eu

     

    Les Partenaires du concours Dot Award 2013

     

    RVO-Society

    Nommée ainsi en hommage au premier PDG d'imec - Roger Van Overstraeten, RVO-Society assure la promotion de la technologie dans l'éducation. La Roger Van Overstraeten Society développe du matériel éducatif sur la base des évolutions scientifiques et technologiques modernes. Chaque projet tient compte des dernières connaissances en matière d'éducation et de pédagogie.

     

                                                                                                                                                 

     

    Afnic

    L’Afnic, (Association Française pour le Nommage Internet en Coopération) est le gestionnaire du registre des noms de domaine pour les zones géographiques suivantes : .fr (France), .re (Ile de la Réunion), .pm (Saint-Pierre et Miquelon), .tf (Terres australes et antarctiques françaises), .wf (Wallis et Futuna) et .yt (Mayotte).

    Dans un arrêté publié au Journal Officiel de la République française le 28 juin 2012, Mme Fleur Pellerin, ministre déléguée chargée de l'Economie numérique, a désigné l’Afnic pour un nouveau mandat de 5 ans en tant qu’Office d’enregistrement du .fr.

     Depuis sa création en 1998, l’AFNIC se donne pour objectif de contribuer au développement d’un Internet sûr et stable, ouvert aux innovations, où la communauté internet française joue un rôle de premier plan.

    Dans ce but, ses missions sont d’exceller dans la fourniture de services essentiels résilients au cœur de l’infrastructure Internet en France, de développer et de partager son expertise pour faciliter les transitions vers l'Internet du futur.

     

     

      

    Fundació puntCAT

    Fundació puntCAT est une fondation privée à but non lucratif et apolitique. Elle a été fondée le 28 décembre 2004. Née de la société civile, elle a pour objectif de gérer le nom de domaine .cat et de contribuer au développement de la société de l'information dans les régions de langue catalane.

     

     

     

    Websalpunt

    Le nom de domaine .cat, spécifique à la communauté de langue catalane, participe aussi au concours Dot Award via le site local Webs al punt .cat, ouvert aux élèves des établissements d'enseignement secondaire des régions de langue catalane (Andorre, Baléares, Catalogne, Sud de la France, la Communauté valencienne et la ville italienne d'Alghero). Les organisateurs du concours, le registre .cat, considèrent qu'aujourd'hui, avec l'évolution si rapide de la technologie, il est essentiel de suivre les dernières innovations. L'Internet est l'outil du présent et du futur, qui nous permet de visiter le monde depuis nos bureaux, de dire au reste du monde ce que nous pensons et d'apprendre auprès des autres.

     Les meilleurs sites Web de Webs al punt .cat représenteront le nom de domaine .cat au Dot Award, et montreront aux enfants des régions de langue catalane comment ils peuvent atteindre le monde entier grâce à l'Internet.

    Le projet est parrainé par Dinahosting et Cdmon, avec des noms de domaine et un espace web pour les participants.

     

     

     

     

    CENTR

    Le CENTR est l’organisation européenne des domaines nationaux de premier niveau (ccTLD). Le CENTR regroupe les gestionnaires des domaines Internet nationaux tels que .uk pour le Royaume-Uni, .be pour la Belgique et .fr pour la France. Ensemble, les membres du CENTR  sont responsables de plus de 63 millions de noms de domaine, soit environ 80% des ccTLD à travers le monde.

    Pour en savoir plus sur le CENTR, veuillez visiter le site www.centr.org.

     

    ]]>
    6944 * (AFNIC) Tue, 14 May 2013 00:00:00 +0200
    <![CDATA[L'Afnic salue le feu vert accordé au .bzh et au .paris ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/6923/show/l-afnic-salue-le-feu-vert-accorde-au-bzh-et-au-paris.html Dans le cadre du processus des "nouveaux gTLD", l'ICANN évalue depuis un an plus de 1900 dossiers de candidature.


    Vendredi 10 mai, les dossiers des projets .bzh et .paris ont été acceptés. Cet accord représente une étape clé dans ces projets puisqu'il scelle l'accord de principe pour des candidatures déclarées pour .bzh, et pour le .paris. Dans les prochains mois chacun des projets devra passer des tests techniques et signer le contrat de registre le liant à l'ICANN, avant que chacun de ces domaines ne devienne concrètement visible sur Internet. En parallèle, les préparatifs des lancements commerciaux vont prochainement s'intensifier. 

     

    .bzh et .paris figurent parmi les 17 projets gTLD que l'Afnic accompagne en tant qu'opérateur technique de registre.

     

    Mathieu Weill, Directeur Général de l'Afnic, a déclaré :

    "Ces deux projets sont emblématiques car ce sont des pionniers, tant au plan national qu'international. Ils jouent un rôle de premier plan depuis des années, parmi les projets communautaires d'une part, les projets de capitales mondiales d'autre part. Nous sommes très heureux que la qualité de leur travail soit ainsi reconnue et fiers d'être à leurs côtés, au service de leurs communautés respectives".  

     

    En savoir plus


     

    ]]>
    6923 * (AFNIC) Mon, 13 May 2013 00:00:00 +0200
    <![CDATA[Dot Award 2013, les représentants français des meilleurs sites web dévoilés]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/6854/show/dot-award-2013-les-representants-francais-des-meilleurs-sites-web-devoiles-6.html

    Organisée par la FundatiópuntCat - l’Office d’Enregistrement du .cat (Catalogne) - avec le soutien de l'Afnic, le concours Dot Award 2013 est  destiné à tout élève ou groupe d’élèves - collégien, lycéen ou étudiant - d’un même établissement. L’objectif de ce concours : encourager les projets scolaires et éducatifs portant sur les sites web, impliquer les jeunes dans l’Internet en tant que producuteurs et non simples consommateurs du web et développer aussi bien des contenus que des compétences techniques. 


    « Je voudrais d’abord féliciter tous les participants, qui nous ont montré un bel éventail du talent de notre jeunesse, et de sa maîtrise du Web. Ensuite, les remercier d’avoir fait le choix du .fr pour leur projet. Toute l’Afnic souhaite bonne chance aux lauréats pour la suite de la compétition » a déclaré Mathieu Weill, Directeur général de l’Afnic.


    Pour la première édition de ce concours l’Afnic, l’Office d’enregistrement du .fr, acteur clef de l’Internet en France et soutien  à l’innovation numérique, a choisi de distinguer : 


    Catégorie Meilleur Design en .fr

     

    C'est au site maisondescanuts.fr, consacré au rayonnement technique, social et créatif de la soierie lyonnaise depuis 5 siècles  que le prix du meilleur Design en .fr a été attribué. Et ce sont deux étudiants lyonnais, Jean-Charles Deglesne et Sixtine Varenne, qui sont à l’origine de la métamorphose de ce site -  la première version avait  été lancée il  y a 7 ans - menée dans le cadre de leur projet d’étude suivi à l’ICOM - Université Lyon 2.  Pendant cinq mois, les deux étudiants ont travaillé d’arrache-pied pour donner à maisondescanuts.fr un nouveau visage : l’identité visuelle a été repensée, la charte graphique modifiée. Dans un souci de modernité le noir  a été adopté et le rose privilégié pour donner au site peps et jeunesse. Enfin, l’adresse internet en .fr a été déposée pour  informer les visiteurs de la localisation géographique de ce joyau de l’industrie lyonnaise.

     

     

      

    Catégorie Meilleur Design, 2ème prix attribué à www.thomas-favre.fr

    Catégorie Meilleur Design, 3ème prix attribué à www.pctouch.fr


    Catégorie Meilleur Contenu en .fr

     

    C’est au site mazemag.fr, que le prix du meilleur contenu en .fr a été attribué. Créé à Cherbourg en  septembre 2011 par Baptiste Thevelein et Quentin Tenaud, mazemag.fr est le site écrit par des jeunes pour des jeunes. Une soixantaine de rédacteurs alimentent bénévolement son contenu, mis à jour chaque mois, et lié à l’actualité, au cinéma, à la mode, à la musique, à la littérature, à l’art ou aux jeux vidéo. Pas de ligne politique  affichée pour ce site - qui revendique mensuellement 20 000 visiteurs uniques -, chacun est libre d’exprimer son avis. Le choix du .fr comme adresse internet s’inscrit logiquement dans une dynamique nationale puisque rédacteurs et lecteurs du site sont répartis sur tout le territoire français. Enfin objectif « phare » de mazemag.fr : le développement d’une application pour Smartphone et tablettes. Une histoire à suivre.



    2ème prix de la Catégorie Meilleur Contenu attribué à bullypulpit.fr

    3ème prix de la Catégorie Meilleur Contenu attribué à web-sio.fr



    A noter que pour la catégorie Meilleurs Tics en .fr, au regard du faible nombre de participants, le jury n’a pu se prononcer. Néanmoins, il tient à saluer le travail effectué par viedechato.fr, conçu et développé par Christophe Pfeifer, et notamment sa volonté d’utiliser des outils collaboratifs.



     En savoir plus :

    -     Découvrez le site Dot  Award  pour la deuxième étape du concours

     

     

    ]]>
    6854 * (AFNIC) Mon, 15 Apr 2013 00:00:00 +0200
    <![CDATA[ Retour en images et synthèse de la rencontre ICANN/Afnic]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/6735/show/retour-en-images-et-synthese-de-la-rencontre-icann-afnic-1.html
     

    Pour sa première visite en France et à Paris en tant que CEO de l’ICANN, Fadi Chehadé a choisi de venir à la rencontre de la communauté française des noms de domaine. Proposée par l’Afnic - acteur clé du nommage français - et en présence de son Directeur général Mathieu Weill et de Sébastien Bachollet, membre du comité de direction de l’ICANN et à l’initiative de cette rencontre, cette après-midi a réuni une quarantaine de participants.

     

    Durant près de trois heures, Fadi Chehadé a pu échanger avec des acteurs importants du secteur Internet français (Bureaux d’enregistrements, fournisseurs d’accès, juristes spécialisés), ainsi qu’avec des représentants des pouvoirs publics. La volonté de l’Afnic a été, au travers de cette initiative, d’accomplir sa mission d’animation de la communauté internet française.

     

    Cette rencontre aura en outre permis au CEO de l’ICANN :

    • d’annoncer la réorganisation des fonctions opérationnelles de l’ICANN en 3 hubs, implantés à Los Angeles, Singapour et Istanbul ;
    • de confirmer que les nouvelles extensions -  telles le .bzh ou le .paris dont l’Afnic est opérateur technique - devraient être lancées à partir de mi-2013 ;
    • d’indiquer sa vision de la gouvernance de l’Internet, pour laquelle il envisage une évolution du rôle du gouvernement américain ;
    • d’appeler la France à prendre, en tant qu’amie des États-Unis, toute sa place dans cette évolution...

     

    Découvrez les visuels de cette rencontre sur Facebook  ou sur Google+

     

     

     

    ]]>
    6735 * (AFNIC) Fri, 01 Mar 2013 00:00:00 +0100
    <![CDATA[Internet des objets - GS1 France et l’Afnic principaux contributeurs à l'ONS 2.0]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/6702/show/internet-des-objets-gs1-france-et-l-afnic-principaux-contributeurs-a-l-ons-2-0.html

    Le standard de l’ONS 2.0, résultat du partenariat noué dès 2008 entre GS1 France et l’Afnic est mis désormais à disposition des utilisateurs. La publication de ce standard offre de nouvelles opportunités aux entreprises qui développent des services permettant la connexion d’objets au réseau Internet.

    GS1 France et l’Afnic ont joué un rôle de premier plan dans l’élaboration de cette nouvelle version du standard (appelée aussi « ONS fédéré »*), ratifiée et publiée en décembre 2012. D’une part, le groupe international de standardisation  de l ‘ONS 2.0 a été co-présidé par GS1 France, et d’autre part,  l’Afnic a été l‘éditeur des spécifications de conformité et a activement participé aux tests de prototype.

    Les expertises respectives de chaque structure ont donc permis la conception  de systèmes d’information industriels interopérables et de services innovants  basés sur l’Internet des Objets.

    Le consortium français WINGS, un moteur dans les travaux de standardisation  de l’ONS

    Le partenariat entre GS1 France et l’Afnic s’est élargi à plusieurs acteurs majeurs de la recherche académique et industrielle pour constituer un consortium français composé de laboratoires de recherche : INRIA UPMC, GREYC et Orange Labs. Ce consortium a dirigé entre 2009 et 2012,  le projet WINGS, soutenu par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) et la Délégation aux usages de l’Internet (DUI). Les travaux du projet WINGS avaient alors des objectifs étroitement lié à la validation d’une nouvelle architecture ONS « fédéré » performante et viable et à contribuer à l’élaboration du nouveau standard ONS 2.0 sur la base des résultats des travaux d’expérimentations.

    Prochaine étape, accompagner les industriels dans leur déploiement et utilisation de l’ONS

    Avec la publication du standard, GS1 France et l’Afnic souhaitent poursuivre leurs efforts pour accompagner l’écosystème de l’Internet des objets dans l’adoption de l’ONS. Il participe à l’émergence d’une nouvelle génération de services destinés aux consommateurs et aux entreprises : identifier l’origine et la nature des produits, traçabilité des objets en temps réel, lutte contre la contrefaçon, ou l’organisation du rappel de produits…


    Pour Bernard Benhamou - Délégué aux Usages de l'Internet auprès du Ministère de l'Économie Numérique et du Ministère de la Recherche :

    "La mise au point du standard ONS 2.0 "fédéré", par l'Afnic et GS1 constitue une étape cruciale du développement de l'Internet des objets. Cette technologie devrait en effet devenir essentielle pour les nouvelles générations de services liés aux objets connectés en France et en Europe. Nous sommes heureux d'avoir participé à rendre possible ce projet qui permettra d'établir une gouvernance européenne pour l'Internet des objets."

     

    * Architecture décentralisée conforme aux principes d’ouverture et d’interopérabilité de l’Internet à l’échelle mondiale.

    ]]>
    6702 * (AFNIC) Mon, 18 Feb 2013 00:00:00 +0100
    <![CDATA[Concours Dot Award 2013 - Exprimez-vous en .re !]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/6634/show/concours-dot-award-2013-exprimez-vous-en-re.html  

     

     

    Organisé par la FundatiópuntCat - l’Office d’Enregistrement du .cat (Catalogne) - avec les soutiens de RVO-Society - l’Office d’Enregistrement du .be (Belgique) -, du CENTR - qui regroupe tous les registres nationaux européens -, d’ARNES - l’Office d’Enregistrement du .si (Slovénie) - et de l’Afnic, ce concours est ouvert à tout élève ou groupe d’élèves - collégien, lycéen ou étudiant - d’un même établissement domicilié sur le territoire de l’Union Européenne et en Islande, Liechtenstein, Norvège ou Suisse. Différents prix - pouvant aller jusque 750 euros - seront attribués aux meilleurs sites en .re participant à ce concours.

    Déroulement du concours

    Le concours Dot Award  2013, concernant le .re, se déroule en deux étapes :

    • Lors de la première étape - du  18 décembre 2012 au 14 mars 2013 - l’Afnic reçoit les inscriptions et participations pour 3 catégories distinctes : Design, Contenu et Technologies de l'information. Pour chaque catégorie, le jury de l'Afnic attribue 5 Prix dans les termes et conditions du réglement, soit 15 prix au total pour le .re.

            Pour chacune des 3 catégories, des prix allant jusqu'à 70 euros sont à gagner !

    • A l'issue de cette première étape, les 15 participations désignées gagnantes sont inscrites à la deuxième étape du concours : en effet, la Fundació PuntCAT reçoit les participations gagnantes de chaque organisateur européen au sein du concours Dot Award 2013. Ces participations vont donc concourir chacune dans leur catégorie d'origine, à savoir Design, Contenu et Technologies de l’Information.

    Les meilleurs sites dans chaque catégorie gagneront des prix d'une valeur de 750 euros attribués en mai 2013                                    

    En savoir plus :

    -         Découvrez  le site Afnic consacré au concours et inscrivez-vous

    -         Découvrez le site Dot  Award  pour la deuxième étape du concours

     

    ]]>
    6634 * (AFNIC) Tue, 22 Jan 2013 00:00:00 +0100
    <![CDATA[Concours Dot Award 2013 - Exprimez-vous en .fr !]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/6843/show/concours-dot-award-2013-exprimez-vous-en-fr-6.html  

    Ouvert à toute personne ayant créé son site Internet en .fr,  le concours Dot Award 2013 est organisé par la FundatiópuntCat - l’Office d’Enregistrement du .cat (Catalogne) - avec les soutiens de RVO-Society - l’Office d’Enregistrement du .be (Belgique) -, du CENTR - qui regroupe tous les registres nationaux européens -, d’ARNES - l’Office d’Enregistrement du .si (Slovénie) - et de l’Afnic. Il est ouvert à tout élève ou groupe d’élèves -  collégien, lycéen ou étudiant -  d’un même établissement domicilié sur le territoire de l’Union Européenne et en Islande, Liechtenstein, Norvège ou Suisse. Différents prix - pouvant aller jusqu à 750 euros - seront attribués aux meilleurs sites en .fr  participant à ce concours.

    Déroulement du concours

    Le concours Dot Award  2013 se déroule en deux étapes :

    • Lors de la 1ère étape - du 18 décembre 2012 au 14 mars 2013 - l’Afnic reçoit les inscriptions et participations pour 3 catégories distinctes : Design, Contenu  et Technologies de l'information.Pour chaque catégorie, le jury de l'Afnic attribue 5 Prix  dans les termes et conditions du réglement, soit 15 prix au total pour le .fr.

            Pour chacune des 3 catégories, des prix allant jusqu'à 70 euros sont à gagner !

    • A l'issue de cette 1ère étape, les 15 participations désignées gagnantes sont inscrites à la deuxième étape du concours : en effet, la Fundació PuntCAT reçoit les participations gagnantes de chaque organisateur européen au sein du concours Dot Award 2013. Ces participations vont donc concourir chacune dans leur catégorie d'origine, à savoir Design, Contenu et Technologies de l’Information.

    Les meilleurs sites dans chaque catégorie gagneront des prix d'une valeur de 750 euros, attribués en mai 2013

     

    Et les gagnants, concernant les sites en .fr, pour la 1ère étape, sont :

    • Catégorie Meilleur Design en .fr, 1er prix attribué à www.maisondescanuts.fr, conçu et développé par Jean-Charles Deglesne et Sixtine Varenne,  ICOM - Université Lyon 2

    • Catégorie Meilleur Contenu en .fr, 1er prix attribué à www.mazemag.fr, conçu et développé par Baptiste Thevelein

     

     

     

    En savoir plus :

     

    ]]>
    6843 * (AFNIC) Tue, 18 Dec 2012 00:00:00 +0100
    <![CDATA[Nouveau cap franchi : 2, 5 millions de noms de domaine .fr ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/6477/show/nouveau-cap-franchi-2-5-millions-de-noms-de-domaine-fr-1.html


    16 % de taux de croissance sur un an pour le .fr

     

    Avec 2, 5 millions de noms de domaine, le .fr représente en septembre 2012 34.1 % de parts de marché en France, soit près de  2 points de plus sur un an. La publication de novembre 2012 du Council of European National Top-level-domain Registries - CentR - confirme cette dynamique et positionne le .fr dans le top 5 des plus fortes croissances des extensions géographiques avec +16% sur l’année écoulée.


    Pour Mathieu Weill, Directeur Général de l’Afnic « Cette dynamique s’explique par les efforts de simplification menée par l’Afnic depuis plusieurs années afin d’être au plus près des attentes des utilisateurs tel Antoine Cagnac, dans son projet entrepreneurial »

     

    borders-collie.fr, titulaire du 2,5 millionième nom de domaine en .fr

     

    Source : Les Rives du Lagon Bleu

     

    Basé à Censerey (21),  Antoine Cagnac, éleveur canin (en moyenne près de 40 à 60 chiots par an) a transformé une passion amorcée en 1989 en activité professionnelle à compter de 2004. Aujourd’hui,il utilise son site Internet - borders-collie.fr - pour dénicher, sur toute l’Europe, de nouveaux maîtres pour ses petits protégés. Son adresse internet en .fr - déposée auprès du bureau d’enregistrement 1 & 1- lui permet de signifier à sa clientèle sa localisation géographique. D’ailleurs, il n’en est pas à son premier essai, puisqu’il détient d’autres noms de domaine en .fr et .com.

     

     

    DomainWire Stat Report : http://centr.org/system/files/share/domainwire_stat_report_2012_2.pdf

     

     

     

    ]]>
    6477 * (AFNIC) Thu, 06 Dec 2012 00:00:00 +0100
    <![CDATA[L’Afnic est reconduite comme l’Office d’enregistrement du .fr]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/6096/show/l-afnic-est-reconduite-comme-l-office-d-enregistrement-du-fr.html  

     

     

     

    Dans un arrêté publié au Journal Officiel de la République Française le 28 juin 2012, Mme Fleur Pellerin, ministre déléguée chargée de l'Economie numérique, désigne l’Afnic pour un nouveau mandat de 5 ans en tant qu’Office d’enregistrement du .fr.

     

    Cette décision intervient à l’issue d’un appel à candidatures lancé le 22 mars 2012, conformément au nouveau cadre législatif des noms de domaine mis en place en 2011.

     

    "Cette décision honore et récompense la qualité du travail des équipes de l'Afnic, et surtout  confirme  notre responsabilité essentielle qui est de fournir un service sûr et stable, favorisant le développement de l'innovation, et au service de tous les acteurs français" indique Jean-Pierre Dardayrol, Président de l’Afnic.

     

    L’Afnic tient tout particulièrement à remercier l’ensemble de la communauté qui a porté son projet au travers des nombreuses marques de soutiens reçues, notamment sur le site je-soutiens-afnic.fr.


    Les engagements de l’Afnic

    Le projet de l’Afnic comportait un certain nombre d’engagements dont les plus importants ont été repris dans la Convention signée avec l’État :

     

    • un engagement à maintenir un tarif compétitif, orienté vers les coûts. Le prix du .fr proposé par l’Afnic est déjà inférieur de 20% à celui du .com et baissera d’au moins 5% dans les deux années à venir ;

     

    •  Outre ses investissements dans la sécurité, la promotion du .fr et la recherche & développement qui sont reconduits,  l’Afnic reversera les bénéfices du .fr à un Fonds de Soutien au Développement de l’Internet, doté d’une gouvernance indépendante, qui financera des actions de recherche pour le développement d’Internet ;

     

    • une réaffirmation de l’importance du .fr comme infrastructure essentielle de l’Internet français. A cet effet, un protocole spécifique sera signé entre l’Afnic, l’ANSSI et le Ministère pour renforcer la sécurité du .fr.

     

    En savoir plus sur l'arrêté

     

    ]]>
    6096 * (AFNIC) Thu, 28 Jun 2012 00:00:00 +0200
    <![CDATA[16 candidats aux nouvelles extensions choisissent l’Afnic]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/6031/show/16-candidats-aux-nouvelles-extensions-choisissent-l-afnic.html  

    Officialisé en juin 2011 par l’ICANN - organisme chargé de la coordination globale des extensions Internet -, ce programme de création de nouvelles extensions a reçu plus de 2300 candidatures au cours du premier trimestre 2012.


    L’Afnic est pleinement engagée dans ce programme en tant que fournisseur de solutions techniques de registre. Ces solutions ont été retenues par 16 candidats français parmi lesquels figurent des collectivités territoriales, des entreprises ainsi que des associations. Ces projets variés dans leur mission et leur dimension contribueront à faire évoluer le paysage Internet français.

     

     

    Dans un marché très concurrentiel, l’expertise de l’Afnic dans la gestion de domaine de premier niveau tel que le .fr et la flexibilité de ses solutions ont permis aux porteurs de projet de répondre aux exigences de la candidature ICANN.

    Désormais,l’ensemble de la communauté attend la publication officielle des candidatures. La liste des futures extensions sera dévoilée le 13 juin prochain.

    Calendrier prévisionnel :

     

    • Publication officielle des candidatures le 13 juin 2012 ;

     

    • Publication des premiers résultats d'évaluation en fin d’année 2012 ;

     

    • Lancement opérationnel des premiers gTLD en 2013.

     

    En savoir plus

     

     

     

     

    ]]>
    6031 * (AFNIC) Mon, 04 Jun 2012 00:00:00 +0200
    <![CDATA[L’Afnic a déposé ses candidatures pour la gestion des 11 extensions françaises]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/5946/show/l-afnic-a-depose-ses-candidatures-pour-la-gestion-des-11-extensions-francaises-3.html Clés USB AFNIC

     

    A la suite de  la publication au  Journal officiel de la République française le 20 mars dernier des appels à candidatures pour la gestion des extensions de 1er niveau correspondant aux territoires français, l'Afnic candidate pour la fonction d’office d’enregistrement sur l’ensemble des extensions mises en concurrence que sont :

     

    •   .fr pour la France ;
    •  .re pour l’Ile de la Réunion ;
    •   .wf  pour Wallis-et-Futuna ;
    •   .tf  pour les Terres Australes et Antarctiques ;
    •   .pm  pour Saint-Pierre-et-Miquelon ;
    •   .yt  pour Mayotte
    •   .mq pour la Martinique ;
    •   .gp pour la Guadeloupe ;
    •   .gf pour la Guyane française ;
    •    .mf pour Saint-Martin ;
    •    .bl pour Saint-Barthélemy.

     

    L’Afnic a reçu 660 soutiens aux dossiers de candidatures qu’elle a déposés pour le .fr ou pour l’Outre-mer. Ces soutiens sont issus de :

    • 305 particuliers
    • 172 entreprises
    • 104 bureaux d’enregistrement et membres de l’association
    • 38 Registres
    • 8 experts juridiques et spécialistes en propriété intellectuelle
    • 19 établissements de recherche et d’enseignement supérieur
    • 14 représentants politiques


    Nous tenons à les remercier chaleureusement de cette marque de reconnaissance qui nous permet aujourd’hui de réaffirmer les atouts de l’Afnic :

     

    • une gestion rigoureuse et orientée vers l’intérêt général ;
    • un mode de gouvernance associatif, ouvert et au service de tous ;
    • une politique de réinvestissement au service de la sécurité, de l'innovation et du développement  de l'Internet au plan national et international.

    Les résultats de l’appel à candidatures pour le .fr devraient être connus au plus tard le 30 juin



    En savoir plus

     

     

     

    ]]>
    5946 * (AFNIC) Fri, 11 May 2012 00:00:00 +0200
    <![CDATA[L'AFNIC lance sa campagne d'appels à soutiens ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/5903/show/l-afnic-lance-sa-campagne-d-appels-a-soutiens-1.html  

    Suite à  la publication des appels à candidatures pour la gestion des  11 extensions de premier niveau  au Journal Officiel de la République Française le 20 mars 2012, l'AFNIC annonce sa candidature pour ces extensions et lance sa campagne d'appels à soutiens.

    L’AFNIC assure cette fonction d’Office d’enregistrement depuis 1998 avec succès pour le .fr (France) et assure la gestion du .re (île de la réunion), .yt (Mayotte), .pm (saint pierre et Miquelon), .wf (Wallis et Futuna) et .tf (terres australes françaises).

    « L’association est particulièrement attachée à la prolongation de cette approche impartiale, donnant à chaque catégorie d’acteurs (bureaux d’enregistrement, utilisateurs, secteur privé, État) une place équitable, tout en privilégiant la mutualisation et l’ouverture dans un cadre à but non lucratif » déclare Jean-Pierre Dardayrol, Président de l’AFNIC. « L'AFNIC souhaite donc affirmer son attachement à la communauté Internet française en se portant candidat pour la gestion des 11 extensions Internet françaises ouvertes à candidature » ajoute-t-il.

     

    Soutenir le projet de l’AFNIC c’est :

     

    • Soutenir une approche mutualisée, ouverte et multipartite de la gestion des ressources critiques de l’Internet ;
    • Privilégier l’approche à but non lucratif pour la gestion de ces ressources ;
    • Contribuer à la maîtrise des infrastructures critiques du pays par un acteur national ;
    • Soutenir l’expertise française dans les TIC ;
    • Assurer une cohérence et une continuité de services équivalents sur tous les territoires français : métropole et France d’outre-mer ;
    • Promouvoir une approche responsable et commune à toutes les extensions françaises de l’Internet en termes de protection des ayants droit, dans le respect de la Loi et de l’intérêt général.

     

    Pour soutenir ses candidatures, l’AFNIC lance aujourd’hui une vaste campagne d’appels à soutiens par la mise en ligne notamment d’un site dédié http://www.je-soutiens-afnic.fr et par la programmation de multiples événements tant en France métropolitaine qu’en France d’outre-mer.

     

    Tenez-vous informés de ces initiatives, témoignez-nous votre soutien en ligne et n'hésitez pas à nous contacter !

     

    Appels à candidature pour la gestion de ces extensions publiés au Journal Officiel de la République Française le 20 mars 2012 :  http://www.industrie.gouv.fr/tic/consultation-publique/domaines-nationaux/aac-domaines-internet.php

     

    Site dédié à la campagne d’appels à soutiens : http://www.je-soutiens-afnic.fr

     

     

    ]]>
    5903 * (AFNIC) Thu, 22 Mar 2012 00:00:00 +0100
    <![CDATA[L’AFNIC publie l’édition 2011 de l’Observatoire du marché des noms de domaine ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/5381/show/l-afnic-publie-l-edition-2011-de-l-observatoire-du-marche-des-noms-de-domaine.html  

     

     

    Lancé dans un contexte porteur, marqué par l’ouverture à  l’Europe des extensions françaises  le 6 décembre et par le processus ICANN de création de nouvelles extensions, l’Observatoire est publié  pour  la cinquième année consécutive. Il a pour objectif de dresser un état des lieux précis du marché et de ses acteurs,  tout en proposant des clefs d’analyse, ainsi que les forces et tendances du marché. Découpé en 7 parties,  ce document riche et complet fournit des informations fouillées et extrêmement complètes sur les noms de domaines en .fr, leurs titulaires, les usages, les bureaux d’enregistrement ou les évolutions techniques.

     

    Facteurs  et tendances de cette nouvelle édition

    La croissance du .fr, toujours supérieure à la moyenne des extensions

    Cette nouvelle édition de  l’Observatoire  révèle que l’extension .fr conserve un niveau de croissance élevé, de l’ordre de 17 % sur un an, soit 5 points de plus que la moyenne des extensions nationales. L’extension progresse de 300 000 nouveaux noms par an, dépassant aujourd’hui les 2.1 millions de  noms. et représentant près du 1/3 des l’ensemble des noms de domaine enregistrés en France.

    Un portefeuille de noms de domaine en .fr toujours  dynamique, en prise avec l’actualité

    L’édition 2011 de l’Observatoire du marché des noms de domaine montre que le « portefeuille » des .fr est  bien en prise avec l’actualité : Ainsi «  France »  et « Paris » sont en tête des chaînes de caractère composant les noms de domaine en .fr, suivis par les termes liés au monde des assurances et assez logiquement, aux années 2011 et 2012. Concernant les entreprises,  94 parmi les 100 premières entreprises  de France et près de 80 % des  1000 premières entreprises ont enregistré leur nom de domaine en .fr, en 2011

    Des titulaires jeunes et urbains

    L’Observatoire révèle  que parmi les titulaires de noms de domaine en .fr, 39.5 % sont des personnes physiques et 60.5 % sont des personnes morales. Le taux de renouvellement de l’extension .fr se situe autour de 80 %, chiffre élevé au regard des autres extensions dans le monde.

    L’étude de la localisation des noms de domaine en France fait état d’une importante concentration dans les départements les plus peuplés, pour les particuliers comme pour les entreprises. Elle révèle aussi une très forte corrélation entre le nombre de noms de domaine .fr enregistrés dans les régions françaises et leur produit intérieur brut régional

    Par ailleurs, pour la première fois, l’Observatoire  montre la corrélation entre les créations mensuelles de noms de domaine .fr et les créations mensuelles d’entreprises en France. Ainsi,  une proportion importante des nouveaux domaines déposés serait le fait des entreprises nouvellement créées sur le territoire national.

    Un marché en concentration continue

    Concernant l’étude des bureaux d’enregistrement, l’Observatoire 2011 montre que 16 % des bureaux d’enregistrement des noms de domaine .fr sont désormais localisés à l’étranger contre 14.5% l’an dernier. 

    Par ailleurs, la concentration du marché des bureaux d’enregistrement de noms de domaine.fr se poursuit sur le segment des personnes physiques comme sur celui des personnes morales.  Ce dernier reste à l’état « concentré » pour les particuliers et atteint le niveau « modérément concentré » sur celui des entreprises.

    Enfin, l’Observatoire montre que le tarif médian d’un nom de domaine proposé à l’utilisateur final reste estimé à  12 euros HT, stable par rapport aux années précédentes.

    Des mutations techniques importantes

    Cette nouvelle édition révèle que la part des noms de domaine .fr compatibles IPv6 a considérablement évolué depuis l’année dernière : près de 40 % des noms de domaine .fr sont désormais compatibles IPv6 pour le DNS et plus de 8 % pour les serveurs de messagerie, mais seulement 2 % pour les serveurs web.

    Enfin, la part des requêtes reçues par les serveurs faisant autorité pour la zone française en IPv6 est également en légère croissance, estimée  à 1,5 % cette année.

     

    Perspectives à venir

     

    Cette nouvelle édition de l’Observatoire évoque les évolutions qui vont impacter le marché des noms de domaine et notamment :

     

    • L’ouverture à l’Europe, le  6 décembre, du .fr et  des extensions d’outre-mer. Cette ouverture pourrait avoir des conséquences sur la structure des bureaux d’enregistrement, si de nouveaux acteurs de premier plan, décidaient d’investir l’extension française.  Par ailleurs, au vu de ce contexte, l’AFNIC réfléchit  à la possibilité, d’enregistrer des noms de domaine en caractères internationalisés (IDN) sous le .fr

     

    • Le processus de création des nouvelles extensions gTLD lancé par l’ICANN. Plusieurs  centaines de nouvelles extensions, représentant des villes, régions ou communautés culturelles, noms de marques ou centres d’intérêt vont voir le jour dans les années à venir. Ce changement bouleversera le paysage de l’Internet et aura éventuellement des impacts sur les extensions existantes et sur les acteurs du marché.  

     

    Téléchargez l’Observatoire du Marché des noms de domaine en France - Edition 2011

    ]]>
    5381 * (AFNIC) Thu, 01 Dec 2011 00:00:00 +0100
    <![CDATA[Le .fr fête ses 25 ans]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/4997/show/le-fr-fete-ses-25-ans-11.html Né le 2 septembre 1986, le .fr souffle ses 25 bougies. 25 années durant lesquelles une communauté de passionnés issue de l’INRIA et des professionnels de l’Internet, ont oeuvré et travaillé activement pour le succès du .fr et pour faire de l’AFNIC cet acteur incontournable de l’écosystème Internet français.L’AFNIC a ainsi développé un programme d’événements jusqu’au printemps 2012 dont la réalisation a été confiée à l’agence de communication Emakina. A savoir :

     

     

    ■ Une nouvelle identité

    Une nouvelle identité visuelle, forte et porteuse des valeurs du .fr et de l’AFNIC. Le .fr et l’AFNIC font peau neuve !

     


    Un nouveau site web

    L’AFNIC lance son nouveau site web, habillé de sa nouvelle identité.


    ■ La publication d’un magazine spécial, « Les 25 ans du .fr »

    Plus de 70 pages retraçant les  moments clefs de l’histoire du .fr, les témoignages d’entreprises et institutions  qui ont choisi le .fr et de tous celles et ceux qui ont activement participé à la grande épopée du .fr.


    ■ Un concours des sites internet en .fr sur la thématique « The French Reconnection»

    Les 25 ans du .fr, c’est aussi un concours qui met en valeur les meilleures expériences Internet en .fr.  Les candidats, professionnels comme particuliers, pourront concourir dans plusieurs catégories. Une grande campagne de promotion visant à soutenir ce concours aura lieu.

     

     

    A découvrir sur thefrenchreconnection.fr



    ■ Une soirée exceptionnelle : « La nuit du .fr » pour fêter officiellement les 25 ans du .fr avec la communauté numérique.

    Point d’orgue de la programmation, un événement exceptionnel organisé  le 11 octobre au 1er étage de la Tour Eiffel, célébrera avec la communauté internet française les 25 ans des noms de domaine en .fr. Il récompensera les lauréats du concours. Plus de 300 invités sont attendus.

     ■ Un fil rouge

    Afin d’accompagner ces festivités, un fil rouge sera mis en place au travers d’interventions de nos porte-paroles et d’interviews de nos ambassadeurs dans les principaux médias.

    Une fin en apogée

    Pour clore cette programmation des 25 ans du .fr, et démarrer une nouvelle période, l’AFNIC organisera à la fin du printemps 2012, les «Awards du .fr de la communication numérique », soirée prestigieuse à l’occasion de laquelle plusieurs prix seront remis aux grandes entreprises pour leur site Internet en .fr.


    Pour Bertrand LOUVEAU, Directeur du Marketing et de l’Innovation de l’AFNIC : « Cet anniversaire est une occasion unique de réaffirmer les valeurs véhiculées par le .fr . Nous avons donc décidé de décliner notre communication pour les mois qui arrivent autour de cette thématique forte. Dans cette optique, l’AFNIC a lancé un programme d’événements particulièrement ambitieux dont la pierre angulaire est la refonte de l’identité visuelle de l’AFNIC et du .fr»

    A propos de l'AFNIC

    L'AFNIC est l'office français d'enregistrement des noms de domaine .fr et .re notamment (domaines géographiques de 1er niveau de la France et de l’Île de la Réunion).

    L'AFNIC se positionne également comme fournisseurs de solutions techniques et de services de registre. L'AFNIC - Association Française pour le Nommage Internet en Coopération - est composée d'acteurs publics et privés : représentants des pouvoirs publics, utilisateurs et prestataires de services Internet (bureaux d'enregistrement). Elle est à but non lucratif.


    En savoir plus

     

     

     

    ]]>
    4997 * (AFNIC) Fri, 02 Sep 2011 00:00:00 +0200
    <![CDATA[L'AFNIC fait évoluer son organisation et recrute un Directeur du Marketing et de l'Innovation]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2869/show/l-afnic-fait-evoluer-son-organisation-et-recrute-un-directeur-du-marketing-et-de-l-innovation.html 2869 * (AFNIC) Thu, 26 May 2011 00:00:00 +0200 <![CDATA[A l'occasion de l'IPv6Day, l'AFNIC lance un dossier thématique consacré à IPv6]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/5566/show/a-l-occasion-de-l-ipv6day-l-afnic-lance-un-dossier-thematique-consacre-a-ipv6-1.html  L’AFNIC publie un dossier thématique consacré à IPv6. D’une dizaine de pages, illustré par de  nombreux schémas et étayé par de rigoureuses références, ce dossier : replace dans son contexte le phénomène d’épuisement de l’espace d’adressage IPv4, s’attarde sur les enjeux liés à ce phénomène et à la transition inéluctable IPv4-IPv6, souligne les apports d’IPv6 de manière concise, rappelle les rôles des différents acteurs du réseau et décrit les modèles de communication nécessitant la prise en compte de l’intégration d’IPv6, émet des recommandations pratiques pour accompagner le déploiement d’IPv6 sur le terrain.

     

    Télécharger le dossier « IPv6, passeport pour l’Internet du futur »

     

    En outre, prête depuis 10 ans en matière d’intégration d’IPv6, l’AFNIC souhaite aujourd’hui partager son expérience avec un maximum de personnes. Par conséquent, à l’occasion de l’IPv6Day le 8 juin prochain, elle met à disposition de la communauté Internet et scientifique une équipe spécialement créée. Joignable sur ipv6day@afnic.fr, l’équipe d’experts AFNIC mobilisée s’efforcera de répondre dans les meilleurs délais à toutes les questions et interrogations liées à cette grande thématique.

    ]]>
    5566 * (AFNIC) Mon, 16 May 2011 00:00:00 +0200
    <![CDATA[L'AFNIC salue les 2 millions de noms de domaine en .fr]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2858/show/l-afnic-salue-les-2-millions-de-noms-de-domaine-en-fr.html 2858 * (AFNIC) Mon, 18 Apr 2011 00:00:00 +0200 <![CDATA[Nouveau cadre juridique des noms de domaine : ce qui va changer au 1er juillet 2011]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2856/show/nouveau-cadre-juridique-des-noms-de-domaine-ce-qui-va-changer-au-1er-juillet-2011.html 2856 * (AFNIC) Mon, 11 Apr 2011 00:00:00 +0200 <![CDATA[Un nouveau cadre juridique pour les noms de domaine en France]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2852/show/un-nouveau-cadre-juridique-pour-les-noms-de-domaine-en-france.html 2852 * (AFNIC) Wed, 23 Mar 2011 00:00:00 +0100 <![CDATA[La nouvelle loi sur les noms de domaine est adoptée en première lecture par l'Assemblée nationale ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2837/show/la-nouvelle-loi-sur-les-noms-de-domaine-est-adoptee-en-premiere-lecture-par-l-assemblee-nationale.html 2837 * (AFNIC) Fri, 14 Jan 2011 00:00:00 +0100 <![CDATA[L'AFNIC lance auprès des prescripteurs une nouvelle campagne de communication destinée à promouvoir le .fr ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2833/show/l-afnic-lance-aupres-des-prescripteurs-une-nouvelle-campagne-de-communication-destinee-a-promouvoir-le-fr.html 2833 * (AFNIC) Mon, 29 Nov 2010 00:00:00 +0100 <![CDATA[L'AFNIC publie l'édition 2010 de son Observatoire du marché des noms de domaine en France]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2831/show/l-afnic-publie-l-edition-2010-de-son-observatoire-du-marche-des-noms-de-domaine-en-france.html 2831 * (AFNIC) Wed, 24 Nov 2010 00:00:00 +0100 <![CDATA[Le Conseil constitutionnel rend sa décision sur le cadre législatif des noms de domaine]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2821/show/le-conseil-constitutionnel-rend-sa-decision-sur-le-cadre-legislatif-des-noms-de-domaine.html 2821 * (AFNIC) Wed, 06 Oct 2010 00:00:00 +0200 <![CDATA[L'AFNIC lance la version 3 de ZoneCheck]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2808/show/l-afnic-lance-la-version-3-de-zonecheck.html 2808 * (AFNIC) Tue, 28 Sep 2010 00:00:00 +0200 <![CDATA[L'AFNIC donne le coup d'envoi au déploiement de DNSSEC en France]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2819/show/l-afnic-donne-le-coup-d-envoi-au-deploiement-de-dnssec-en-france.html 2819 * (AFNIC) Thu, 16 Sep 2010 00:00:00 +0200 <![CDATA[Bilan 2010 de la perception du .fr : un bilan qui révèle une préférence marquée pour les noms de domaine en .fr]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2816/show/bilan-2010-de-la-perception-du-fr-un-bilan-qui-revele-une-preference-marquee-pour-les-noms-de-domaine-en-fr.html 2816 * (AFNIC) Thu, 09 Sep 2010 00:00:00 +0200 <![CDATA[L'AFNIC lance une consultation publique sur l'ouverture du .fr à l'Europe]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2814/show/l-afnic-lance-une-consultation-publique-sur-l-ouverture-du-fr-a-l-europe.html 2814 * (AFNIC) Mon, 12 Jul 2010 00:00:00 +0200 <![CDATA[L'Agence Tunisienne d'Internet choisit les solutions de l'AFNIC pour gérer son domaine de premier niveau « تونس. »]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2803/show/l-agence-tunisienne-d-internet-choisit-les-solutions-de-l-afnic-pour-gerer-son-domaine-de-premier-niveau.html 2803 * (AFNIC) Thu, 10 Jun 2010 00:00:00 +0200 <![CDATA[L'AFNIC publie un nouveau dossier thématique intitulé "Le second marché des noms de domaine"]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2797/show/l-afnic-publie-un-nouveau-dossier-thematique-intitule-le-second-marche-des-noms-de-domaine.html 2797 * (AFNIC) Wed, 07 Apr 2010 00:00:00 +0200 <![CDATA[Jean-Pierre Dardayrol élu président de l'AFNIC ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2793/show/jean-pierre-dardayrol-elu-president-de-l-afnic.html 2793 * (AFNIC) Thu, 25 Mar 2010 00:00:00 +0100 <![CDATA[Les comités de concertation échangent autour des orientations prises par l'AFNIC suite à sa désignation]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2791/show/les-comites-de-concertation-echangent-autour-des-orientations-prises-par-l-afnic-suite-a-sa-designation.html 2791 * (AFNIC) Fri, 19 Mar 2010 00:00:00 +0100 <![CDATA[Le .fr, ce qui va changer]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2787/show/le-fr-ce-qui-va-changer.html 2787 * (AFNIC) Tue, 02 Mar 2010 00:00:00 +0100 <![CDATA[L'AFNIC emporte l'appel à candidatures pour la gestion du .fr]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2783/show/l-afnic-emporte-l-appel-a-candidatures-pour-la-gestion-du-fr.html 2783 * (AFNIC) Tue, 09 Feb 2010 00:00:00 +0100 <![CDATA[L'AFNIC invite les responsables techniques réseaux à se préparer à la signature de la racine DNS en mai 2010 ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2781/show/l-afnic-invite-les-responsables-techniques-reseaux-a-se-preparer-a-la-signature-de-la-racine-dns-en-mai-2010.html Cet outil, développé par le RIPE-NCC, nécessite Java. 5. Pour les utilisateurs finaux (dans une entreprise, dans un campus ou abonnés d’un FAI), veuillez vous adresser à votre fournisseur direct d’accès à l’Internet. Contexte technique La racine du DNS est signée avec la technologie DNSSEC. Dans le courant de l'année 2010, les serveurs de la racine commenceront à émettre des réponses signées et ce déploiement s'étalera de janvier à mai prochain. Dès le mois de mai, les 13 serveurs DNS de la racine enverront les informations DNSSEC. Celles-ci, des signatures cryptographiques, sont de taille cinq à dix fois plus importante que les réponses DNS classiques. Elles dépasseront l'ancienne limite de 512 octets du DNS, et parfois même la limite des 1500 octets de la MTU Ethernet (« Maximum Transmit Unit », la plus répandue sur l'Internet). En effet, le RFC 2671 qui étendait la limite des 512 octets a été publié en août 1999, soit il y a plus de dix ans maintenant. Il existe toujours un certain nombre de pare-feux ou d'autres équipements réseaux mal conçus ou mal configurés, qui refusent les réponses DNS de plus de 512 octets. Parmi les équipements qui les acceptent, certains ne gèrent pas correctement la fragmentation des paquets IP (par exemple, car ils bloquent tous les paquets ICMP) et ne peuvent donc pas recevoir des paquets DNS de taille supérieure à la MTU, en général 1500 octets. Certains des réseaux qui rejettent les paquets DNS de plus de 512 octets, ou même seulement ceux de plus de 1500 octets, ne pourront plus « parler » à la racine du DNS après mai 2010 (en effet, ils ne recevront plus les réponses) et n'auront donc quasiment plus d'accès Internet en pratique. Glossaire : DNS : http://fr.wikipedia.org/wiki/Domain_Name_System DNSSEC : http://fr.wikipedia.org/wiki/Domain_Name_System_Security_Extensions ICMP : http://fr.wikipedia.org/wiki/Internet_Control_Message_Protocol MTU : http://fr.wikipedia.org/wiki/Maximum_Transmission_Unit RACINE : ensemble de serveurs répartis dans le monde et sur lesquels repose le bon fonctionnement des noms de domaine, ces serveurs jouant un rôle clef dans l'orientation des requêtes vers les serveurs de noms pertinents pour les domaines de premier niveau (Top-Level Domains) tels que le .fr ou le .com. Quelques références utiles : - L'annonce du plan de signature de la racine   - Le site officiel du projet de signature , avec le calendrier de déploiement - Les instructions d'un serveur racine - Votre serveur DNS peut-il faire passer des paquets de toutes les tailles ? - Une liste de diffusion francophone sur le DNS, où vous pouvez solliciter de l'aide de vos pairs À propos de l'AFNIC (Association Française pour le Nommage Internet en Coopération) Association à but non lucratif, l'AFNIC est l'organisme chargé de la gestion administrative et technique des noms de domaine .fr et .re, suffixes internet correspondant à la France et à l'Île de la Réunion. L'AFNIC est composée d'acteurs publics et privés : représentants des pouvoirs publics, utilisateurs et prestataires de services Internet (bureaux d'enregistrement). En savoir plus ]]> 2781 * (AFNIC) Thu, 28 Jan 2010 00:00:00 +0100 <![CDATA[L'AFNIC déploie son propre nuage anycast ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2777/show/l-afnic-deploie-son-propre-nuage-anycast.html 2777 * (AFNIC) Tue, 26 Jan 2010 00:00:00 +0100 <![CDATA[Le conseil d'administration de l'AFNIC approuve les modalités d'ouverture du .fr aux français résidents à l'étranger ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2771/show/le-conseil-d-administration-de-l-afnic-approuve-les-modalites-d-ouverture-du-fr-aux-francais-residents-a-l-etranger.html 2771 * (AFNIC) Fri, 27 Nov 2009 00:00:00 +0100 <![CDATA[L'AFNIC publie l'édition 2009 de son Observatoire du marché des noms de domaine en France]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2769/show/l-afnic-publie-l-edition-2009-de-son-observatoire-du-marche-des-noms-de-domaine-en-france.html 2769 * (AFNIC) Tue, 24 Nov 2009 00:00:00 +0100 <![CDATA[Le consortium Proxi-Produit sélectionné pour l'appel à projet Proxima Mobile]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2767/show/le-consortium-proxi-produit-selectionne-pour-l-appel-a-projet-proxima-mobile.html 2767 * (AFNIC) Mon, 02 Nov 2009 00:00:00 +0100 <![CDATA[L'AFNIC enregistre le 1,5 millionième nom de domaine en .fr]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2759/show/l-afnic-enregistre-le-1-5-millionieme-nom-de-domaine-en-fr.html 2759 * (AFNIC) Fri, 18 Sep 2009 00:00:00 +0200 <![CDATA[L'AFNIC lance sa nouvelle campagne de communication intitulée "Le .fr, un point c'est tout !"]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2757/show/l-afnic-lance-sa-nouvelle-campagne-de-communication-intitulee-le-fr-un-point-c-est-tout.html 2757 * (AFNIC) Fri, 04 Sep 2009 00:00:00 +0200 <![CDATA[Un an après son lancement, la procédure PREDEC de l'AFNIC a trouvé ses marques]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2755/show/un-an-apres-son-lancement-la-procedure-predec-de-l-afnic-a-trouve-ses-marques.html 2755 * (AFNIC) Thu, 23 Jul 2009 00:00:00 +0200 <![CDATA[L'AFNIC publie un nouveau dossier thématique intitulé "DNS : types d'attaques et techniques de sécurisation"]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2751/show/l-afnic-publie-un-nouveau-dossier-thematique-intitule-dns-types-d-attaques-et-techniques-de-securisation.html 2751 * (AFNIC) Tue, 16 Jun 2009 00:00:00 +0200 <![CDATA[Première décision de la Cour de cassation sur le décret relatif aux noms de domaine en .fr]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2747/show/premiere-decision-de-la-cour-de-cassation-sur-le-decret-relatif-aux-noms-de-domaine-en-fr.html 2747 * (AFNIC) Wed, 10 Jun 2009 00:00:00 +0200 <![CDATA[L'AFNIC contribue aux efforts de lutte contre le ver Conficker]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2732/show/l-afnic-contribue-aux-efforts-de-lutte-contre-le-ver-conficker.html 2732 * (AFNIC) Tue, 31 Mar 2009 00:00:00 +0200 <![CDATA[Le 30 mars 2009, l'AFNIC simplifie le quotidien des utilisateurs des noms de domaine en .fr et .re ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2728/show/le-30-mars-2009-l-afnic-simplifie-le-quotidien-des-utilisateurs-des-noms-de-domaine-en-fr-et-re.html 2728 * (AFNIC) Thu, 12 Mar 2009 00:00:00 +0100 <![CDATA[L'AFNIC publie l'édition 2008 de son Observatoire du marché des noms de domaine en France]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2719/show/l-afnic-publie-l-edition-2008-de-son-observatoire-du-marche-des-noms-de-domaine-en-france.html 2719 * (AFNIC) Tue, 25 Nov 2008 00:00:00 +0100 <![CDATA[L'AFNIC lance DNSwitness, logiciel multi-usage de mesures DNS]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2721/show/l-afnic-lance-dnswitness-logiciel-multi-usage-de-mesures-dns.html 2721 * (AFNIC) Fri, 21 Nov 2008 00:00:00 +0100 <![CDATA[L'AFNIC dévoile ses orientations stratégiques]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2717/show/l-afnic-devoile-ses-orientations-strategiques.html 2717 * (AFNIC) Mon, 17 Nov 2008 00:00:00 +0100 <![CDATA[Publication de la synthèse de la consultation publique sur les noms de domaine]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2713/show/publication-de-la-synthese-de-la-consultation-publique-sur-les-noms-de-domaine.html 2713 * (AFNIC) Fri, 31 Oct 2008 00:00:00 +0100 <![CDATA[L'AFNIC rend ses premières décisions dans le cadre de sa procédure spécifique de résolution des cas de violations manifestes des dispositions du décret du 6 février 2007]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2715/show/l-afnic-rend-ses-premieres-decisions-dans-le-cadre-de-sa-procedure-specifique-de-resolution-des-cas-de-violations-manifestes-des-dispositions-du-decret-du-6-fevrier-2007.html 2715 * (AFNIC) Mon, 27 Oct 2008 00:00:00 +0100 <![CDATA[ L'AFNIC s'implique dans les services de registre de l'internet du futur et noue un partenariat avec GS1 France ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2648/show/l-afnic-s-implique-dans-les-services-de-registre-de-l-internet-du-futur-et-noue-un-partenariat-avec-gs1-france.html 2648 * (AFNIC) Thu, 02 Oct 2008 00:00:00 +0200 <![CDATA[ L'AFNIC publie sa réponse à la consultation publique sur la gestion des extensions de l'internet français ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2643/show/l-afnic-publie-sa-reponse-a-la-consultation-publique-sur-la-gestion-des-extensions-de-l-internet-francais.html 2643 * (AFNIC) Fri, 04 Jul 2008 00:00:00 +0200 <![CDATA[ L'AFNIC met en place une procédure spécifique de résolution des cas de violations manifestes des dispositions du décret du 6 février 2007 ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2608/show/l-afnic-met-en-place-une-procedure-specifique-de-resolution-des-cas-de-violations-manifestes-des-dispositions-du-decret-du-6-fevrier-2007.html 2608 * (AFNIC) Mon, 30 Jun 2008 00:00:00 +0200 <![CDATA[ Assemblée générale de l'AFNIC du 19 juin 2008 : modifications des statuts et présentation du rapport d'activité 2007 ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2708/show/assemblee-generale-de-l-afnic-du-19-juin-2008-modifications-des-statuts-et-presentation-du-rapport-d-activite-2007.html 2708 * (AFNIC) Fri, 20 Jun 2008 00:00:00 +0200 <![CDATA[ À quelques semaines de la réunion ICANN, l'AFNIC publie un nouveau dossier de fond intitulé "Les acteurs de la gouvernance de l'internet" ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2616/show/a-quelques-semaines-de-la-reunion-icann-l-afnic-publie-un-nouveau-dossier-de-fond-intitule-les-acteurs-de-la-gouvernance-de-l-internet.html 2616 * (AFNIC) Tue, 03 Jun 2008 00:00:00 +0200 <![CDATA[ Bilan 2008 de la perception du .fr : une bonne image sur un marché des noms de domaine encore trop méconnu du grand public ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2681/show/bilan-2008-de-la-perception-du-fr-une-bonne-image-sur-un-marche-des-noms-de-domaine-encore-trop-meconnu-du-grand-public.html 2681 * (AFNIC) Mon, 26 May 2008 00:00:00 +0200 <![CDATA[ Les experts internationaux de l'internet en réunion publique à Paris ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2674/show/les-experts-internationaux-de-l-internet-en-reunion-publique-a-paris.html 2674 * (AFNIC) Thu, 22 May 2008 00:00:00 +0200 <![CDATA[ Le FDI, la CNIL, l'AFNIC et l'ISOC France ensemble pour une gouvernance européenne de l'internet ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2703/show/le-fdi-la-cnil-l-afnic-et-l-isoc-france-ensemble-pour-une-gouvernance-europeenne-de-l-internet.html 2703 * (AFNIC) Tue, 06 May 2008 00:00:00 +0200 <![CDATA[ L'AFNIC salue le lancement de la consultation publique sur les critères de sélection des offices d'enregistrement en charge des extensions françaises de l'internet ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2641/show/l-afnic-salue-le-lancement-de-la-consultation-publique-sur-les-criteres-de-selection-des-offices-d-enregistrement-en-charge-des-extensions-francaises-de-l-internet.html 2641 * (AFNIC) Mon, 28 Apr 2008 00:00:00 +0200 <![CDATA[ Adopter les bonnes pratiques sur l'internet ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2688/show/adopter-les-bonnes-pratiques-sur-l-internet.html 2688 * (AFNIC) Tue, 08 Apr 2008 00:00:00 +0200 <![CDATA[ L'AFNIC crée les premiers noms de domaine en .wf (Wallis et Futuna) ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2599/show/l-afnic-cree-les-premiers-noms-de-domaine-en-wf-wallis-et-futuna.html 2599 * (AFNIC) Fri, 04 Apr 2008 00:00:00 +0200 <![CDATA[ L'AFNIC participe au Sidaction 2008, en s'associant à Domaine.fr autour du lancement de www.un-don.fr ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2606/show/l-afnic-participe-au-sidaction-2008-en-s-associant-a-domaine-fr-autour-du-lancement-de-www-un-don-fr.html 2606 * (AFNIC) Fri, 21 Mar 2008 00:00:00 +0100 <![CDATA[ Les comités de concertation de l'AFNIC entérinent la décision de s'orienter vers EPP ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2687/show/les-comites-de-concertation-de-l-afnic-enterinent-la-decision-de-s-orienter-vers-epp.html 2687 * (AFNIC) Mon, 17 Mar 2008 00:00:00 +0100 <![CDATA[ Une étape de plus vers le déploiement de la prochaine génération du protocole internet : IPv6 ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2698/show/une-etape-de-plus-vers-le-deploiement-de-la-prochaine-generation-du-protocole-internet-ipv6.html 2698 * (AFNIC) Tue, 12 Feb 2008 00:00:00 +0100 <![CDATA[ L'AFNIC célèbre l'atteinte du million de noms de domaine en .fr depuis la création de l'extension le 2 septembre 1986 ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2610/show/l-afnic-celebre-l-atteinte-du-million-de-noms-de-domaine-en-fr-depuis-la-creation-de-l-extension-le-2-septembre-1986.html 2610 * (AFNIC) Mon, 14 Jan 2008 00:00:00 +0100 <![CDATA[ L'AFNIC publie le premier rapport sur le marché des noms de domaine en France ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2629/show/l-afnic-publie-le-premier-rapport-sur-le-marche-des-noms-de-domaine-en-france.html 2629 * (AFNIC) Wed, 28 Nov 2007 00:00:00 +0100 <![CDATA[ L'AFNIC participe au Forum sur la Gouvernance de l'Internet ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2592/show/l-afnic-participe-au-forum-sur-la-gouvernance-de-l-internet.html 2592 * (AFNIC) Mon, 12 Nov 2007 00:00:00 +0100 <![CDATA[ L'AFNIC nomme les membres de son conseil scientifique ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2605/show/l-afnic-nomme-les-membres-de-son-conseil-scientifique.html 2605 * (AFNIC) Tue, 06 Nov 2007 00:00:00 +0100 <![CDATA[ L'AFNIC publie un dossier sur les interactions entre les noms de domaine et le référencement ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2603/show/l-afnic-publie-un-dossier-sur-les-interactions-entre-les-noms-de-domaine-et-le-referencement.html 2603 * (AFNIC) Tue, 09 Oct 2007 00:00:00 +0200 <![CDATA[ Bilan d'image du .fr un an après son ouverture aux particuliers ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2650/show/bilan-d-image-du-fr-un-an-apres-son-ouverture-aux-particuliers.html 2650 * (AFNIC) Tue, 22 May 2007 00:00:00 +0200 <![CDATA[ L'AFNIC renforce la protection contre les usages illicites de sa base Whois ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2658/show/l-afnic-renforce-la-protection-contre-les-usages-illicites-de-sa-base-whois.html 2658 * (AFNIC) Wed, 16 May 2007 00:00:00 +0200 <![CDATA[ L'AFNIC et EuroDNS mettent fin au litige qui les opposait ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2485/show/l-afnic-et-eurodns-mettent-fin-au-litige-qui-les-opposait.html 2485 * (AFNIC) Mon, 19 Mar 2007 00:00:00 +0100 <![CDATA[ L'AFNIC réagit à la publication d'un décret relatif aux noms de domaine ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2638/show/l-afnic-reagit-a-la-publication-d-un-decret-relatif-aux-noms-de-domaine.html 2638 * (AFNIC) Thu, 08 Feb 2007 00:00:00 +0100 <![CDATA[ L'AFNIC dresse un bilan six mois après l'ouverture du .fr aux particuliers ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2510/show/l-afnic-dresse-un-bilan-six-mois-apres-l-ouverture-du-fr-aux-particuliers.html 2510 * (AFNIC) Wed, 13 Dec 2006 00:00:00 +0100 <![CDATA[ L'AFNIC défend la charte du .fr et décide de bloquer les noms de domaine en .fr déposés par l'association Guillaume.net / ZioConcept.net ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2506/show/l-afnic-defend-la-charte-du-fr-et-decide-de-bloquer-les-noms-de-domaine-en-fr-deposes-par-l-association-guillaume-net-zioconcept-net.html 2506 * (AFNIC) Wed, 12 Jul 2006 00:00:00 +0200 <![CDATA[ Premiers chiffres de l'ouverture du .fr aux particuliers ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2460/show/premiers-chiffres-de-l-ouverture-du-fr-aux-particuliers.html 2460 * (AFNIC) Mon, 26 Jun 2006 00:00:00 +0200 <![CDATA[ Ouverture du .fr aux particuliers : le Forum des droits sur l'internet élargit son offre de médiation aux litiges concernant les noms de domaine en .fr pour les particuliers. ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2544/show/ouverture-du-fr-aux-particuliers-le-forum-des-droits-sur-l-internet-elargit-son-offre-de-mediation-aux-litiges-concernant-les-noms-de-domaine-en-fr-pour-les-particuliers.html 2544 * (AFNIC) Thu, 15 Jun 2006 00:00:00 +0200 <![CDATA[ L'AFNIC ouvre le .fr aux particuliers à partir du 20 juin 2006 ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2500/show/l-afnic-ouvre-le-fr-aux-particuliers-a-partir-du-20-juin-2006.html 2500 * (AFNIC) Tue, 21 Mar 2006 00:00:00 +0100 <![CDATA[ L'AFNIC renforce son action à l'international ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2587/show/l-afnic-renforce-son-action-a-l-international.html 2587 * (AFNIC) Wed, 01 Feb 2006 00:00:00 +0100 <![CDATA[ L'AFNIC propose un guide pour les ayants droit en matière de noms de domaine et présente les lignes directrices de son action ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2542/show/l-afnic-propose-un-guide-pour-les-ayants-droit-en-matiere-de-noms-de-domaine-et-presente-les-lignes-directrices-de-son-action.html 2542 * (AFNIC) Fri, 02 Dec 2005 00:00:00 +0100 <![CDATA[ L'AFNIC au SMSI ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2557/show/l-afnic-au-smsi.html 2557 * (AFNIC) Wed, 16 Nov 2005 00:00:00 +0100 <![CDATA[ Le .fr et le .re ouverts aux particuliers avant l'été 2006 ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2450/show/le-fr-et-le-re-ouverts-aux-particuliers-avant-l-ete-2006.html 2450 * (AFNIC) Wed, 09 Nov 2005 00:00:00 +0100 <![CDATA[ L'AFNIC enregistre le 400 000e nom de domaine en .fr ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2660/show/l-afnic-enregistre-le-400-000e-nom-de-domaine-en-fr.html 2660 * (AFNIC) Mon, 17 Oct 2005 00:00:00 +0200 <![CDATA[ L'AFNIC lance un forum sur le thème de l'ouverture du .fr et du .re ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2679/show/l-afnic-lance-un-forum-sur-le-theme-de-l-ouverture-du-fr-et-du-re.html 2679 * (AFNIC) Wed, 07 Sep 2005 00:00:00 +0200 <![CDATA[ L'AFNIC protège les noms de domaine des communes en .fr et .re - mise à jour du 1er août 2005 ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2502/show/l-afnic-protege-les-noms-de-domaine-des-communes-en-fr-et-re-mise-a-jour-du-1er-aout-2005.html 2502 * (AFNIC) Mon, 01 Aug 2005 00:00:00 +0200 <![CDATA[ L'AFNIC organise un atelier de travail le 6 septembre 2005 sur l'ouverture du .fr et du .re aux personnes physiques ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2676/show/l-afnic-organise-un-atelier-de-travail-le-6-septembre-2005-sur-l-ouverture-du-fr-et-du-re-aux-personnes-physiques.html 2676 * (AFNIC) Wed, 20 Jul 2005 00:00:00 +0200 <![CDATA[ L'AFNIC défend la charte du .fr et bloque les noms de domaine de la société KLTE Ltd ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2508/show/l-afnic-defend-la-charte-du-fr-et-bloque-les-noms-de-domaine-de-la-societe-klte-ltd.html 2508 * (AFNIC) Wed, 20 Jul 2005 00:00:00 +0200 <![CDATA[ L'AFNIC demande des explications à KLTE Limited ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2475/show/l-afnic-demande-des-explications-a-klte-limited.html 2475 * (AFNIC) Wed, 06 Jul 2005 00:00:00 +0200 <![CDATA[ L'AFNIC protège les noms de domaine des communes en .fr et .re ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2491/show/l-afnic-protege-les-noms-de-domaine-des-communes-en-fr-et-re.html 2491 * (AFNIC) Tue, 17 May 2005 00:00:00 +0200 <![CDATA[ Affaire Laurent N., EuroDNS / AFNIC -  L'AFNIC fait respecter les principes de sa charte et maintient le blocage des noms de domaine de M. Laurent N. ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2503/show/affaire-laurent-n-eurodns-afnic-l-afnic-fait-respecter-les-principes-de-sa-charte-et-maintient-le-blocage-des-noms-de-domaine-de-m-laurent-n.html 2503 * (AFNIC) Fri, 21 Jan 2005 00:00:00 +0100 <![CDATA[ Les adresses IPv6 du .fr deviennent mondialement visibles ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2577/show/les-adresses-ipv6-du-fr-deviennent-mondialement-visibles.html 2577 * (AFNIC) Thu, 22 Jul 2004 00:00:00 +0200 <![CDATA[ Premier bilan sur l'ouverture du .fr et du .re ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2524/show/premier-bilan-sur-l-ouverture-du-fr-et-du-re.html 2524 * (AFNIC) Tue, 25 May 2004 00:00:00 +0200 <![CDATA[ Communiqué de presse : Assouplissement du .fr dès le 11 mai 2004 ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2467/show/communique-de-presse-assouplissement-du-fr-des-le-11-mai-2004.html 2467 * (AFNIC) Tue, 20 Jan 2004 00:00:00 +0100 <![CDATA[IPv6 entièrement intégré dans le système de production de l'AFNIC dès le 1er ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/9555/show/ipv6-entierement-integre-dans-le-systeme-de-production-de-l-afnic-des-le-1er-2.html  

    Après des décennies de bons et loyaux services, IPv4 est proche de la pénurie d'adresses et doit être progressivement remplacé par un nouveau standard, IPv6, qui permettra ainsi de connecter potentiellement un nombre presque infini d'autres machines à l'internet.

    L'introduction d'IPv6 ne constitue pas seulement une "rénovation" du réseau des réseaux. Elle va révolutionner les usages de l'internet en permettant de les étendre aux secteurs les plus divers, comme la santé, la télé-intervention, la domotique, l'agriculture (traçabilité), les mobiles (voitures, bateaux.), etc.

     

    Aujourd'hui, l'AFNIC est devenue un acteur clé dans le développement d'IPv6 en France en lui apportant son concours sur le DNS (Domain Name System), indispensable pour localiser des ressources internet en retrouvant, par exemple, les adresses IPv4 ou IPv6 adéquates à partir du nom de domaine donné.

    Membre du comité de pilotage de la Task Force IPv6, l'AFNIC intégrera dès le 1er octobre 2003 IPv6 dans sa chaîne de production, ainsi que dans la nouvelle version de ZoneCheck, l'outil de vérification technique de délégation d'un nom de domaine.

    La longue maturation d'un projet

    Dès septembre 2000 l'AFNIC s'est impliquée dans la prise en compte d'IPv6 en mettant en place une plate-forme de test qui a servi à l'expérimentation des nouvelles fonctionnalités et aux tests en pré-production du protocole.

    Depuis novembre 2001, l'AFNIC dispose d'un serveur de noms officiel (ns3.nic.fr) de la zone FR et RE, supportant IPv6 en natif et situé sur le SFINX, point d'échange géré par Renater. Le serveur ns3 est connecté au réseau IPv6 de Renater3 et offre ainsi une complète visibilité en IPv4 et en IPv6 aux fournisseurs d'accès présents sur le SFINX. La France (FR) est ainsi la deuxième extension locale au monde, après le Japon (JP), à supporter IPv6 en natif. Rappelons que ns3 est également serveur secondaire pour 14 autres ccTLD (AF (Afghanistan), DZ (Algérie), ES (Espagne), MY (Malaisie) ...).

    La prise en compte d'IPv6 dans la chaîne de production de l'AFNIC a démarré en 2002. L'outil ZoneCheck de l'AFNIC, qui sert à la validation technique de la délégation des noms de domaine lors des enregistrements sous .fr, a été complètement réécrit à cette occasion. ZoneCheckv2 est un outil modulaire et extensible qui supporte aujourd'hui IPv6 et plus tard d'autres extensions dont celles liées à la sécurité telles que DNSsec.

    Dès avril 2002, l'AFNIC a proposé à ses prestataires membres du comité de concertation, des formations spécifiques IPv6. Elle a étendu cette initiative en 2003 pour assurer une formation avancée aux 30 membres, dont 13 NIC, de son Collège international. L'AFNIC participe activement aux groupes de travail de l'IETF (Internet Engineering Task Force).

    Outre son activité de veille sur les nouvelles technologies, l'AFNIC organise conjointement avec 6WIND et d'autres partenaires du G6 des tests d'interopérabilité de protocoles dans le cadre du processus de standardisation IETF. L'association est également souvent sollicitée pour intervenir lors de différentes manifestations nationales et internationales, notamment du RIPE (Réseaux IP Européens).

    Enfin, un accord de collaboration entre l'AFNIC et Renater d'une part et le registre japonais, d'autre part, est en cours de finalisation. Il permettra aux équipes françaises et japonaises d'échanger leurs expériences dans les domaines d'IPv6 et du DNS. Contact presse Contact ingénierie : Mohsen Souissi

     

    ]]>
    9555 * (AFNIC) Mon, 15 Sep 2003 00:00:00 +0200
    <![CDATA[ Conférence pour le lancement national du préenregistrement des entreprises sur internet en .fr ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2493/show/conference-pour-le-lancement-national-du-preenregistrement-des-entreprises-sur-internet-en-fr.html 2493 * (AFNIC) Tue, 03 Dec 2002 00:00:00 +0100 <![CDATA[ 72% des internautes pensent que les entreprises françaises devraient être en .fr ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2487/show/72-des-internautes-pensent-que-les-entreprises-francaises-devraient-etre-en-fr.html 2487 * (AFNIC) Thu, 27 Jun 2002 00:00:00 +0200 <![CDATA[ Communiqué de presse : Bilan de l'ouverture des nouveaux TLD .biz et .info ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2572/show/communique-de-presse-bilan-de-l-ouverture-des-nouveaux-tld-biz-et-info.html 2572 * (AFNIC) Wed, 05 Jun 2002 00:00:00 +0200 <![CDATA[ Communiqué de presse : l'AFNIC participe au Salon des Entrepreneurs 2002 ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2633/show/communique-de-presse-l-afnic-participe-au-salon-des-entrepreneurs-2002.html 2633 * (AFNIC) Thu, 31 Jan 2002 00:00:00 +0100 <![CDATA[ Évolution de la charte de nommage ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2518/show/evolution-de-la-charte-de-nommage-2.html 2518 * (AFNIC) Mon, 19 Nov 2001 00:00:00 +0100 <![CDATA[ .fr, plus besoin de justificatifs ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2522/show/fr-plus-besoin-de-justificatifs.html 2522 * (AFNIC) Fri, 21 Sep 2001 00:00:00 +0200 <![CDATA[ L'AFNIC ouvre le .re pour l'Île de la Réunion ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2490/show/l-afnic-ouvre-le-re-pour-l-ile-de-la-reunion.html 2490 * (AFNIC) Wed, 20 Jun 2001 00:00:00 +0200 <![CDATA[Communiqué de presse : Lancement de l'opération .asso.fr ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2489/show/communique-de-presse-lancement-de-l-operation-asso-fr.html 2489 * (AFNIC) Tue, 19 Jun 2001 00:00:00 +0200 <![CDATA[ Communiqué de presse : L'AFNIC choisie comme secrétariat du DNSO par l'ICANN ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2584/show/communique-de-presse-l-afnic-choisie-comme-secretariat-du-dnso-par-l-icann.html 2584 * (AFNIC) Tue, 12 Jun 2001 00:00:00 +0200 <![CDATA[ Communiqué de presse : Allègement de la procédure d'enregistrement des .fr ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2464/show/communique-de-presse-allegement-de-la-procedure-d-enregistrement-des-fr.html 2464 * (AFNIC) Mon, 05 Feb 2001 00:00:00 +0100 <![CDATA[ Communiqué de presse : l'AFNIC participe au Salon des Entrepreneurs 2001 ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2588/show/communique-de-presse-l-afnic-participe-au-salon-des-entrepreneurs-2001.html 2588 * (AFNIC) Wed, 31 Jan 2001 00:00:00 +0100 <![CDATA[ Communiqué de presse : Bilan de l'opération "nom de domaine gratuit pour les particuliers en .nom.fr" ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2495/show/communique-de-presse-bilan-de-l-operation-nom-de-domaine-gratuit-pour-les-particuliers-en-nom-fr.html 2495 * (AFNIC) Mon, 15 Jan 2001 00:00:00 +0100 <![CDATA[ Communiqué de presse : Particulier, votre nom sur internet gratuit du 1er au 31 décembre 2000 ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2445/show/communique-de-presse-particulier-votre-nom-sur-internet-gratuit-du-1er-au-31-decembre-2000.html 2445 * (AFNIC) Mon, 13 Nov 2000 00:00:00 +0100 <![CDATA[ Communiqués de presse : candidats retenus au second tour des élections at large - Cyber-élections de l'ICANN, la dernière ligne droite ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2575/show/communiques-de-presse-candidats-retenus-au-second-tour-des-elections-at-large-cyber-elections-de-l-icann-la-derniere-ligne-droite.html 2575 * (AFNIC) Mon, 04 Sep 2000 00:00:00 +0200 <![CDATA[ Communiqué de presse : lancement des élections ICANN at large ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2568/show/communique-de-presse-lancement-des-elections-icann-at-large.html 2568 * (AFNIC) Thu, 20 Jul 2000 00:00:00 +0200 <![CDATA[ Communiqué de presse : Conférence de presse AFNIC du 22 juin 2000 : les jeunes entreprises en .fr dès leur création et lancement de la nouvelle version de l'annuaire HarmoNIC (service interrompu en mai 2003) ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2497/show/communique-de-presse-conference-de-presse-afnic-du-22-juin-2000-les-jeunes-entreprises-en-fr-des-leur-creation-et-lancement-de-la-nouvelle-version-de-l-annuaire-harmonic-service-interrompu-en-mai-2003.html 2497 * (AFNIC) Thu, 22 Jun 2000 00:00:00 +0200 <![CDATA[ Communiqué de presse : Opération 2000 .fr pour l'an 2000 ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2494/show/communique-de-presse-operation-2000-fr-pour-l-an-2000.html 2494 * (AFNIC) Fri, 07 Jan 2000 00:00:00 +0100 <![CDATA[ Communiqué de presse : les premiers résultats .com.fr ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2483/show/communique-de-presse-les-premiers-resultats-com-fr.html 2483 * (AFNIC) Tue, 19 Oct 1999 00:00:00 +0200 <![CDATA[ Communiqué de presse : annonce de l'ouverture des .nom.fr et .com.fr ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2448/show/communique-de-presse-annonce-de-l-ouverture-des-nom-fr-et-com-fr.html 2448 * (AFNIC) Thu, 24 Jun 1999 00:00:00 +0200 <![CDATA[ Lancement de la consultation publique relative au "Programme d'Action Gouvernemental pour la Société de l'Information" (PAGSI) ]]> https://www.sandbox.nic.fr/fr/l-afnic-en-bref/actualites/actualites-generales/2653/show/lancement-de-la-consultation-publique-relative-au-programme-d-action-gouvernemental-pour-la-societe-de-l-information-pagsi.html 2653 * (AFNIC) Fri, 15 Jan 1999 00:00:00 +0100